BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Commerce du courant électrique domestique à Calavi et environs : un marché d’escroquerie en plein essor

S’il est une réalité que l’énergie électrique à moindre coût, l’Etat béninois en fait une priorité, dans certaines localités notamment à Calavi et environs, des faits émanant de titulaires de compteur de la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE) laissent sceptique. Le commerce véreux de ce bien dont l’utilité pour tous n’est plus à démontrer semble prendre de l’ampleur avec pour conséquences, des ménages dans le noir.

Alors que le prix du kilowatt (Kwh) proposé par la SBEE est compris entre 78 FCFA (si la consommation mensuelle est inférieure ou égale à 20 Kwh), 109 FCFA (si la consommation mensuelle est supérieure à 20Kwh) et 115 FCFA (pour la consommation allant au-delà de 250 Kwh) selon le site www. sbee.bj, à Calavi et environs, le commerce du courant électrique domestique prend une allure inquiétante.

Là-bas, les “propriétaire-revendeurs” de l’énergie électrique dictent leur loi sans aucune forme de procès, réduisant ainsi à néant les efforts du pouvoir central. Pour preuve, «pour notre consommation électrique mensuelle, le kilowatt nous est fixé à 225 FCFA», confie Urbain Fadonougbo, étudiant en 1ère année de géographie résidant à Zogbadjè.

Tout comme lui, la condition d’accès à ce bien qui s’invite désormais dans tout n’aura pas été mieux pour Urielle Okambawa, gestionnaire d’un centre de photocopie et de tirage de support numérique. Contrairement au premier, quant à elle, le contrat le liant à son fournisseur d’énergie électrique fixe le Kwhà 250 FCFA.

Payant généralement une charge mensuelle au-delà de la dizaine de mille avec le calcul fait à partir de son décompteur, «quand je fais les achats des intrants et autres besoins durant le mois, je n’ai plus vraiment d’économie» déclare-t-elle.

A la question de savoir la raison du maintien du contrat de bail de son site en dépit du coût onéreux de l’électricité, «ici, on a souvent plus de clients. Analysant ce paramètre, je me trouve obligée de rester du moment où j’arrive à travailler un peu un peu.», justifie-t-elle. Cette dynamique d’offre largement au-dessus de ce que propose la SBEE, d’après bien de personnes rencontrées, va d’une location à une autre. Mais pour l’essentiel, «ils sont un nombre important à ne pas suivre ce que propose la SBEE.», indique Ezéchiel Tognon.

«La maison dans laquelle j’avais loué, poursuit-il, j’ai connu cette situation avec le kilowatt à 250 FCFA. Mais ne pouvant plus, après quatre (04) mois, j’ai réclamé mes avances sur loyer et je suis sorti. A partir de cette expérience, j’ai pris le soin de ne plus louer dans une maison où le courant électrique se revend». Face à ce business dont ils reconnaissent la faussé, certains acteurs rencontrés ne semblent guère s’en inquiéter.

Le principe de bénéfice sur investissement défendu

Sur le sujet, bien que proposant de l’électricité à un prix doublant celui de l’Etat central, certains fournisseurs “revendeurs” de l’énergie électrique font appel à la logique de l’investissement.

«J’ai investi pour acquérir le compteur. En quoi cela serait un problème pour celui qui a besoin du courant de se conformer au prix fixé par kilowatt ?», défend avec fureur un propriétaire rencontré à Akassato, la soixantaine environ. Allant dans le même sens, «la SBEE nous vend le courant. Donc on peut aussi le vendre à d’autres.», s’exclame la veuve Antoinette Assitohouédé.

Une arnaque à démonter

A l’opposé de ceux qui se trouvent dans la logique de bénéfice sur investissement, pour d’autres, il s’agit d’une escroquerie qui ne saurait être tolérée encore longtemps. Pour ce faire, à en croire Ezéchiel Tognon, ce mode d’offre de l’énergie électrique basé sur une trop grande recherche de gains nécessite des résolutions promptes de la part des autorités à divers niveaux.

Du reste, en tant qu’organe chargé de veiller au respect des textes législatifs et règlementaires régissant le secteur de l’électricité, l’Agence de Régulation de l’Electricité est attendu dans la mise en déroute de cette pratique peu orthodoxe.

Par Sylvestre TCHOMAKOU

SickaSport

Dernières actualités

Savè : le présumé meneur  des affrontements appréhendé

La police républicaine a mis la main ce jeudi 23 janvier 2020 sur le présumé meneur des affrontements qui ont eu lieu à Savè. Autoproclamé «général» Faletti, il est connu par ses vidéos dans lesquelles il menaçait le chef de l'Etat…

Kodak Black : voici ce que sa mère fera s’il meurt en prison

Incarcéré depuis 9 mois, le rappeur américain Kodak Black se plaint régulièrement du traitement injuste qu’il subit. Selon le rappeur les traitements qu'il subit le mène à une mort lente. Et sa mère s'inquiète sérieusement. Kodak Black…

Côte d’Ivoire : une épidémie de diarrhée sévit dans un village d’Anyama, 69 cas détectés

Une épidémie de diarrhée sévit depuis mercredi à M'Pody, un village d'Anyama, une banlieue au Nord d'Abidjan où 69 cas ont déjà été détectés, a annoncé jeudi, Vincent Toh Bi Irié, le préfet d'Abidjan. «Hier mercredi matin, des cas de…

Début du déguerpissement des habitants aux alentours de l’aéroport d’Abidjan

Aéro-Canal, un quartier de fortune, aux alentours de l’aéroport d’Abidjan était jeudi le théâtre d’une opération de déguerpissement des habitants, sommés de quitter les lieux, suite au décès d’un adolescent ivoirien, trouvé mort dans le…

Transformation de noix de cajou au Bénin : les maux qui ruinent l’éclosion de la filière

Avec des investissements massifs, le Bénin mise sur la noix de cajou pour se doter de filières à forte valeur ajoutée. Mais compte tenu de la concurrence extérieure, la branche transformation met à mal cette vision. Surnommée «l’or gris»,…

Classement 2019 de Transparency International : le Bénin gagne 5 places dans la lutte contre la…

Tranparency international a rendu public son rapport 2019 sur la lutte contre la corruption dans le secteur public hier jeudi 23 janvier 2020. On note une nouvelle performance du Bénin qui a gagné 1 point en plus, soit 41 contre 40 l’an…

Gouvernance en Afrique en 2019 : le Bénin parmi les pays à «démocratie hybride»

Le rapport 2019 de l'Economist Intelligence Unit (EIU) sur la démocratie dans le monde a été publié le mercredi 22 janvier 2020. Selon ce document, sur 50 pays africains, le Bénin est classé 16ème en 2019 parmi les pays à «démocratie…

Festival du nouvel an chinois au Bénin : distinction des meilleurs joueurs de badminton

Dans le cadre de la 11ème édition du festival du nouvel an chinois au Bénin, la fédération béninoise de badminton en collaboration avec l’ambassade de Chine et le centre culturel chinois de Cotonou, a organisé la coupe du printemps jumelée…

Dernières actualités

>
Secured By miniOrange