RESTEZ CONNECTÉ

EDITORIAL

Avenir de mon Bénin

Bénin24TV

Publié

le

Le Bénin va célébrer sa 59ème fête d’indépendance. Contrairement aux années antérieures, cette fête nationale intervient dans un contexte un peu particulier, celui d’une histoire heurtée. Cette dernière est faite à la fois d’épisodes politiques violents et de pages économiques plus sombres. Mais comment sortir de cette impasse désormais en fil continu à l’occasion de cette fête d’indépendance du Bénin? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

L’histoire ne se découpe pas, elle est un tout. Mais depuis les législatives du 28 avril 2019, un scrutin marqué par l’absence des partis politiques de l’opposition et des violences sur toute l’étendue du territoire national, la cohésion politique et sociale, ciments de la Nation, sont compromises.

En effet, la démocratie béninoise, l’une des plus dynamiques du continent africain, a été mise à mal par toutes sortes d’intolérances et excès qui sont sur le point de la menacer. Et depuis le 28 avril dernier, dans ce continuum de cette histoire qui rompt les équilibres et menace la Nation et son développement, il urge donc de poser des actes forts. Et c’est ici que Patrice Talon a un rôle éminemment important à jouer. Que veut-il pour son pays, lui qui a profité de la naïveté de ses compatriotes (pour reprendre ses propres termes pendant la campagne présidentielle de 2016) ? Que peut-il encore pour son pays à moins de deux ans de la fin de son mandat ? Question à qui de droit.

Et dans la droite ligne de ces problématiques, son l’allocution présidentielle de ce soir dans le cadre du 1er août 2019, est très attendue. Les béninois auront l’occasion de mieux apprécier le sens à donner à la direction du pays non pas par esprit de forfanterie, mais pour affirmer les grands marqueurs.

Par le passé, cette fête du 1er août était marquée par beaucoup de ferveur avec en prime des moments de rayons de soleil. Mais il se fait que cette fois-ci, les valeurs de démocratie, de cohésion politique et sociale qui se sont étiolées dangereusement vont gâcher la fête.

Et c’est pour cela que cette date fatidique doit interpeller le régime de la ‘’Rupture’’ qui après trois ans de gestion et à moins de deux ans de la fin de son mandat, doit nous dire la direction politique, économique et sociale à suivre pour un développement harmonieux de ce pays. Pour cela Patrice Talon doit donner des gages.

D’abord, avec cette crise politique qui découle des législatives exclusives, il revient au régime actuel de faire en sorte que ses actes de gouvernance s’inscrivent dans une logique collective et non individualiste. Face à ces échecs qui sont patents sans porter des jugements hâtifs, il urge que cessent les ‘’mesquineries’’ pour reprendre cette expression de Jean-Baptiste Placca de RFI contre ceux qui réussissent et qui méritent la reconnaissance.

Aussi, après les législatives exclusives et la violence qui en a découlé, le régime du ‘’Bénin révélé’’ ne doit-il pas cesser d’ériger son intolérance, son repli sur soi, ses aprioris et ses préjugés, qui depuis 2016, ferment nos horizons, dénaturent notre pays et vident de son sens cette belle notion de la démocratie et du vivre ensemble harmonieux ?

Dès lors avec ce 1er août, que le régime du ‘’Bénin révélé’’ comprenne que c’est ensemble que nous réaliserons et que nous bâtirons des projets pour l’avenir. La force de ce pays, ne peut être que collective. Bonne fête à tout le peuple béninois.

Et bonne fête également à toute l’équipe du journal ici au pays sans oublier l’ensemble des correspondants (surtout Esther Lare, qui vient de nous rejoindre en tant que correspondante au Gabon). Aujourd’hui, il y a exactement deux ans que votre journal est passé de magazine au quotidien pour mieux vous servir.

Par Titus FOLLY

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EDITORIAL

Amoussou et Fagbohoun ont eu chaud

Bénin24TV

Publié

le

Dans la commune d’Aplahoué, Bruno Amoussou est imbattable depuis les années 1990 où il a mis en terre le PSD. A Adja Ouèrè depuis le Madep a été porté sur les fonts baptismaux par Séfou Fagbohoun, celui-ci est inégalable. Mais au regard des derniers résultats des communales dans l’épicentre de chacune de ces personnalités, celles-ci ont évité de justesse la défaite face à des jeunes loups aux dents longues. Il s’agit de Casimir Sossou à Aplahoué et Adissa Nonvidé à Ouèrè. Peut-on dire que l’omnipotence de Fagbohoun et Amoussou depuis des décades s’est étiolée dans leur bastion ? Analyse dans l’exercice dans l’éditorial du jour.

Bruno Amoussou et Séfou Fagbohoun sont deux mohicans qui méritent l’antienne : «Frayez la route à celui qui chevauche les nuées». En effet, dans Aplahoué pour Amoussou et Ouérè pour Fagbohoun, ces deux monuments de la classe politique ont échappé de justesse à la défaite.

En effet, Bruno Amoussou est une figure historique au centre d’enjeux politiques depuis 1960. Mieux, c’est un symbole qui hante le présent. Si on le surnomme le ‘’Renard de Djakotomey’’ en référence à ses origines, c’est au contraire Aplahoué qui a été toujours son menu de navigation politique.

A toutes les élections depuis la première présidentielle de 1991 jusqu’à ce jour et ce en dépit de ses différents pennons (PSD, UN et maintenant UP) si Djakotomey a été toujours une citadelle imprenable, il a toujours veillé à avoir dans son escarcelle Aplahoué. Cette dernière est d’ailleurs la plus grande et puissante métropole économique du département du Couffo.

Malgré les très belles performances de l’Union progressiste (UP) lors des dernières communales sous la férule de Bruno Amoussou, (près d’une quarantaine de probables maires), celui-ci a eu chaud, très chaud à Aphahoué.

En effet, sur les 29 postes de conseillers communaux en jeu, Bruno Amoussou et l’UP n’ont récolté que 15 sur 29 soit un seul poste de plus que le BR localement sous la bannière du truculent et étoile montante de la politique dans le Couffo, Casimir Sossou. Celui-ci s’est battu à corps émoulu pour faire mordre la poussière à Bruno Amoussou. Heureusement pour le patron de l’UP a su tirer son épingle de jeu d’une courte tête.

Séfou Fagbohoun de son côté a aussi failli subir le même affront à Adja-Ouèrè. En effet, depuis qu’il a tourné casaque au PRD de Houngbédji pour créer le Madep, l’usage de sa maestria en politique n’a d’égal dans son ‘’Jarnac natal’’.

Mieux, dans tout le département du Plateau, depuis lors, le ‘’coq du Plateau’’ est une référence dans le quadrillage du terrain.. Mais quand Séfou Fagbohoun a refusé de cautionner la gouvernance rédhibitoire de Patrice Talon et que son parcours politique a été congelé et figé par le temps lors des législatives exclusives de 2019, l’eau a coulé sous les ponts.

En effet, un jeune en occurrence, le maire sortant de Adja-Ouèrè, Adissa Abiboulaye Nonvidé qui avait été pourtant parrainé par Fagbohoun pour son élection à la mairie de la localité en 2015 a tout mis en branle pour battre la liste BR parrainée par Séfou Fagbohoun.

Sur 25 postes de conseillers communaux, Séfou Fagbohoun a difficilement eu 13 postes contre 12 pour l’UP. Adissa Abiboulaye Nonvidé a failli donc réaliser l’exploit de sa jeune carrière politique en dépit de l’arrimage Séfou Fagbohoun-Patrice Talon intervenu le jeudi 13 février 2020.

«La politique n’est pas un jeu d’enfant», dit-on Mais Adissa Abiboulaye Nonvidé et Casimir Sossou ont failli démontrer le contraire à ces ainés.

Par Titus FOLLY

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

EDITORIAL

Deux confrères, deux visions

Bénin24TV

Publié

le

«On a l’impression que le Bénin fait un bond en arrière avant 1990… On est dans une période qui questionne sur la qualité de la démocratie au Bénin». Voilà le décryptage de Expédit Ologou sur RFI jeudi dernier. Le lendemain, on a eu la réplique du communicateur de la Marina sur la même chaine qui a tenté de ‘’faubérer’’ avec la serpillère habituelle du pouvoir de la ‘’Rupture’’, les vérités distillées qui dérangent. Regard de deux confrères qui ne voient plus midi à 14 h ! Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Expédit Ologou a eu sur RFI une lecture dilettante des dernières communales du 17 mai 2020. Comme une réponse du berger et à la bergère, le communicateur en chef de la présidence du Bénin, Léandre Houngbédji a réagi,

En effet, Expédit Ologou dans sa posture de politologue et président du CIAAF, un centre de recherche sur la gouvernance a laissé entendre que : «On a l’impression que le Bénin fait un bond en arrière avant 1990… On est dans une période qui questionne sur la qualité de la démocratie au Bénin.».

En dépit de ces arguments massues et indéracinables, on a eu droit le lendemain à une riposte du communicateur de la présidence de la République. Contre les idées maitresses de l’autre, il met en avant la réduction drastique du nombre de partis politiques au Bénin. «Une dizaine de partis contre plus de 200 dans le cadre de la réforme du système partisan».

Voilà donc deux approches relatives à la démocratie béninoise. La première est celle de la réalité et l’autre celle d’un membre de l’élite soudainement métamorphosée. Ce qui est intéressant dans le décodage des deux, c’est qu’ils tenaient le même discours pour déplorer la qualité de la gouvernance de Boni Yayi. Et sous les tropiques de la ‘’Rupture’’, Expédit Ologou, nommé directeur des médias au ministère de la Communication a préféré démissionner après un an.

En effet, ayant commencé par découvrir le portrait-robot du régime de Patrice Talon a déposé le tablier pour ne pas être comptable de cette gestion inique qui déferle sur le Bénin depuis quatre ans. Parti, il a mis son temps à profit (docteur d’Etat désormais). Ce qui lui permet de mieux gravir les strates de l’analyse politique. Et le voici dorénavant avec toutes les fulgurances nécessaires de politologue pour mieux analyser sous toutes les coutures, l’actualité politique nationale.

Pour Expédit Ologou, c’est une évidence que la démocratie béninoise s’est dégradée après 30 ans d’efforts. Pour l’autre, l’organisation d’élections a tendance à se renforcer. Ce qui suffit pour qu’il récuse la thèse du déclin de la démocratie.

Pour l’opinion publique, l’énergie démocratique du Bénin depuis 1990 qui est maintenant à sens unique s’est étiolée. Mieux, Patrice Talon, le timonier national et le plus fort des chefs d’Etat béninois depuis 30 ans. Ce qui fait qu’il n’a même plus besoin du Parlement pour gouverner.

Dès lors, on voit bien la différence entre l’analyse pertinente et la vision tronquée. Les deux approches sont sans ambages entre celui qui est parti pour retrouver sa liberté de ton séculaire et celui qui est dans les liens de l’administration. Mieux, ces deux sorties ont davantage permis à l’opinion de constater le schisme entre ces deux confrères très liés qui ne partagent plus la même vision aujourd’hui.

Si l’un reste et s’établit sur le rocher ‘’respha’’, l’autre en dépit de ses qualités intrinsèques a choisi de demeurer sur le sac de cendres. On a tout compris. Défendre les turpitudes du pouvoir de son chef n’est pas chose aisée. Je le comprends.

Par Titus FOLLY

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

SÉNÉGALIl y a 6 heures

Sénégal : pour cause de coronavirus, la rentrée des classes d’examens avortée

La pandémie mondiale qui a vu le jour en Chine continue de s’imposer au Sénégal. Et malheureusement, le retour à...

EDUCATIONIl y a 6 heures

Examens blancs nationaux : 9 271 au BEPC et 5 833 au BAC inscrits dans le département du Borgou

Conformément au calendrier scolaire réaménagé à cause du coronavirus, les apprenants des classes de troisième et de terminale font face...

AMÉRIQUEIl y a 7 heures

USA : le frère de Georges Floyd rend public sa conversation téléphonique avec Donald Trump

Philonise Floyd, le frère de George Floyd tué le lundi 25 mai dernier à Minneapolis lors de son arrestation, a...

CAMEROUNIl y a 7 heures

Assemblée nationale au Cameroun : chaque député de la 10e législation perçoit plus de 28,5 millions de FCFA en deux mois

La nouvelle paru le 1er juin 2020 renseigne sur la somme globale de l’enveloppe des députés Camerounais qui s’élève a...

AMÉRIQUEIl y a 7 heures

Georges Floyd : la date de ses funérailles connue

L’avocat de la famille de Ben Crump a annoncé lors d’une conférence de presse à Minneapolis la date des funérailles...

POLITIQUEIl y a 8 heures

Bénin-commune de Nikki : pour surplus de candidats, l’élection du maire a été reportée

Selon le chronogramme élaboré, les autorités exécutives de la commune de Nikki devront être installées ce mardi 02 juin. Mais,...

ECONOMIEIl y a 8 heures

Togo – Microfinance : l’encours des crédits en hausse de 18,3% au dernier trimestre 2019

Au dernier trimestre 2019, l’encours des crédits des institutions de microfinance (SFD) a connu une hausse annuelle de 18,3% au...

POLITIQUEIl y a 8 heures

Bénin-Élection d’un nouveau Maire : Ça ne passe pas à Lokossa !

La liste des communes où le choix du maire pose problème devient longue. Ce mardi 02 juin, lokossa n’a pas...

AMÉRIQUEIl y a 8 heures

Mort de George Floyd : Arturo Acevedo, chef de la police de   Houston demande à son président de «la fermer» lors d’une interview

Donald Trump s’est fait remarqué ce mardi matin en appelant les gouverneurs des états américains à dominer les manifestants et...

LE 229Il y a 8 heures

Diplomatie béninoise : Valentin Djenontin réagit sur le renvoie des diplomates

Le mercredi 27 mai 2020, l’ancien député intervient depuis Paris dans l’émission 100%Benin de sikka TV sur la décision prise...

AMÉRIQUEIl y a 8 heures

Mort de Georges Floyd : enfin une date de  comparution du policier meurtrier

Limogé de son poste pour le meurtre de Georges Floyd, l’agent de police, Derek Chauvin devrait comparaître dans un tribunal...

ASIEIl y a 9 heures

Covid 19 en Chine : 300 nouveaux cas encore enregistrés à Wuhan ville hypocentre de la pandémie

Suite à la vaste campagne de dépistage au coronavirus qui s’est tenue à Wuhan, ville d’origine de la pandémie plusieurs...

AMÉRIQUEIl y a 9 heures

Emeute à Washington après la mort de George Floyd : Trump prêt à déployer l’armée Américaine

Le patron de la maison blanche, Donald Trump à travers une allocution ce lundi 1er mai 2020 s’indigne contre les...

POLITIQUEIl y a 10 heures

Blocage du processus d’installation de certains maires : le ver est dans le fruit

Les élections communales du 17 Mai 2020 terminées, les résultats proclamés, l’installation des maires qui constitue la suite logique du...

CORONAVIRUSIl y a 10 heures

Covid-19 : voici les nouveaux chiffres au Bénin

Le Bénin enregistre de nouveaux cas positifs ainsi que de nouvelles guérisons de Covid-19. D’après les nouvelles statistiques officielles, on...

LE 229Il y a 10 heures

Covid-19 au Bénin : le bilan officiel à la date du 2 juin 2020

À la date du 2 juin 2020 , le Bénin a connu une nette augmentation du nombre de cas confinés....

SPORTSIl y a 10 heures

Mort de George Floyd : réaction de la Bundesliga face aux joueurs qui ont rendu hommage

Depuis le 25 mai 2020, la mort de George Floyd suite à une arrestation à Minneapolis suscite beaucoup de réactions...

POLITIQUEIl y a 11 heures

Bénin : les députés demandent l’étude en procédure d’urgence du code électoral

Face au blocage lié à l’élection des exécutifs communaux dans plusieurs villes du Bénin, après les dernières élections communales et...

EUROPEIl y a 12 heures

Municipales à Paris : le PS et EELV se consolident pour le second tour

Toujours dans la course pour les municipales de 2020 à Paris, un accord de coalition a été annoncé mardi entre...

POLITIQUEIl y a 13 heures

Bénin – Commune d’Abomey-Calavi : l’élection du nouveau maire reportée

A l’instar de Cotonou et d’autres villes du Bénin, l’élection de la nouvelle équipe dirigeante de la commune d’Abomey-Calavi a...

SPORTSIl y a 14 heures

Real Madrid : Nacho prêt à discuter pour rester au Real

Alors qu’il peine à s’imposer au Real Madrid, Nacho ne semble pas pressé de quitter le club. Très attaché au...

SPORTSIl y a 14 heures

Formule 1 : «Si je pouvais, je ferais tout ma carrière avec eux», Max Verstappen

Ayant dernièrement prolongé jusqu’en 2023 avec Red Bull, Max Verstappen a révélé n’avoir jamais pensé à quitter son écurie. «Je...

SPORTSIl y a 15 heures

Barcelone : accord entre Lautaro et Barcelone ?

Lautaro Martínez serait le dossier prioritaire du FC Barcelone pour cet été. Alors que les négociations continuent avec l’Inter Milan,...

SPORTSIl y a 15 heures

PSG : Leonardo veut Milinkovic-Savic et Marusic pour 80M€ !

Leonardo souhaiterait recruter Sergej Milikovic-Savic au Paris Saint-Germain, mais également Adam Marusic, son coéquipier à la Lazio. Tuttosport confirme ces...