BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Bloc républicain : de 3 à 1

Bio Tchané, Jean Michel Abimbola, et Robert Gbian, tous formaient un triumvirat à la tête du parti Bloc républicain (BR). Désormais, Bio Tchané est seul aux commandes. Finalement, Le N0 2 du régime s’est imposé à ces deux députés qui n’ont pas le profil mais qui avaient des ambitions démesurées. Maintenant, Bio Tchané pourra-t-il mieux dresser le cheval dans un contexte politique où la ‘’Rupture’’ agit comme un ‘’Léviathan’’ ? Que fera-t-il de ce poste quand le peuple lui a déjà collé un procès en disgrâce pour ‘’haute trahison de ses intérêts’’ ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Timoré et craintif face à Robert Gbian et Jean Michel Abimbola, Bio Tchané a dû sortir le grand jeu pour s’imposer à ces deux rivaux assis à la même loge que lui. Ce qui n’était pas normal quand on voit sous toutes les coutures l’envergure de sa carrière.

Bio Tchané pour son passé (même s’il a compromis son avenir politique en acceptant d’être en appendice du pouvoir de Patrice Talon), ne devait pas accepter cette concurrence rédhibitoire de ces deux rivaux qui avaient des appétits inégalés.

Mais comme les trois n’arrivaient pas à avaler le chameau ensemble, Bio Tchané a dû s’extirper et prendre ses responsabilités pour mieux dresser le cheval. Maintenant pourra-t-il mettre le comble à la mesure des attentes du peuple au nom duquel il tente d’agir ?

Entre Bio Tchané et ses concitoyens, il y a ce contexte de désillusions aggravé par un pessimisme qui, ainsi, s’autoalimente encore. De ce fait, le Bloc républicain ne peut être une perspective de «Terre promise, capable de secouer le ‘’Léviathan’’.

Par le passé, Bio Tchané avec autant de hargne, de détermination, de courage, de pugnacité, de fermeté, de constance, d’abnégation et d’intransigeance, faisait la fierté des béninois.

Mais entre Bio Tchané, son parti en interface et le peuple, le fossé est aujourd’hui grand, très grand. Tout cela découle du fait qu’avec une conviction déconcertante, Bio Tchané, lui qui avait appris à vaincre la peur, lui l’homme qui luttait pour la démocratie, a promu le non-respect de l’Etat de droit.

Et nous voici avec un ANCIEN homme d’Etat qui abhorre la dictature de son maitre de circonstance Patrice Talon. Mieux, il soutient et défend un cadre règlementaire ‘’baillons’’ même si laisse croire qu’il défend les intérêts du peuple.

Dès lors, quand on prend la tête d’un parti vomi par le peuple à 73% lors des élections exclusives du 28 avril 2019, que peut-on en faire ? Peut-on encore dégager des ondes de sa vie pour servir un peuple au nom de sa démocratie et sa justice ?

En effet, la prise réelle du pouvoir par Bio Tchané à la tête de ce parti intervient au moment où la vertu démocratique a déserté le monde politique. Ce dernier depuis trois ans est dominé par des antivaleurs érigées en dogmes d’une religion d’Etat inique,

Quelle peut être sa capacité d’adaptation dans une situation pareille où le peuple jure de déboulonner à tout prix un régime dont les partis (comme le BR) prônent l’exclusion ? Que fera-t-il à la tête d’un parti face à la résistance d’une Nation menacée d’inanition et déjà en péril ?

Que fera-t-il à la tête d’un tel parti quand le pouvoir actuel conjugue entêtement personnel et action solitaire contre la volonté du peuple souverain? Questions à qui de droit.

Par Titus FOLLY

Immobilier Bénin

Dernières actualités

L’utilisation professionnelle des réseaux sociaux : une nécessité pour optimiser sa visibilité

Les réseaux sociaux se définissent comme un outil formidable qui sert entre autres à diversifier les contenus produits sur Internet. Savoir les utiliser et comprendre leur mode de fonctionnement, est devenus des compétences clés pour…

Question sur le Coteb : Rachidi Gbadamassi avoue l’impuissance du gouvernement

Le député Rachidi Gbadamassi a posé une question au gouvernement au sujet du sort du complexe textile du Bénin. Il a déclaré que la société est en faillite et en cessation de paiement. Il a ajouté que sa dette cumulée est de plus de 6…

Question au gouvernement : les députés s’intéressent au secteur de l’énergie

La question de l’énergie préoccupe au plus haut point les députés de l'Assemblée nationale. Ils ont posé une question au gouvernement pour avoir la vérité sur ce secteur hier, jeudi 16 janvier 2020. Le député Anani a été clair dans son…

Marché boursier en régional en 2020 : les priorités de la BRVM aux PME et aux investisseurs

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) présente ses ambitions aux investisseurs et aux Petites et moyennes entreprises (PME). Dr Edoh Kossi Amenounvé, le DG de la BRVM,…

Monnaie unique Eco : rapport de force entre les Etats anglophones et francophones de la Cedeao

Une réunion entre les pays anglophones de la Cedeao sur l’adoption de l’Eco a eu lieu au Nigéria hier, jeudi 16 janvier 2020. A la fin de la réunion, les cinq Etats d’Afrique de l’ouest ne se sont pas reconnus dans la décision de leurs…

Développement du tissu industriel dans l’Uemoa : la Côte d’Ivoire indique la voie à suivre aux Etats

La forte industrialisation d’un pays est l’une des conditions sine qua non pour aspirer au développement d’une nation. Pays en voie de développement et à économie fortement dépendante, le Bénin en a réellement besoin. Le développement…

Assainissement de la berge lagunaire : Dantokpa gagne en fluidité et en sécurité

L’opération de libération de la berge lagunaire du marché Dantokpa a été officiellement lancée le mardi 7 janvier 2020. Quelques jours plus tard, les équipes du génie militaire sont à pied d’œuvre pour rendre cet endroit propre. Les…

Iran : pour Khamenei, le drame «amer» de l’avion ne doit pas faire oublier le «sacrifice» de…

L'ayatollah, qui préside la grande prière musulmane hebdomadaire, a déclaré que Qassem Soleimani était mort en «grand martyre». Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré vendredi que le drame «amer» de l'avion ukrainien…

Dernières actualités

>
Secured By miniOrange