BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Bénin : le président Patrice Talon ne lâche rien pour Lionel Zinsou et Sébastien Ajavon

Le Chef de l’Etat en se prononçant sur sa candidature éventuelle en 2021 lors d’un entretien accordé à RFI et France 24 ce jeudi 07 novembre 2019 a également parlé de ses deux principaux adversaires de 2016 qui pourraient ne pas être candidats en 2021. Il s’agit de Lionel Zinsou inéligible pour 5 ans et Sébastien Ajavon condamné à 20 ans de prison et en exil en France.

La candidature de Patrice Talon pour la présidentielle de 2021 est conditionnée à trois facteurs selon lui-même. Elle dépend de sa disponibilité personnelle, de son état d’esprit, de l’environnement politique dans lequel nous sommes et la mise en oeuvre de son action actuelle.

S’agissant de ses deux principaux adversaires de 2016, Lionel Zinsou et Sébastien Ajavon qui pourraient ne pas être candidats en 2021, Patrice Talon déclare : «Est-ce que c’est parce que quelqu’un a été candidat une fois et que la personne est vue comme un acteur politique et même un opposant politique qu’il ne doit jamais répondre de ses actes ?».

Le chef de l’Etat se pose la question de savoir si «est-ce que parce que Sébastien Ajavon a été candidat et qu’il pourrait être candidat à nouveau qu’il ne doit jamais répondre de ce qu’il a pu faire (…)». «Est-ce que vous voulez que la compromission aille jusqu’à ce niveau-là», lance-t-il.

Concernant Lionel Zinsou, il rappelle que les preuves de l’usage d’un prêt pour le financement de son élection ont circulé de manière authentique dans la presse. «Cela a été dit et écrit noir sur blanc de sa main», rappelle-t-il.

Lionel Zinsou a été condamné à cinq ans d’inéligibilité pour dépassement de ses frais de campagne présidentielle de 2016. Certains y voient la main du pouvoir pour écarter ses adversaires politiques.

Pour Patrice Talon, aucun acteur politique n’est au-dessus de tout le monde. «Si vous voulez que l’action politique soit exemplaire et qu’elle entraîne les citoyens à être également exemplaires chacun dans son domaine, il faut bien que ceux qui dérapent répondent de leurs dérapages. Sinon comment voulez-vous que le policier, le douanier, le fonctionnaire ordinaire réponde de ce lui il fait ?», s’interroge-t-il.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.