RESTEZ CONNECTÉ

CULTURE

Bénin – Secteur agricole : Carence en usines de transformation de mangues

Bénin24TV

Publié

le

Les nouvelles récoltes de mangues ont déjà envahi les marchés béninois qui sont inondés de ce fruit de grande consommation, car le Bénin manque d’usines de transformation dans la filière.

Au Bénin, champs, rues et marchés sont inondés en cette période par les nouvelles récoltes de mangues. Dix gros morceaux de mangues ordinaires à 50 FCFA, c’est à ce prix que le produit est vendu à Ouidah.

«Je cherche celui qui veut prendre pour vider ma maison qui est pleine de mangues» s’est exprimé maman Djossou, âgée d’une soixantaine d’années et revendeuse de mangues rencontrée le week-end dernier à Ouidah.

«Mes mangues tombent et pourrissent dans mes champs de manguiers» a-t-elle confié. «C’est difficile de vendre les mangues en cette période où tout le monde en a» a ajouté maman Mireille, une revendeuse de fruits divers dans le marché de Kpomassè.

La bassine de mangues est vendue à 500 FCFA a indiqué la commerçante. En dehors des communes de Ouidah et de Kpomassè, la situation est pareille.

«A Abomey et Bohicon, les mangues sont un peu partout dans les marchés, les maisons et les champs» a fait savoir Mathias Hounyè, un conducteur de taxi-moto sur l’axe Cotonou-Bohicon.

«Chaque année, ce sont d’importantes quantités de mangues qui pourrissent au Bénin» a expliqué, Mahoussé C. Joukov, ingénieur agronome à l’Université d’Abomey-Calavi.

«Le Bénin ne dispose que d’une usine de fabrication de jus de mangues installée à Natitingou. L’usine de fabrication de jus de mangue a été inaugurée en 2013 sur un site de 2 hectares, à la sortie de la ville» a confié l’agronome.

Cette unité de production devrait permettre de transformer environ 3000 tonnes de mangues chaque année et devra créer environ 70 emplois. Mais depuis son installation, cette usine est déjà confrontée à quelques difficultés dont les plus importantes sont l’absence de magasin de stockage, le problème d’alimentation constante en énergie électrique, le faible débit d’eau ainsi que l’équation de l’organisation de la collecte des mangues» a détaillé l’ingénieur agronome de l’Université d’Abomey-Calavi.

En effet, cette situation devrait interpeler tous les acteurs notamment les opérateurs économiques qui devraient revoir leur stratégie pour le développement du secteur industriel. Par ailleurrs, toutes les régions du Bénin sont favorables à la production de mangues. Un atout économique pour le pays dans cette filière.

Les quantités de mangues produites annuellement par le Bénin diffèrent suivant les régions, dépendant d’une multitude de facteurs incluant les surfaces et les variétés cultivées, les conditions agro climatiques, les méthodes de culture et les rendements à l’hectare.

Chaque saison, le Bénin produit plus de 30 000 tonnes de mangues dans différentes régions. Pendent qu’une partie de cette production pourrit aux abords des grandes voies et dans les marchés et les champs.

Une transformation industrielle dans divers secteurs agricoles s’impose au Bénin

L’usine de fabrication de jus de mangues de Natitingou fait partie des six usines agricoles installées par le gouvernement dans le cadre de la promotion de la transformation des matières premières locales. Les autres usines sont installées à Kpomassè pour la tomate, Allada pour l’ananas, Za-Kpota pour les agrumes, Bantè et Parakou pour l’amande de cajou…. Une multiplication des usines de transformation s’impose au Bénin pour booster le développement.

Pour y parvenir, cela passera par une organisation de la campagne des récoltes dans chaque filière comme celle du coton, la formation des producteurs sur les stratégies de conservation, de transformation et sur les marchés d’écoulement existants et l’expérimentation des techniques.

Les productions de mangues en Afrique et dans le monde

Selon une étude de la FAO en 2010, le Sénégal est troisième exportateur de fruit d’Afrique de l’Ouest derrière la Côte-d’Ivoire et le Burkina-Faso. Le Nigeria est le plus grand producteur des mangues de la sous-région, avec une production annuelle moyenne de 744 000 tonnes sur la période 2006 à 2010.

Le Niger et la Guinée ont produit respectivement 13% des 1,38 million tonnes récoltées dans la CEDEAO sur la période, suivis par le Mali (6%), le Sénégal (3%), la Côte d’Ivoire (3%), le Tchad (2%), et le Bénin et le Burkina Faso (1% respectivement). Les pays de la CEDEAO couvrent environs 38% de la récolte totale des mangues du continent africain.

Leur production s’est accrue de 3% par année en moyenne, soit de 1,2 million de tonnes en 2006 à presque 1,4 million des tonnes en 2010 selon une étude des la FAO. Le continent Africain est la seconde région productrice des mangues après l’Asie.

Sa production s’est accrue de 3.5% par année, de 3.2 millions tonnes en 2005 et 2006 à un peu plus de 3.6 million tonnes en 2009/10. L’Asie est la région avec la plus grande production de mangues.

Avec un taux de croissance moyen annuel de 5% par année, la région a obtenu 72% de la production globale de mangues en 2005/06 (21 million tonnes) et presque 76% en 2009/10 (28 millions tonnes).

L’Inde est le plus gros producteur de mangues au monde, 0,41% de la production mondiale en 2009 et 2010. Les autres principaux producteurs asiatiques sont, par ordre d’importance, la Thaïlande (8% de la production mondiale en 2009/10), l’Indonésie (7%), Pakistan (6%), la Chine et le Bangladesh (3% respectivement).

La production des pays de l’Amérique Centrale et des Caraïbes a diminué régulièrement, de presque 3 million de tonnes en 2005 et 2006 à 2010. Elle est concentrée au Mexique, suivi de loin par le Cuba et l’Haïti. La production Sud-Américaine s’est maintenue durant les derniers cinq saisons autour de 2 millions de tonnes par an.

Le Brésil en récolte les deux-tiers environs, suivi de très loin par la Colombie, le Pérou et l’Équateur. Les récoltes des autres petits producteurs (Australie, Espagne, Etats-Unis) se sont légèrement accrues durant la période, totalisant toutefois moins de 100 000 tonnes par an.

Par Abdul Wahab ADO

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CULTURE

Covid-19 et sécurité alimentaire : un chercheur prône l’agriculture urbaine

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Pour préserver la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, il est nécessaire de promouvoir une agriculture urbaine qui transcende les crises comme celle née de la pandémie du Covid-19, selon le chercheur sénégalais, Sidy Tounkara.

«En se fondant sur les multiples fonctionnalités de l’agriculture urbaine dont l’approvisionnement des villes, non pas spécifiquement en temps de crise mais aussi en temps normal, il est préférable de légitimer une agriculture urbaine dans le cadre d’une politique alimentaire territoriale au-delà des crises. Cette agriculture doit s’inscrire dans une logique d’agriculture de renfort et de complémentarité pour atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle en ville au premier rang de laquelle se positionne évidemment l’agriculture rurale», explique M. Tounkara.

Dans un article scientifique intitulé «La pandémie du Covid-19 : une légitimation de la promotion de l’agriculture urbaine», ce chercheur à l’Initiative prospective agricole et rurale (Ipar) note cependant une agriculture urbaine fortement menacée par le Covid-19.

A son avis, en dépit de son utilité cruciale, surtout en période de crise, la croissance démographique et urbaine et ses corollaires font planer des risques non négligeables sur le maintien de l’agriculture en ville.

«Cette croissance démographique des villes a nécessairement des impacts sur le foncier et l’eau dont les usages non agricoles (domestiques, industriels, infrastructures socio-économiques de base) concurrencent directement les usages agricoles (foncier agricole, eau d’irrigation)», souligne Sidy Tounkara.

Il ajoute que la croissance démographique des villes a aussi des impacts sur la disponibilité et l’accès à l’eau pour l’irrigation des cultures, surtout dans un contexte de changement climatique qui contribue à la perturbation du cycle pluviométrique, mais aussi à la baisse du niveau de la nappe phréatique qui est exploitée par les maraîchers urbains.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

CULTURE

Egypte : le meurtrier de la diva libanaise Suzanne Tamim gracié

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a gracié samedi des milliers de prisonniers pour la fin du ramadan, parmi lesquels un ancien policier emprisonné pour l’assassinat de la diva pop libanaise Suzanne Tamim en 2008, a annoncé le journal officiel.

Cet ancien policier, Mohsen al-Sukkari, avait été condamné en 2010 à 25 ans de prison en appel pour l’assassinat à coups de couteau deux ans plus tôt à Dubaï de la célèbre chanteuse et actrice, âgée de 30 ans. Son procès avait révélé qu’il avait agi sur ordre de l’amant de sa victime, le magnat égyptien de l’immobilier Hisham Talaat Moustafa, en échange de deux millions de dollars.

Moustafa, un proche de Gamal Moubarak, fils de l’ancien président Hosni Moubarak renversé en 2011, avait été condamné pour sa part à 15 ans de prison avant de bénéficier, en 2017, d’une grâce pour raisons de santé.

Au cours d’un procès en première instance en 2009, les deux hommes avaient été condamnés à mort, mais leurs peines avaient été réduites en appel.

L’affaire, mélange de crime, de pouvoir, de show-business et de sexe, avait été très suivie au Liban et en Egypte, un pays où les puissants hommes d’affaires font rarement face à la justice.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

ECONOMIEIl y a 17 minutes

Coronavirus : reprise partielle des vols intérieurs en Inde

Environ un tiers des vols intérieurs vont reprendre lundi en Inde, où le nombre de cas de coronavirus continue de...

ECONOMIEIl y a 19 minutes

Allemagne : Lufthansa va reprendre ses vols vers 20 destinations mi-juin

La compagnie allemande Lufthansa, qui négocie avec le gouvernement un plan de sauvetage de neuf milliards d’euros, reprendra ses vols...

ASIEIl y a 21 minutes

Le chef de la sécurité de Hongkong prévient d’une hausse du «terrorisme»

Le chef de la sécurité de Hongkong a déclaré lundi que le «terrorisme» se développait dans le territoire semi-autonome, alors...

ECONOMIEIl y a 23 minutes

Royaume-Uni : le ministre des Finances veut protéger les entreprises stratégiques

Le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, a autorisé un plan de sauvetage destiné à protéger les entreprises considérées comme...

ECONOMIEIl y a 24 minutes

Le Japon va lever l’état d’urgence sanitaire à Tokyo

Le Japon va lever lundi l’état d’urgence dans la capitale Tokyo et les zones où cette mesure d’exception était encore...

ECONOMIEIl y a 26 minutes

La Bourse de Tokyo a entamé la semaine en hausse

La Bourse de Tokyo ouvrait la semaine en hausse lundi, profitant de la levée attendue de l’état d’urgence dans la...

ECONOMIEIl y a 31 minutes

Les Bourses chinoises ont ouvert en baisse

La Bourse de Hong Kong a ouvert en baisse lundi, au lendemain de heurts entre police et manifestants dans l’ancienne...

ECONOMIEIl y a 35 minutes

Coronavirus : Donald Trump interdit les voyageurs depuis le Brésil

Le président américain Donald Trump a interdit dimanche l’entrée aux Etats-Unis aux voyageurs en provenance du Brésil, devenu le deuxième...

ECONOMIEIl y a 38 minutes

Venezuela : Maduro célèbre l’arrivée d’un premier pétrolier iranien

Le président Nicolas Maduro a célébré dimanche l’arrivée dans les eaux du Venezuela du premier des cinq pétroliers que l’Iran...

EUROPEIl y a 40 minutes

Royaume-Uni : Johnson maintient son conseiller accusé d’avoir enfreint le confinement

Le premier ministre britannique Boris Johnson a décidé dimanche 24 mai de maintenir à son poste son conseiller spécial Dominic...

ECONOMIEIl y a 11 heures

Air France s’est engagée à réduire de 50% ses émissions de CO2, selon Elisabeth Borne

La ministre de la Transition écologique a également appelé les Français à organiser leurs vacances d’été dans l’Hexagone. Air France...

MOYEN-ORIENTIl y a 11 heures

Le président afghan va faire libérer jusqu’à 2000 prisonniers talibans

Le président afghan Ashraf Ghani a lancé dimanche la procédure de libération de quelque 2.000 prisonniers talibans dans un «geste...

ECONOMIEIl y a 11 heures

La dette française sera «sans doute» supérieure à 115% du PIB en fin d’année, indique Gérald Darmanin

La dette publique, qui était sous la barre des 100% du PIB en fin d’année 2019, bondit en raison de...

HIGH-TECHIl y a 12 heures

Lutte contre le Covid-19 : les béninois amplifient la pratique du e-commerce

La dématérialisation de tous les services commerciaux est devenue le moyen le plus utilisé au Bénin dans tous les secteurs...

ENQUÊTEIl y a 12 heures

Covid-19 : Bars et boîtes de nuit fermées, restaurants et cafeterias au ralenti au Bénin

Le gouvernement du Bénin a pris une mesure restrictive en conseil des ministres pour lutter contre la propagation du coronavirus...

ECONOMIEIl y a 12 heures

Dons dans la lutte contre le coronavirus : les entreprises privées ont offert 257 millions FCFA au Bénin

Le gouvernement du Bénin a fait le point des dons en numéraires et matériels reçus dans le cadre du sursaut...

ENQUÊTEIl y a 12 heures

Coronavirus au Bénin : service minimum dans le transport, des pertes importantes

Dans le domaine du transport, l’effet du Covid-19 se fait cher au Bénin. Intimement lié aux autres domaines d’activités qui...

CORONAVIRUSIl y a 12 heures

Covid-19 au Bénin : voici le département le plus touché

A l’instar d’autres pays du monde, le Bénin est secoué depuis quelques mois par la crise sanitaire liée à la...

ECONOMIEIl y a 12 heures

Transactions mobile money : les pays en développement enregistrent 786,5 milliards FCFA chaque jour

Le Mobile Money a battu tous les records dans les pays en développement. Selon un récent rapport de la Banque...

ENQUÊTEIl y a 12 heures

Fabrication de dispositif de lavage de mains : de bonnes affaires pour les soudeurs

A quelque chose malheur est bon dit-on. Pendant que la crise du coronavirus plonge des milliers de béninois dans le...

ECONOMIEIl y a 12 heures

Impacts du Covid-19 hors du cordon sanitaire : hausse drastique du coût de transport dans le Zou et le Couffo

La vague des effets du coronavirus ne pèse pas seulement sur les activités économiques dans les 15 villes comprises dans...

CULTUREIl y a 12 heures

Covid-19 et sécurité alimentaire : un chercheur prône l’agriculture urbaine

Pour préserver la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, il est nécessaire de promouvoir une agriculture urbaine qui transcende les...

ECONOMIEIl y a 13 heures

Maroc : hausse de 6% des exportations des produits maraîchers en huit mois

Les exportations des produits maraîchers marocains ont enregistré une hausse de 6% entre le 1er septembre et le 9 mai...

ENQUÊTEIl y a 13 heures

Baisse d’activité économique due au Coronavirus : les coiffeuses et coiffeurs en font aussi les frais

La liste des secteurs d’activités touchée par la crise du Coronavirus est bien longue. Et les coiffeuses et coiffeurs ne...