RESTEZ CONNECTÉ

CULTURE

Conservation des oiseaux en Afrique de l’ouest : agrandissement des zones humides au Bénin

Bénin24TV

Publié

le

Le Site «Basse Vallée du Couffo, Lagune Côtière, Chenal Aho, Lac Ahémé» a été agrandi, pour passer de sa superficie d’origine de 47 500 hectares inscrite en 2001, à plus de 524 000 ha et, le Site «Basse Vallée de l’Ouémé, Lagune de Porto-Novo, Lac Nokoué», quant à lui, est passé de 91 600 hectares inscrite en 2001, à 652 760 ha, a anoncé Ramsar le 18 octobre 2019.

Le Bénin agrandit deux Sites Ramsar pour couvrir la totalité de son littoral en élargissant la superficie de deux zones humides d’importance internationale qui couvrent désormais tout ensemble du littoral du pays, formant un complexe de zones humides vaste et important.

Ainsi, le Site «Basse Vallée du Couffo, Lagune Côtière, Chenal Aho, Lac Ahémé» (Site Ramsar n° 1017) a été agrandi, pour passer de sa superficie d’origine de 47 500 hectares inscrite en 2001, à plus de 524 000 ha, et englobe les vallées des rivières Couffo, Mono et Sazué, apprend-on auprès de Ramsar. Ce qui offre un habitat aux tortues et aux oiseaux et un lieu frais aux poissons, crustacés et mollusques.

Ses marécages à mangroves, ses prairies inondées et sa savane boisée accueillent environ 233 espèces d’oiseaux, plus de 90 espèces de poissons et 364 espèces de plantes. La faune très diverse comprend plusieurs espèces menacées comme la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), en danger critique. Le Site Ramsar coïncide avec la Réserve de biosphère de Mono inscrite par l’UNESCO, à laquelle s’applique un plan de gestion, avec la participation des communautés locales.

Le Site «Basse Vallée de l’Ouémé, Lagune de Porto-Novo, Lac Nokoué» (Site Ramsar n° 1018) a été agrandi, pour passer de sa superficie d’origine de 91 600 hectares inscrite en 2001, à 652 760 ha. Outre le secteur inférieur de la vallée de l’Ouémé, le site comprend maintenant une zone marine, un complexe de lagunes, le marécage d’Adjarra, et le secteur moyen de la vallée de l’Ouémé.

Le site comprend divers écosystèmes notamment une forêt marécageuse, des prairies inondées, des roseaux, une végétation flottante et des mangroves. La faune très variée comprend : huit primates et en particulier le hocheur à ventre roux (Cercopithecus erythrogaster) ; plus de 80 espèces de poissons ; des mammifères aquatiques comme le lamantin d’Afrique (Trichechus senegalensis) ; 18 espèces de reptiles ; et au moins quatre espèces de tortues, dont la tortue luth (Dermochelys coriacea) qui pond dans le site. L’on a dénombré environ 215 espèces d’oiseaux, beaucoup étant présentes près du lac Nokoué, qui est une Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO-BJ004). Les forêts sacrées ajoutent une valeur sociale et culturelle au site.

De la Convention de Ramsar et sa mission

La Convention Ramsar a pour mission «la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier».

Les zones humides sont parmi les écosystèmes les plus divers et les plus productifs. Elles fournissent des services essentiels et toute notre eau douce. Toutefois, elles continuent d’être dégradées et transformées pour d’autres usages. La Convention a adopté une large définition des zones humides comprenant tous les lacs et cours d’eau, les aquifères souterrains, les marécages et marais, les prairies humides, les tourbières, les oasis, les estuaires, les deltas et étendues intertidales, les mangroves et autres zones côtières, les récifs coralliens et tous les sites artifi ciels tels que les étangs de pisciculture, les rizières, les retenues et les marais salés.

Dans le contexte des «trois piliers» de la Convention, les Parties contractantes s’engagent à œuvrer pour l’utilisation rationnelle de toutes leurs zones humides ; à inscrire des zones humides appropriées sur la Liste des zones humides d’importance internationale (la «Liste de Ramsar») et à assurer leur bonne gestion ; à coopérer au plan international dans les zones humides transfrontières, les systèmes de zones humides partagés et pour les espèces partagées.

Par Joël YANCLO

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE

UA : le Maroc désigné vice-président du Sous-comité sur les questions environnementales

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Le Maroc a été désigné vice-président du Sous-comité de l’Union africaine (UA) sur les questions environnementales, qui a tenu sa première réunion, en visioconférence, consacrée à son plan d’action.

Cette structure en charge des questions environnementale aura pour objectif de travailler de concert avec les institutions spécialisées dans le domaine de l’environnement afin de renforcer les initiatives d’adaptation africaine, ainsi que les stratégies du continent face aux défis qui menacent l’environnement.

Selon l’ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’UA, la désignation du Maroc traduit l’expertise avérée, l’engagement et les avancées du Royaume en matière des questions liées à l’environnement, notamment les énergies renouvelables et les changements climatiques.

Abordant le plan d’action du sous-comité, le diplomate marocain a mis en exergue les trois commissions climat et l’initiative triple A, créés à l’initiative royale, lesquelles ont recueilli une très large reconnaissance et un soutien très fort, à travers notamment les décisions des chefs d’État, lors du dernier Sommet de l’UA, appelant à leur inclusion dans le programme de travail du Sous-comité afin d’assurer un soutien institutionnel à leur opérationnalisation pleine et effective.

A cet égard, Arrouchi a souligné la nécessité de travailler au sein de ce sous-comité et auprès des partenaires et institutions spécialisés pour mobiliser les financements pour ces initiatives africaines.

Il a également appelé à mettre en œuvre la proposition d’organiser un sommet sur les changements climatiques au niveau des chefs d’État et de gouvernement, à la suite d’une réunion des experts africains, afin de constituer une plateforme d’expertise africaine sur les changements climatiques.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

CULTURE

Covid-19 et sécurité alimentaire : un chercheur prône l’agriculture urbaine

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Pour préserver la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, il est nécessaire de promouvoir une agriculture urbaine qui transcende les crises comme celle née de la pandémie du Covid-19, selon le chercheur sénégalais, Sidy Tounkara.

«En se fondant sur les multiples fonctionnalités de l’agriculture urbaine dont l’approvisionnement des villes, non pas spécifiquement en temps de crise mais aussi en temps normal, il est préférable de légitimer une agriculture urbaine dans le cadre d’une politique alimentaire territoriale au-delà des crises. Cette agriculture doit s’inscrire dans une logique d’agriculture de renfort et de complémentarité pour atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle en ville au premier rang de laquelle se positionne évidemment l’agriculture rurale», explique M. Tounkara.

Dans un article scientifique intitulé «La pandémie du Covid-19 : une légitimation de la promotion de l’agriculture urbaine», ce chercheur à l’Initiative prospective agricole et rurale (Ipar) note cependant une agriculture urbaine fortement menacée par le Covid-19.

A son avis, en dépit de son utilité cruciale, surtout en période de crise, la croissance démographique et urbaine et ses corollaires font planer des risques non négligeables sur le maintien de l’agriculture en ville.

«Cette croissance démographique des villes a nécessairement des impacts sur le foncier et l’eau dont les usages non agricoles (domestiques, industriels, infrastructures socio-économiques de base) concurrencent directement les usages agricoles (foncier agricole, eau d’irrigation)», souligne Sidy Tounkara.

Il ajoute que la croissance démographique des villes a aussi des impacts sur la disponibilité et l’accès à l’eau pour l’irrigation des cultures, surtout dans un contexte de changement climatique qui contribue à la perturbation du cycle pluviométrique, mais aussi à la baisse du niveau de la nappe phréatique qui est exploitée par les maraîchers urbains.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

POLITIQUEIl y a 14 minutes

Bénin : le nouveau maire de Sinendé connu

Bio Kouri Sanni est le nouveau maire de la commune de Sinendé. Au terme d’une séance de vote qui s’est...

POLITIQUEIl y a 38 minutes

Commune de  Sinendé : Sanni Kouri Bio élu maire

La commune de Sinendé a désormais un nouveau maire. Il s’agit de Sanni Kouri Bio élu à l’unanimité par ses...

POLITIQUEIl y a 50 minutes

Bénin : les nouveaux conseillers communaux d’Athiémé installés

À l’instar des autres communes du Bénin, le conseil communal de la quatrième mandature de l’ère de la décentralisation à...

POLITIQUEIl y a 2 heures

Bénin : voici le nouveau maire de Covè

A l’instar d’autres communes du Bénin, le nouveau maire de la commune de Covè est connu, ce jeudi 28 mai...

SPORTSIl y a 2 heures

Formule 1 : «A la place de Renault, je miserais plutôt sur un jeune», quand Renault se voit conseiller de miser sur le frère de Leclerc

Alors que Renault a récemment assuré vouloir se donner du temps afin de désigner le successeur de Daniel Ricciardo, Martin...

SPORTSIl y a 2 heures

PSG : nouveau contrat et grosse clause pour Fabian Ruiz

A la recherche d’un milieu de terrain pour le Paris Saint-Germain, Leonardo pourrait bien voir Fabian Ruiz s’éloigner définitivement. D’après...

SPORTSIl y a 2 heures

PSG : «Il aime l’idée d’aller à Boca», Paredes

Alors que l’avenir d’Edinson Cavani ne s’écrirait plus au PSG, Leandro Paredes s’est prononcé sur l’avenir de l’Uruguayen, évoquant notamment...

SPORTSIl y a 2 heures

Rugby – XV de France : «Aujourd’hui, notre conviction est que l’on doit pouvoir changer le sens du jeu après chaque ruck», Galthié

Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France, s’est exprimé au sujet des secteurs qu’il souhaite améliorer au sein de son...

SPORTSIl y a 4 heures

PSG : Jorginho envisagé par le PSG ?

Toujours en quête de renfort pour le milieu de terrain du PSG, Leonardo aurait récemment pris la température du côté...

SPORTSIl y a 4 heures

Real Madrid : Bale, bien parti pour rester…

Annoncé sur le départ depuis de longs mois, Gareth Bale devrait finalement rester au Real Madrid la saison prochaine. L’attaquant...

ECONOMIEIl y a 5 heures

La BAD mobilise 264 millions d’euros pour soutenir le Maroc dans sa réponse à la pandémie de Covid-19

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi 27 mai à Abidjan, un financement de...

NIGERIAIl y a 5 heures

Nigéria : «Il faut aider les enfants brisés par la guerre» (Amnesty)

Selon un nouveau rapport d’Amnesty International, il faut aider les enfants «brisés» par la guerre au Nigéria «pour ne pas...

CORONAVIRUSIl y a 5 heures

Afrique du Sud : le tabac et la Covid-19 sont mauvais pour les poumons (Ministre)

Le gouvernement sud-africain a insisté mercredi sur le fait que l’interdiction récente de la vente de produits du tabac, dans...

CÔTE D'IVOIREIl y a 5 heures

Côte d’Ivoire : la révision de la liste électorale fixée du 10 au 24 juin prochain

Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi un décret fixant la révision de la liste électorale sur la période du 10...

CORONAVIRUSIl y a 5 heures

Le Fonds des Nations unies pour la population équipe le personnel soignant contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) ou United Nations Fund for Population (UNFPA) a équipé, mercredi, le...

MALAWIIl y a 5 heures

Malawi : la présidentielle face à des défis juridiques et sanitaires majeurs

La marche vers le Palais de la République du Malawi s’avère difficile pour les candidats à la présidence et leurs...

TUNISIEIl y a 6 heures

Ibrahim Sy Savané nommé ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Tunisie

L’ancien président de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), l’organe de régulation de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire, Ibrahim...

CÔTE D'IVOIREIl y a 6 heures

La distribution des cartes nationales d’identité ivoiriennes démarre la semaine prochaine

Plus de 400 000 personnes ont été enrôlées pour la nouvelle carte nationale d’identité (CNI) ivoirienne trois mois après le...

CULTUREIl y a 6 heures

UA : le Maroc désigné vice-président du Sous-comité sur les questions environnementales

Le Maroc a été désigné vice-président du Sous-comité de l’Union africaine (UA) sur les questions environnementales, qui a tenu sa...

POLITIQUEIl y a 6 heures

Présidentielle 2021 : Talon, une équation mais des inconnues pour UP et BR

Au lendemain des communales et municipales du 17 mai 2020, les deux blocs du président Talon sont en tête du...

POLITIQUEIl y a 6 heures

A huit mois de la présidentielle au Bénin : Talon, partir ou rempiler ?

La mouvance Talon vient d’engranger 70 maires sur 77. C’est donc 70 grands parrains potentiels qui vont s’ajouter aux 83...

POLITIQUEIl y a 7 heures

Coronavirus : Patrice Talon a-t-il bien géré la lutte contre la pandémie ?

Avec le conseil des ministres d’hier, le chef de l’Etat du Bénin, Patrice Talon, est entrain d’amorcer la descente en...

ECONOMIEIl y a 7 heures

Economie béninoise : ces facteurs qui ont renforcé le Doing business

Dans le souci de renforcer les capacités économique du Bénin et donner une plus grande opportunité aux investisseurs quant à...

POLITIQUEIl y a 7 heures

Désignation des maires et leurs adjoints : le gouvernement en appelle au respect de la loi

Après l’élection des conseillers communaux et municipaux le dimanche 17 mai 2020, ceux-ci sont conviés à élire et mettre en...