BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

CAN 2019 : le sélectionneur algérien Djamel Belmadi en grande réflexion (média)

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’Algérie, un des adversaires du Sénégal en phase de groupe de la CAN 2019 (21 juin au 19 juillet), dit avoir ”encore besoin de réflexion” pour certains postes chez les Fennecs.

“J’ai une grande idée sur la liste mais on va attendre car pour être honnête, j’ai encore besoin de réflexion pour certains postes”, a déclaré le technicien algérien dans des propos rapportés par l’édition de samedi du quotidien algérien Compétition.

“Cela fait un an que l’on travaille ensemble mais en temps réel, cela ne fait qu’un mois passé avec mes joueurs, ce qui n’est vraiment pas beaucoup”, a expliqué Belmadi.

Le quotidien spécialisé évoque par exemple le poste de gardien de but, où la sélection de l’habituel titulaire Rais Mbolhi n’est pas assuré, ce dernier n’ayant “plus joué depuis la fin du mois de mars” en raison de blessure.

A cela “on pourrait ajouter la défection de Gaye Merbah également sur le flanc depuis le 31 mars alors que Moustapha Zeghba est d’ores et déjà forfait suite à sa blessure au poignet”, indique le journal, faisant état des “mêmes incertitudes” concernant le Napolitain Faouzi Ghoulam.

“Il n’est pas sûr de tenir sa place en raison de l’irrégularité de son niveau cette saison”, écrit le journal, soulignant qu’au “milieu de terrain, c’est le grand bazar”.

“Les blessures de Chita, Abeid et Lekhal s’ajoutent à la méforme de Taider et les déboires en club de Bentaleb (Shalke 04, Allemagne)”, apprend-on du même média

Il y a aussi qu’en attaque, l’Algérie sera présente à la CAN sans ses deux meilleurs attaquants en exercice, Slimani et Soudani, qui comptent à eux à deux 48 buts avec les Fennecs.

“A voir le nombre de joueurs qui vont déclarer forfait pour la CAN ou qui l’ont déjà fait, cela n’arrange pas les affaires du sélectionneur”, a ajouté la publication sportive.

Mais les alternatives ne manquent pas, poursuit le journal, citant les gardiens Doukha (Al Raed, Arabie Saoudite) et Oukidja (FC Metz, France), même si le sélectionneur algérien serait appelé à établir une nouvelle hiérarchie s’il recourt à ces deux portiers.

En défense, Mandi (Bétis Séville, Espagne), Atal (Nice, France), Bensebaini (Rennes, France) et Farés (SPAL, Italie) “sont des valeurs sûres et affichent une forme éblouissante”, écrit Compétition.

Dans l’entrejeu, le quotidien sportif algérien cite Féghouli (Galatasaray, Turquie), Bennacer (Empoli, Italie), Belaili (Espérance, Tunisie) qui sont selon lui quasiment partants pour la CAN.

Des joueurs auxquels on pourrait associer les jeunes comme Boudaoui et Benkhemassa, ajoute le journal, selon lequel en attaque aussi, les solutions ne manquent pas.

Dans ce secteur, “Bounedjah (Al Saad Sports, Qatar), Belfodi (Hoffenheim, Allemagne), Ounas (Naples, Italie), Mahrez (Manchester City, Angleterre) et Brahimi (Porto, Portugal) seront au rendez-vous”, annonce le journal.

Il cite par ailleurs le Montpelliérain Andy Delort, qui attend son passeport algérien pour postuler chez les Fennecs.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.