RESTEZ CONNECTÉ

ECONOMIE

Activités bancaires de 2019 : Coris Bank International versera 13,440 milliards FCFA de dividendes en juillet 2020

Bénin24TV

Publié

le

Le groupe bancaire Coris Bank International versera le 6 juillet 2020 à ses actionnaires, au titre de l’exercice 2019 un dividende net global de 13,440 milliards de FCFA, soit 20,160 millions d’euros, ont annoncé les dirigeants de cet établissement bancaire basé à Ouagadougou au Burkina Faso.

Rapporté aux 32 millions d’actions qui composent le capital de la banque, cela correspond à un dividende net par action de 420 FCFA contre 402 FCFA en 2018. Ce niveau de dividende représente 48% du nominal de l’action de 1000 FCFA contre 45,9% pour l’exercice 2018.

Selon l’information relayée par le journal L’Economiste du Maroc, le dividende net résulte de la déduction de 12,5% opérée sur le dividende brut de 480 FCFA au titre de l’Impôt sur le revenu des capitaux mobiliers (IRCM).

Par rappel, Coris Holding SA, est une société d’investissements créée le 04 juin 2013 sous la forme d’une Holding, afin de porter l’ensemble des intérêts du Groupe CORIS. Elle dispose d’un Capital social de 25 milliards de FCFA.

D’une manière générale, Coris Holding SA a pour mission de gérer et piloter un groupe bancaire et financier de dimension internationale orienté vers les PME/PMI. Le groupe bancaire est présent dans six pays en Afrique de l’ouest.

Par Falco VIGNON

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECONOMIE

Impacts économiques du Covid-19 : le Nigéria dévalue le naira par rapport au dollar américain

Bénin24TV

Publié

le

Déjà impacté par les effets économiques du coronavirus, notamment au plan économique, le Nigéria n’a pas longtemps attendu pour agir sur sa monnaie. La Banque centrale du pays a procédé à un ajustement de la valeur du naira face aux devises internationales.

Par rapport au dollar américain, devise la plus utilisée dans le cadre de ses échanges extérieurs, le Nigéria a décidé de dévaluer sa monnaie, le naira. Ce, dans une proportion de 17,9% pour le taux de la Banque centrale du Nigéria, et de 5,5% pour le taux recommandé sur le marché.

Selon l’agence Ecofin, la monnaie qui s’échangeait depuis le 22 août 2016 au taux de 305 nairas contre 1 dollar est passée le 20 mars 2020, à 360 nairas pour 1 dollar. L’institution d’émission monétaire du Nigéria a aussi autorisé, d’après la source, que le dollar américain puisse se vendre officiellement sur le marché libre des devises à 380 nairas contre 360 précédemment.

Ces deux décisions consacrent le fait que la monnaie nigériane a été dévaluée dans une proportion de 17,9% pour le taux de la Banque centrale et de 5,5% pour le taux recommandé sur le marché.

Intervenant dans un contexte où l’humanité toute entière est apeurée et ploie sous les effets du coronavirus, cette décision du géant de l’Est semble avoir été précipitée par le prix des matières premières, dont celui du pétrole, principal produit d’exportation du pays.

Depuis l’avènement de l’épidémie du coronavirus qui a fait chuter drastiquement l’activité économique dans les différents Etats, le Nigéria a vu la file de ses investisseurs étrangers se réduire quant aux engagements en capitaux étrangers. Une situation de conjoncture qui vient s’ajouter à des défis macroéconomiques élevés, depuis l’année 2019.

Sur une base annuelle, les flux de capitaux entrants du pays sous la forme de devises ont fortement augmenté en 2019, atteignant le montant de 24 milliards $. Un niveau record depuis l’année 2014.

Mais dans le détail, on peut observer que les importations de capitaux n’ont pas été uniformes. Elles ont continuellement baissé passant de 8,5 milliards $ au premier trimestre de 2019 à seulement 3,8 milliards $ au quatrième trimestre de la même année ; soit une baisse de 55,2% sur la période.

Par ailleurs, avant l’épisode en cours du Covid-19, les réserves de change du pays s’étaient rétrécies, passant de 42 milliards de nairas en septembre 2019, à moins de 39 milliards de nairas au début du mois de janvier 2020.

A cela, s’ajoute la baisse constatée sur les investissements de portefeuille qui sont une source non négligeable de solidité pour les réserves de change du Nigeria.

Par Sylvestre TCHOMAKOU

CONTINUER LA LECTURE

ECONOMIE

Covid-19 : le Maroc tire 3 milliards de dollars de Ligne de Précaution et de liquidité du FMI

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Le Maroc a procédé, mardi, à un tirage sur la Ligne de Précaution et de liquidité (LPL) du FMI pour un montant équivalent à près de 3 milliards de dollars, remboursable sur 5 ans avec une période de grâce de 3 ans et ce, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), annonce mercredi la banque centrale.

«Dans le cadre de la politique de réponse proactive de notre pays à la crise de la pandémie de Covid 19, le Maroc a procédé le 07 avril 2020 à un tirage sur la LPL pour un montant équivalent à près de 3 milliards de dollars, remboursable sur 5 ans, avec une période de grâce de 3 ans», indique l’institution financière dans un communiqué.

«La mobilisation de cette facilité intervient dans le cadre de l’accord au titre de la LPL conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) en 2012 et renouvelé pour la 3ème fois en décembre 2018, pour une période de deux ans, avec l’intention de l’utiliser comme assurance contre les chocs extrêmes, comme ceux que nous vivons actuellement», explique la même source.

La pandémie du covid-19, d’une ampleur sans précédent, laisse présager une récession économique mondiale bien plus profonde que celle de 2009, fait remarquer la banque centrale du Maroc, estimant que l’économie nationale sera en conséquence impactée, notamment au niveau des secteurs et des activités orientés vers l’extérieur, à savoir les métiers mondiaux du Maroc, les recettes au titre des voyages, les transferts des marocains résidents à l’étranger et les investissements directs étrangers.

Dans un tel contexte, le tirage sur la LPL contribuera à atténuer l’impact de cette crise sur notre économie et à maintenir nos réserves de change à un niveau adéquat à même de consolider la confiance des investisseurs étrangers et de nos partenaires multilatéraux et bilatéraux dans l’économie marocaine, relève la Banque centrale.

Le tirage sur cette ligne de liquidité sera mis à la disposition de la banque centrale et affecté essentiellement au financement de la balance des paiements et n’impactera pas la dette publique, ce qui constitue une première dans les transactions financières du Royaume avec le FMI.

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

LE 229Il y a 8 minutes

Lutte contre le Covid-19 : 18 pays dont le Bénin reçoivent des matériels médicaux de la Chine

La Chine et l’Afrique consolident leur coopération face à cette lutte conjointe contre l’ennemi invisible de toute l’humanité. 18 pays...

SPORTSIl y a 10 minutes

«Verratti à la Juve ? Ce n’est pas un nom qui est évoqué, pour le moment», Fabrizio Romano

Au sein de la Juventus on aurait les idées claires concernant Marco Verratti, sous contrat avec le Paris Saint-Germain jusqu’en...

NIGERIl y a 16 minutes

Mesure contre le Covid-19 : le Niger veut reconstituer les réserves stratégiques alimentaires

Alors que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) alerte sur une probable crise alimentaire face à...

SPORTSIl y a 20 minutes

Real Madrid : vers un trio d’attaque Mbappe-Haaland-Vinicius Jr ?

Les plans de la direction du Real pour la constitution de son attaque des années 2020 se dessinent plus précisément....

LE 229Il y a 23 minutes

Matériaux de construction pour les grands travaux : le Bénin opte pour l’exploitation de ses ressources minières

Réuni en sa séance hebdomadaire le mercredi 08 avril 2020, le gouvernement béninois a donné son accord pour un projet...

SPORTSIl y a 25 minutes

PSG : le PSG en confiance ?

De plus en plus, il est question d’un départ de Neymar lors du prochain mercato estival. Une information qui n’a...

LE 229Il y a 27 minutes

Le Bénin face au Covid-19 : les mesures du cabinet T-Ventures pour la relance de l’économie

La liste des désagréments causés par la pandémie du coronavirus s’allonge jour après jour. En obligeant les dirigeants à mettre...

ECONOMIEIl y a 43 minutes

Impacts économiques du Covid-19 : le Nigéria dévalue le naira par rapport au dollar américain

Déjà impacté par les effets économiques du coronavirus, notamment au plan économique, le Nigéria n’a pas longtemps attendu pour agir...

LE 229Il y a 48 minutes

4 ans après : le Bénin sur la voie de l’atteinte des ODD, selon Harry Viderot

Le président de la République du Bénin, Patrice Talon a été investi le 6 avril 2016 à Porto-Novo. Après quatre...

AMÉRIQUEIl y a 1 heure

Réponse de l’OMS à Donald Trump : «Ne politisez pas le virus»

L’OMS, accusée par le président américain d’être trop proche de la Chine et de mal gérer la pandémie, a dénoncé...

RD CONGOIl y a 1 heure

RDC : arrestation du secrétaire de la présidence, soupçonné de corruption

Vital Kamerhe, le secrétaire général de la présidence de la République démocratique du Congo (RDC), a été arrêté mercredi après...

CÔTE D'IVOIREIl y a 2 heures

Code électoral ivoirien : la caution pour la présidentielle relevée à 50 millions Fcfa

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a pris mercredi une ordonnance portant révision du Code électoral, qui relève désormais...