BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

2021, Talon et eux

Alors que le peuple continue de recueillir ses larmes dans les outres depuis mai 2019, ceux qui comptent sur leurs pas politiques ‘’vagabonds’’, ont préféré projeter la candidature de Patrice Talon. A un an de 2021, les mouvements satellites, composites et ‘’parasites’’ sont désormais actifs pour susciter la réélection de Patrice Talon. Pourquoi un processus précoce ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

La manipulation potentielle, a commencé. Des jeunes réunis à la maison du peuple de Calavi, ont appelé Patrice Talon à être candidat. C’était samedi dernier. Mais l’effet ‘’éruption volcanique’’, escompté n’a pas eu lieu. Et pour cause.

En effet, Patrice Talon ne fait plus recette. On n’est plus en 2016 où sa candidature était l’une des plus sérieuses à déferler sur le pays. Mieux, il y a la dimension pédagogique de l’usage de son pouvoir. Après quatre ans, le dépôt de plaintes de son peuple du fait des bricolages expérimentaux de son régime, ont fait la route.

A tout cela, il faut ajouter la tranquillité publique et l’ordre en public. Aujourd’hui contrairement à la candidature antérieure de Patrice Talon, ces deux concepts ne sont plus des principes de gouvernance mais des indices qui s’orientent à tâtons.

En 2016, à l’opposé de 2020, l’ambition du magnat du coton, était l’une des deux sérieuses (comme celle de Sébastien Germain Ajavon), à pouvoir surmonter le traîneau de Lionel Zinsou. La suite, on la connait. La montagne, a été broyée.

Maintenant, tous les feux sont au vert pour réduire les collines en menue paille et continuer à ‘’vanner’’ un tourbillon. «Il faut savoir soumettre tout le monde». C’est fait. Maintenant, doit-on être surpris par cette candidature précoce au nom de Patrice Talon ?

Quand on est trop fort, on ne peut que gagner un bonus dans la bataille de l’agenda. En effet, voilà le chrono déclenché à 15 mois de la prochaine présidentielle et ce dans ces conditions minimales d’orchestration.

Mieux, c’est que tout ceci est fait sans un brin de trame intellectuelle. C’est bien curieux qu’on soit à l’étape d’édition de préface alors que l’opinion connait déjà toute la substance du livret ‘’candidature de Patrice Talon’’. Ce constat met en évidence un déphasage, celui de la posture de porte-pennon de la ‘’Rupture’’, celui-là qui aime tant le beau.

ARTICLES SIMILAIRES

Si le top de la candidature du leader de la mouvance, a été donné par des mouvements anecdotiques et fantomatiques, il y a donc un manque d’élégance à souligner.

En effet, dans des circonstances si polarisées, l’action conjuguée des centaines d’artificiers débauchés ou pervertis, nommés par le ‘’Bénin révélé’’ tous les mercredis en conseil des ministres, pourrait être une force d’attraction auprès des électeurs mieux que les mouvements de samedi dernier.

Au regard de la composition arithmétique de la famille présidentielle et de la fragmentation du système politique, que viennent encore chercher les mouvements dans la galaxie ‘’Talon’’ à l’heure des deux partis de Bruno Amoussou et de Bio Tchané ?

Pour les derniers qui ont surtout des objectifs comme la maîtrise de points stratégiques et la destruction des forces ennemies, on peut comprendre le rôle des premiers. Dans les conditions actuelles, ont-ils agi pourquoi ? Rien que l’atteinte aux effets psychologiques ? Concernant ces mouvements, ont-ils agi avec ou sans l’accord de Patrice Talon ?

Les débats très vifs qui ont commencé dans la mouvance présidentielle depuis samedi démontrent à plus d’un titre qu’au-delà d’un simple problème d’orchestration, il y a un véritable défi d’organisation autour de l’autorité.

En dépit des explications et interrogations, 2021, démontre déjà à plus d’un titre que les visages dans la distribution acceptée ou pas des rôles, dépendra de l’importance variable accordée à certaines pratiques (partisanes, clientélistes et notabilités…).

Par Titus FOLLY

SickaSport

Dernières actualités

Bénin : l’intégralité du compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 26 février 2020

Le Conseil des ministres s'est réuni ce mercredi 26 février 2020 sous la présidence effectives du chef de l’Etat, chef du Gouvernement, le président Patrice Talon.

Olokpatcha, l’ami d’enfance de Dj Arafat, nouveau «gros bras» de Safarel Obiang ?

Près de 6 mois après la tragique disparition d'Ange Didier Houon alias Dj Arafat, quelque chose s'est passée entre son fidèle compagnon, Olokpatcha, et l'artiste Couper décaler, Safarel Obiang. Des mois après la brusque disparition du roi…

Bénin – Conseil des ministres : liste des nominations de ce mercredi 26 février 2020

Sous la présidence effective du Chef de l’Etat, Patrice Talon, les membres du Gouvernement ont tenu, ce mercredi 26 février 2020, leur séance hebdomadaire. Plusieurs nominations ont été prononcées à l’issue de ce conclave gouvernemental.…

Côte d’Ivoire : voici pourquoi Dj Arafat portait toujours des lunettes

La veuve de Dj Arafat, Carmen Sama, dans une interview accordée à Life Magazine, a révélé un gros secret de son défunt mari. Feu Ange Didier Houon alias Dj Arafat a fait son entrée sur la scène musicale en 2003 avec son titre «Hommage à…

France : que reproche-t-on à Fally Ipupa ?

Fally Ipupa est annoncé à l'AccorHotels Arena de Paris pour un concert le vendredi 28 février 2020. Mais à 48 heures de l'évènement, le spectacle de l'ex-poulain de Koffi Olomidé est menacé. Selon une information publiée par Jeune Afrique,…

Innoss’B lance une pique à Gaz Mawete

Actuellement en tournée, Innoss'B a tout de même trouver le temps pour lancer une pique à son rival Gaz Mawete au sujet de ses danses. Le jeune leader qui sera en concert ce week-end à Bamako a dans un post sur sa story Instagram fait…

30 ème anniversaire de la conférence nationale : Nicéphore Soglo en fait le bilan

Le président Soglo, a fait une importante déclaration à l’occasion de la commémoration du 30ème anniversaire de la conférence nationale de février 1990 au cours de laquelle, il a été désigné premier ministre de la transition. Cette…

Bénin : les grandes décisions du conseil des ministres du mercredi 26 février 2020

Le gouvernement béninois s’est réuni en conseil des ministres ce mercredi 26 février 2020. En sa séance hebdomadaire qui s’est déroulée avec la présence effective du chef de l’Etat, plusieurs décisions ont été prises. Infographie…

Dernières actualités

2 COMMENTAIRES
  1. Macus dit

    Tu es seul à comprendre le gribouillis que tu as écrit.

  2. Cocou Stanislas dit

    Les Beninois, écrire pour le plaisir d’écrire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Secured By miniOrange