RESTEZ CONNECTÉ

CHRONIQUE

Clap de fin

Bénin24TV

Publié

le

Quand le marquoir du stade international du Caire, le 19 juillet 2019, s’est éteint, avec comme dans un film dont le titre est : «Algérie championne», c’est que la Can 2019 est désormais du passé. Mais pour la postérité, quels enseignements tirer ?

A l’issue d’Egypte 2019, le football africain «est-il désormais bien rentré dans l’histoire ?», pour paraphraser l’autre.

En effet, avec l’affiche de la finale qui a opposé deux entraineurs africains Belmadi pour l’Algérie et Cissé pour le Sénégal, on a parlé de la prime à la technicité locale. Cela suffit-il pour dire que le foot africain a gagné en étoffe ?

A l’issue de cette Can, on a vu un football universel mais qui prend plus la sève occidentale que du fumier africain. En effet, dans les applications tactiques, cette Can a plus mis en exergue tous les leviers du foot occidental. Et ce n’est pas une surprise quand, on sait que la majorité des joueurs qui ont évolué à la Can 2019, dans une proportion de 95%, jouent hors d’Afrique.

Dans les phases de jeu observées lors de la compétition, on a vu presque les mêmes choses. On peut citer le même schéma en ce qui concerne un apport de pressing qui permet d’avoir un surnombre de joueurs lors des phases offensives. On a vu un système de jeu qui tend vers une seule pointe axiale…

Résultat, durant les 52 matchs, on a observé un football africain aux normes internationales uniformisées même si quelques fois, il y a des inspirations spontanées qui font le charme du football africain.

A l’issue de cette Can, les ‘’Fennecs’’ d’Algérie champions d’Afrique peuvent-ils prétendre remporter la prochaine Coupe du monde en 2022 ? Au regard du foot déroulé en Egypte, dire que la prochaine coupe du monde sera remportée par une équipe africaine, serait une tendance risquée.

En effet, depuis 1990, qu’une équipe africaine a atteint les quarts de finale (avec le Cameroun), record égalé avec le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010, on attend qu’une équipe africaine passe en demi-finale puis en finale.

Au regard des prestations au cours de cette compétition qui vient de s’achever en Egypte, il faut beaucoup de paramètres pour attendre une grosse performance d’une équipe africaine en 2022 au Qatar. Nous ne sommes pas pessimistes mais réalistes.

Pour finir, nous remercions nos lecteurs qui dès la première parution de cette rubrique ‘’Can 2019 : Du foot au pays des Pharaons’’, ont commencé l’aventure avec nous dès le 18 juin 2019, lors des papiers et analyses annonces jusqu’à cette dernière parution du jour en guise de bilan. En un an et après la coupe du monde 2018 en Russie, on a encore fait du chemin avec la Can Egypte 2019 qui vient de s’achever.

Nous remercions la Direction de publication qui a encore fait confiance à notre modeste expertise. Nous la remercions surtout pour le travail de conception à travers le choix des appellations des rubriques. A travers ces choix, c’est toute une philosophie. Merci à Luc GUIDIBI, le correspondant du journal en Afrique du Sud qui sert toujours d’intermédiaire et qui sait trouver les justes mots pour nous persuader d’être de l’aventure.

Nous tenons aussi à remercier nos deux confrères. Gontrand DAGBETO avec qui nous avions déjà travaillé lors de la coupe du monde Russie 2018. Il a pris de la graine. ‘’Aux âmes bien nées…».

Nos gratitudes vont également au nouveau Rédacteur en chef du journal, Messan DOHOU, qui a apporté une plus-value à cette rubrique grâce à sa casquette de journaliste sportif et dont l’expertise est à saluer. Empêché d’aller en Egypte du fait de la ligne éditoriale de votre journal, il n’a été nullement ébranlé. Il a donné le meilleur de lui-même même loin de la compétition. Merci également au maquettiste Nicaise AZANLIN qui a donné une touche particulière au travail.

Tout est bien qui finit bien tout en vous promettant d’améliorer nos prochaines prestations. Le meilleur reste à venir pour le foot africain. Merci à tous et à la prochaine.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CHRONIQUE

Hervé Hehomey : lorsque l’expérience prédispose à l’expérience en génie civil, pour le Bénin

Bénin24TV

Publié

le

Parlez lui des techniques liées aux constructions civiles, dont les cinq grands domaines d’intervention sont : les structures, la geotechnique, l’hydraulique, le transport et l’environnement. Et vous verrez en grandeur nature, l’intérêt et la passion qu’il porte à la chose! Mais surtout, que son expertise en la matière est tangible; un peu comme s’il était dans son marigot.

Il est en effet, ingénieur et expert en génie civil, les travaux publics n’ont plus aucun secret pour lui.Et le fait qu’il occupe présentement le poste de ministre des infrastructures et des transports au sein du gouvernement béninois, n’est pas un effet du hasard.

Hervé Yves Hehomey, a été nommé ministre des infrastructures et des transports par le chef de l’État, Patrice Talon, dans son premier gouvernement en 2016.Un poste qu’il a occupé pendant 17 mois avant d’être remercié, pour faire son grand retour en Septembre 2019, au cœur de l’équipe dirigeante du pays, toujours en tant que ministre des infrastructures et des transports.

Cette fois-ci, l’accent est encore plus mis sur des grands projets importants du PAG, qu’il aura la lourde responsabilité de conduire à leur achèvement, avec succès, il faut le préciser. Un mot qui n’est cependant pas quelconque au dictionnaire de l’expert en génie civil qu’il est.À ce propos, Il a d’ailleurs affirmé dans un numéro de Jeune Afrique en Avril 2017 : «Nous voulons que le Bénin devienne une véritable plateforme de logistique et de transports.»

Des propos, qui prouvent que la construction du nouvel aéroport de Glo Djigbe, la modernisation et l’extension du Port Autonome de Cotonou ( PAC), le réaménagement du réseau routier environnant, la réalisation de la voie contournement Nord de Cotonou, la construction de l’autoroute, Seme-Porto-novo, la poursuite et l’achèvement de la route des pêches qui borde l’océan entre Cotonou et Ouidah, et l’extension du réseau routier national 1362 Km, couvrant une quinzaine de tronçons stratégiques, sont en des mains savantes, expertes et pratiques.

Le ministre Hehomey, à l’occasion de sa passation de services le vendredi 06 septembre 2019, avait également extériorisé la volonté de rester fidèle à l’esprit des objectifs du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG), en ces termes : «Je suis de retour à la maison.Je ferai de mon mieux pour poursuivre et achever les projets prévus par le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG)».

Ce sont des mots, qui ne composent pas des paroles en l’air, puisque déterminé et rompu à la tâche, l’ingénieur des travaux publics par l’intermédiaire de descentes sur le terrain et de lancements de chantiers, joint harmonieusement l’acte à la parole.

Au nombre des plus récentes sorties du ministre Hehomey, celle du 21 Février 2020, au cours de laquelle, il a officiellement lancé les travaux d’aménagement et de construction de la route Wadon-Adjarra-Mededjonou-Porto-Novo et ses bretelles.

Et pour le compte de ses plus anciennes sorties, par exemple, le lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Natitinguou-Boukoumbe-Korontiere en Mai 2017, et la descente à Abomey-Calavi, pour faire le point de l’avancement des travaux de la route Calavi-Kpota-Ouedo-Hevie-
Cococodji en Octobre 2019.Il avait d’ailleurs ce même jour, annoncé pour le bohneur des populations de ces communes, le lancement des travaux de construction de la route Ouedo-Tori-Bossito.

Pour ce qui est de la petite «Genèse» de Hervé Yves Hehomey en politique, et pour ce qu’il est nécessaire de mentionner, il fut un jeune militant de l’alliance ABT, avant de devenir en 2015, président du mouvement Front pour l’alternance en 2016.Il est également le fondateur du groupe «Ambassadeurs de Patrice Talon». puis, membre fondateur du parti Bloc Républicain depuis Décembre 2018.

En général, c’est un sacré parcours que d’étudier, d’apprendre, de consolider ses connaissances et acquis par des stages en entreprises et des travaux pratiques, de s’imposer par le savoir-faire, de se professionnaliser, de travailler à l’édification de son pays, mais c’est encore plus intéressant de faire ses preuves dans son domaine de prédilection et c’est ce à quoi Hervé Yves Hehomey s’attelle chaque jour que Dieu fait, pas seulement pour lui, mais également pour honorer l’engagement qu’il a pris, en acceptant l’appel du président Talon à être ministre des infrastructures et des transports, et surtout pour faciliter le quotidien des citoyens béninois; Et, c’est une bien noble mission, il faut le dire!

Par Anita MARCOS

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

CHRONIQUE

Patrice Talon : qui est cet homme ?

Bénin24TV

Publié

le

Qui est cet homme dont la vision n’est ni obscurcie par le brouillard, ni perturbée par un grain de sable ou de la poussière, et qui voit distinctement ce qu’il veut faire?

Qui est cet homme qui justement, ne fait rien comme les autres? Qui casse tous les codes, fait les choses selon sa vision et à sa façon et qui voit la mayonnaise prendre harmonieusement?

Qui est cet homme qui bouscule l’ordre ou…Le désordre préétabli, celui-là même qui redistribue les cartes et qui mène le jeu, qui reste donc incontestablement le maître du jeu?

Qui est cet homme qui fait grand bruit, sans batterie, ni tam-tam, mais dont les actes retentissent fortement?

Mais qui est cet homme, que ses détracteurs qualifient de fou et traitent de tous les noms d’oiseaux, mais qui n’en a que faire, et fonce plutôt droit, non pas dans le mur, mais vers le progrès.

Qui est cet homme qui avance résolument en regardant droit devant lui, sans que les barrières et obstacles dressés sur son chemin, ne freinent son élan et encore moins, ne l’arrêtent?

Quelle est cette force, ce mental de gagnant, cette conviction de réussir, qui cohabitent en lui, sans jamais céder d’espace au découragement, quand les mauvaises langues se délient pour lui mettre des bâtons dans les roues?

Quelle est cette grande capacité qu’il a de résister face à l’ennemi et à l’image de David devant Goliath, de se dresser bien droit, fier et dominant devant l’ennemi?

Qui est cet homme qui sourit jusqu’aux oreilles et rit à pleines dents, alors que ses adversaires lui mettent sous le nez de l’oignon découpé, censé provoquer des larmes?

Comment cet homme arrive t-il à tenir fermement ses promesses, à rester un homme de parole, alors même que aujourd’hui, c’est une espèce qui ne court pas les rues?

Qui est cet homme qui avait parlé de nouveau départ, de rupture, et qui est resté fidèle à sa vision, à ses principes, et à ses ambitions Ambitions qui se dessinent, qui s’écrivent, qui se concrétisent d’ailleurs, en laissant des traces indélébiles.

Qui est-il exactement, pour pouvoir matérialiser et immortaliser ses projets pour le Bénin, contre vents et marées; Qu’il pleuve, qu’il vante, qu’il y ait canicule ou harmattan?

Qui est cet homme?Avez-vous la réponse à cette question que je me pose chaque fois qu’à travers les médias, les réseaux sociaux, les journaux et autres canaux de communication, j’ai les échos des realisations de l’homme ?

Serait-il un extra-terrestre ?une espèce rare? Un ange tombé du ciel? La réincarnation du bon Samaritain? Une perle rare?

En tout cas, cette valeur «d’homme de parole et d’actions concrètes» lui vaut aujourd’hui, le ralliement spontané et progressif des sceptiques d’hier, des aveugles qui refusaient de voir, des sourds qui fermaient hermétiquement leurs oreilles, des insensibles qui ne voulaient sous aucun prétexte, se laisser toucher par le PAG par exemple.Et c’est tout ce qui compte pour la construction main dans la main d’un Bénin beau et fort!

En attendant vos retours, je me réserve la faveur de répondre que Patrice Athanase Guillaume Talon est un bâtisseur, un réformiste. Bref…Il est surtout un révolutionnaire des temps modernes ! Et ça marche!

Il ne peut en être autrement puisque la rigueur, le travail bien fait, la culture de la mise en avant de la compétence, l’excellence, l’expertise, qui caractérisent Patrice TALON déteignent merveilleusement bien sur le Bénin.

J’ai envie de conclure par ces mots : «La marche est en cours! Que la légende continue et que le Bénin soit!»

NB: Que les choses soient bien claires! Ceci n’est ni une hymne, ni une laudes à la gloire de Patrice Talon.Vous conviendrez avec moi qu’il n’en a nullement besoin.C’est plutôt une immense fierté et de l’admiration pour un homme d’État hors pair, que vous avez lu à travers cette chronique. Point final!

Par Anita MARCOS

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

LE 229Il y a 4 heures

Accident de circulation sur le tronçon Agbangnizoun-Abomey : un blessé et des dommages

Aux environs de 7h30, dans la ville d’Abomey capital historique du Bénin, un véhicule TOYOTA MATRIX quittant Agbangnizoun pour Abomey...

CORONAVIRUSIl y a 4 heures

Coronavirus : Hollande rend hommage aux médecins libéraux décédés

François Hollande rend hommage à la quarantaine de médecins libéraux décédés pendant la crise du corononavirus, qui ont «servi leur...

SANTÉIl y a 4 heures

Santé : le caladium bicolore pour finir avec les nausées et vomissement pendant la grossesse

La période de grossesse est souvent secouée par divers troubles. Notamment les nausées et vomissements. Mis à part des médicaments...

CAMEROUNIl y a 4 heures

Cameroun : un journaliste arrêté il y a dix mois est mort en détention

Le journaliste camerounais Samuel Wazizi, arrêté en août 2019 pour avoir critiqué la gestion par Yaoundé de la crise anglophone...

SANTÉIl y a 4 heures

Malte : plusieurs migrants se voir bloquer sur les eaux

En raison de la pandémie du corona virus début 2020, la République du Malte refuse d’accueillir plus de 400 migrants...

SPORT BENINIl y a 5 heures

Nomination à la Fédération béninoise de football : vers la mise en place d’une commission des arbitres contestée ?

Selon des indiscrétions, le comité exécutif de la Fédération béninoise de football a procédé à un réaménagement technique au sein...

POLITIQUEIl y a 5 heures

Bénin : Candide Azannaï fait encore un tacle au régime Talon

Écarté lors de la rencontre entre les partis politiques et le Chef de l’État, le Président du parti Restaurer L’Espoir...

LE 229Il y a 5 heures

Lutte contre la pandémie du  Covid-19 : la JCI Abomey-Calavi Pléiade a fait des dons de masques de protection aux apprenants de Kpanroun

Barré la voie à la propagation de la pandémie du Covid-19 et accompagné le gouvernement béninois dans cette lutte, tel...

RWANDAIl y a 5 heures

Rwanda : pour une affaire sérieuse, Paul Kagamé renvoie 18 Investisseurs Chinois au bercail

Pour avoir maltraité des Rwandais, des investisseurs chinois ont été renvoyés du pays par Kagamé, l’homme qui lutte au profil...

SANTÉIl y a 5 heures

L’ail : incroyable remède contre les hémorroïdes

Encore appelé maladie complexe vasculaire, les hémorroïdes sont une protubérance qui se produit lorsque les veines de l’anus souffrent d’une...

EDUCATIONIl y a 5 heures

Enseignement au Bénin : les aspirants composent le samedi 13 juin 2020

C’est officiel ! La date de la composition des enseignants pour le compte de la constitution des bases de données...

POLITIQUEIl y a 6 heures

Bénin : la Cour constitutionnelle approuve la relecture du code électoral (décision)

La Cour constitutionnelle a rendu son verdict, ce jeudi 04 juin 2020, au sujet du contrôle de conformité de la...

POLITIQUEIl y a 6 heures

Bénin : Bruno Fangnigbé assume désormais les rênes de la mairie de Djakotomey !

Après son élection le 28 mai 2020 dernier dirigé par le Préfet, ce jour, fût l’ultime jour pour son investiture....

POLITIQUEIl y a 7 heures

Passations de charges à Dogbo et Aplahoué : les maires sortants absents, cérémonies reportées

Le préfet du département du Couffo Christophe Mégbédji avait programmé les passations de charges entre les maires sortants et entrants...

CORONAVIRUSIl y a 7 heures

Coronavirus et conséquences conjugales : un mal qui ronge l’esprit

La pandémie du Covid 19 a frappé de plein fouet le monde entier n’épargnant presque aucun secteur de la vie....

POLITIQUEIl y a 7 heures

Politique à Dassa : Christelle Houndonougbo dénonce la fraude

La commune de Dassa-zoumè serait réputée pour son mode opératoire frauduleuse et les fourberies qu’elle déploie afin de voler des...

POLITIQUEIl y a 7 heures

Rencontre entre Patrice Talon et les partis politiques : Robert Gbian parle de «consensus obtenu»

Après la rencontre entre le Président de la République, Patrice Talon et les responsables des partis politiques ayant pris part...

SPORTSIl y a 7 heures

Fc Barcelone : Messi out pour la reprise de la Liga ?

Pour une bonne reprise de la Liga le 11 juin prochain, les joueurs s’activent de part et d’autre. En même...

SANTÉIl y a 8 heures

France : spécial défilé en Hommage aux aides soignants

Cette année, le défilé militaire national sur les champs Élysées à Paris aura une touche particulière. Rendre hommage aux aides...

AMÉRIQUEIl y a 8 heures

Mort de George Floyd : Joe Biden rompt avec le silence

Longtemps absent sur la scène, le candidat démocrate Joe Biden se sert des tumultes raciales qui secouent le pays pour...

EDUCATIONIl y a 8 heures

Éducation : la liste complète des aspirants dont les dossiers sont rejetés

La troisième phase de la constitution de la base de données des aspirants au métier d’enseignant est enclenchée. Le dépôt...

POLITIQUEIl y a 8 heures

Commune de Dogbo : Vincent Acakpo présente ses excuses

Prévue pour se dérouler le mercredi 03 juin 2020, la cérémonie de passation de charges à la mairie de Dogbo...

POLITIQUEIl y a 8 heures

Cour suprême : les décisions des recours déjà étudiés

Le juge des contentieux électoraux a déjà étudié certains recours relatifs aux joutes communales et municipales du 17 mai dernier....

POLITIQUEIl y a 8 heures

Échanges du Chef de l’État avec les formations politiques : Patrice Talon ouvert à toutes idées nouvelles

Le mercredi 03 juin 2020 a eu lieu une rencontre d’échanges entre Patrice Talon et les responsables des 09 partis...