RESTEZ CONNECTÉ

POLITIQUE

A huit mois de la présidentielle au Bénin : Talon, partir ou rempiler ?

Avatar

Publié

le

La mouvance Talon vient d’engranger 70 maires sur 77. C’est donc 70 grands parrains potentiels qui vont s’ajouter aux 83 députés déjà acquis pour le même camp politique sous la férule de Patrice Talon. Avec ce capital-quota de grands électeurs que fera Patrice Talon ? Partir dans la droite ligne de sa ferme promesse de mandat unique ou rempiler ?

Le code électoral prévoit en effet que pour avoir un candidat à la présidentielle, il faut 16 parrainages venant de députés et ou de maires. Or, l’opposition est absente à l’Assemblée nationale. Le seul parti qui se réclame encore de l’opposition FCBE, qui était aux communales n’a pas pu, au regard des résultats, obtenir 16 mairies. Si on s’en tient à cette loi taillée sur mesure nul doute qu’on aura une candidature unique : celle de Patrice Talon. A moins que celui-ci concède à Paul Hounkpè quelques grands parrains pour pouvoir l’affronter dans un jeu de marionnette.

En effet, le chef de l’Etat, qui avait pris l’engagement depuis 2016 de ne faire qu’un mandat unique a tôt fait de dire qu’il avisera. Mais après le succès à nouveau du boycott lancé par les forces de la ‘’Résistance’’ aux communales du 17 mai dernier que fera-t-il ? Même si le pouvoir de la ‘’Rupture’’ semble mettre la main sur toutes les intuitions de contre-pouvoir, le peuple souverain qui ne rate aucune occasion ne manque de lui montrer son impopularité grandissante.

Malgré les moyens communicationnels mis en jeu, la chasse aux opposants et la contribution de la justice pour écarter les potentiels candidats comme Sébastien Ajavon, le boulevard est libre pour Patrice Talon même s’il est boudé par son peuple.

Par ailleurs, le chef de l’Etat qui n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature, mais qui était en perte de popularité et en chute libre dans les sondages depuis en 2016, pense toujours soigner chaque jour son image en muselant les forces de l’opposition. Taxé d’autoritaire” depuis les dernières élections législatives, Patrice Talon n’a pas voulu lâcher du lest,

Dans un simulacre de dialogue politique, il a au contraire renforcé son autorité sur la classe politique avec ses bras armés que sont les deux blocs et la justice. La FCBE aujourd’hui vidé de sa substance, la RB bloquée dans les méandres de la justice, l’USL toujours à la recherche de son existence juridique ne sont plus des obstacles pour lui pour 2021.

Même si les signes annoncent l’orage pour le régime de la ‘’Rupture, son chef est entre doute et optimisme. Surtout après les dernières élections communales qui ont crédité ses affidés de plus de 73% des voix mais avec 49% de participation. Partir ou rempiler et devenir un président illégitime car élu avec moins de 50% de Béninois aux urnes ? Voilà désormais l’équation à plusieurs inconnues qui attend désormais Patrice Talon.

En effet, les deux partis jumeaux qui soutiennent les actions de Patrice Talon doivent contrôler les plus grandes communes du pays. Les dernières élections communales ont permis à la classe politique de tester les réformes politiques. Cinq cette fois-ci contrairement aux législatives de 2019, trois partis politiques ont obtenus le sésame de formation politique d’envergure nationale.

Les FCBE et les partis soutenant le pouvoir en place qui remporte 54 communes, avec surtout la maîtrise des villes stratégiques. Cotonou, Porto-Novo, Abomey-Calavi, Bohicon, Sèmê-kpodji, sauf à priori Parakou seront sous le contrôle du pouvoir de la ‘’Ruse’’ et de la ‘’Rage’’. Patrice Talon qui a organisé les communales malgré la pandémie du Coronavirus et en dépit de la décision de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples CADHP de surseoir ces élections, va-t-il vouloir renoncer au pouvoir et partir ?

L’équation du boycott, un souci pour la ‘’Rupture’’

Patrice Talon n’a jamais gagné une élection seul. En 2016, malgré l’apport des autres candidats, il a fallu celui de Ajavon pour faire basculer la balance à sa faveur. En 2019, lors des législatives, il a fallu écarter tous les partis de l’opposition. Mais finalement battu par un boycott massif de plus de 73%.

Aux dernières communales malgré la présence du PRD, FCBE (Aile Hounkpè) et l’UDBN plus de 50% des béninois ont encore dit non au pouvoir Talon. Tout ceci montre combien de fois la tâche sera très difficile pour les hommes du ‘’Nouveau départ’’ en 2021 pour faire ramener les électeurs aux urnes s’il advenait que Patrice Talon décide de rempiler.

Partagez pour vos ami(e)s


Suivez-nous sur Facebook

Coronavirus

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES ACTUALITÉS

LE 229Il y a 18 minutes

Atténuation des effets de la Covid-19 au Bénin : le gouvernement joint l’acte à la parole

Comme annoncé lors du conseil des ministres du mercredi 10 juin 2020, le programme de soutien du gouvernement en faveur...

SPORTSIl y a 9 heures

Liga : le Barça esquive le pire grâce à Suarez !

Dans la soirée de ce mercredi 08 juillet 2020, le FC Barcelone recevait leur ami de l’Espanyol pour le compte...

SPORTSIl y a 9 heures

Premier League : Mohamed Salah fait gagner le Liverpool !

Pour le compte de la 34e journée, les pépites de Jürgen Klopp étaient en déplacement sur le rectangle vert de...

LE 229Il y a 10 heures

Riposte contre la Covid-19 : ces mesures barrières toujours en vigueur au Bénin

Au regard de l’évolution critique de la pandémie de Covid-19 au Bénin, le gouvernement a rappelé le respect de certaines...

NIGERIAIl y a 10 heures

Nigeria : 23 soldats tués dans une embuscade djihadiste

Vingt-trois soldats ont été tués dans une embuscade tendue par des djihadistes sur une grande route du nord-est du Nigeria,...

AMÉRIQUEIl y a 10 heures

Trump loue la «force» des liens entre Etats-Unis et Mexique

Le président américain Donald Trump a loué mercredi la «force» des liens entre les Etats-Unis et le Mexique en accueillant...

LIBYEIl y a 10 heures

Libye : le chef de l’ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent

S’il n’a désigné aucun pays en particulier, la France et la Turquie s’écharpe sur la question depuis un grave incident...

LIBYEIl y a 10 heures

Libye : Paris parle à tout le monde et dément tout parti pris

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a démenti mercredi à Paris tout parti pris de la France...

AMÉRIQUEIl y a 10 heures

Assassinat de l’Iranien Soleimani : Washington fustige le rapport d’une experte de l’ONU

Les Etats-Unis ont vivement dénoncé mercredi le rapport d’une experte de l’ONU ayant conclu que le général iranien Qassem Soleimani...

POLITIQUEIl y a 10 heures

Bénin : voici le compte rendu du Conseil des ministres du 08 juillet 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce mercredi 8 juillet 2020, sous la présidence effective du chef de l’État, Patrice...

MOYEN-ORIENTIl y a 10 heures

Irak : Pompeo désigne les pro-Iran dans l’assassinat de Hachémi

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a paru accuser mercredi l’Iran d’être derrière le récent assassinat du chercheur...

AMÉRIQUEIl y a 10 heures

Etats-Unis : la Cour suprême valide une réforme de Trump qui limite le remboursement de la contraception

La Cour suprême des Etats-Unis a validé mercredi une réforme du gouvernement de Donald Trump qui limite le remboursement des...

AMÉRIQUEIl y a 11 heures

Un militaire ayant témoigné contre Trump dénonce un «harcèlement» et se retire

Un responsable militaire de la Maison Blanche ayant témoigné contre Donald Trump lors du procès en destitution du président américain,...

SPORTSIl y a 11 heures

Écho des écureuils : Khaled Adenon sur un nouveau départ !

Longtemps resté sans club, l’international défenseur béninois, Khaled Adenon peut souffler un coup. En effet le joueur de 34 ans,...

CÔTE D'IVOIREIl y a 11 heures

Retour de Gbagbo en Côte d’Ivoire : «Le gouvernement n’a pas reçu quelque requête que ce soit»

Le gouvernement ivoirien «n’a pas reçu quelque requête que ce soit» concernant la prétendue demande de retour en Côte d’Ivoire...

CÔTE D'IVOIREIl y a 11 heures

Mise en place d’une «Maison du citoyen» pour rapprocher l’administration des populations ivoiriennes

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi la mise en place, en Côte d’Ivoire, d’un guichet unique du service public administratif...

CÔTE D'IVOIREIl y a 11 heures

Côte d’Ivoire : le gouvernement ordonne la cessation des activités de QNET et des tontines numériques

Le gouvernement ivoirien a ordonné mercredi la cessation des activités des entreprises de «placements illégaux» d’argent et autres tontines numériques...

MADAGASCARIl y a 11 heures

Madagascar bénéficie d’une aide de taille pour lutter contre la sécheresse

Le gouvernement malgache a récemment reçu un chèque de 2,13 millions de dollars américains de la Société d’assurance de la...

SÉNÉGALIl y a 11 heures

Sénégal : des chercheurs écartent le risque d’infection des abattoirs à la Covid-19

Il n’y a pas de risques d’infection au coronavirus des abattoirs de viande au Sénégal, selon des chercheurs des Programmes...

CORONAVIRUSIl y a 11 heures

La crise sanitaire va se poursuivre «pendant de nombreux mois» en Afrique

La crise sanitaire liée au nouveau coronavirus «va se poursuivre encore pendant de nombreux mois» sur le continent africain où...

TUNISIEIl y a 11 heures

L’Etat tunisien défend à Aix-en-Provence sa demande d’extradition du beau-frère de Ben Ali

L’Etat tunisien a défendu mercredi devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence sa demande d’extradition de Belhassen Trabelsi, beau-frère de l’ancien dictateur...

ETHIOPIEIl y a 11 heures

Éthiopie : au moins 239 morts dans les émeutes de la semaine dernière

Au moins 239 personnes ont été tuées dans les manifestations et heurts communautaires qui ont secoué la semaine dernière l’Éthiopie,...

LIBYEIl y a 12 heures

Le pape dénonce «l’enfer» des camps de détention pour migrants en Libye

Le pape François a dénoncé, ce mercredi 8 juillet, «l’enfer» des camps de détention pour migrants en Libye, dans une...

MALIIl y a 12 heures

Mali : le président cherche un compromis pour apaiser les tensions politiques

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita a indiqué mardi qu’il pourrait nommer au Sénat des candidats malheureux qui briguaient un...

Bénin 24 TV