BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Côte d’ivoire : Guillaume Soro fait des graves révélations sur la mort de Tagro et des généraux de Gbagbo

À Londres au Royaume-Uni dans cadre du Crush party, l’ancien président de l’Assemblée Nationale de la République de Côte d’Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro a rencontré le samedi 9 novembre 2019, les Ivoiriens de la diaspora, où il a profité pour revenir sur la mort de Tagro.

Guillaume Soro a rompu le silence pour la première fois sur la mort tragique de l’ancien ministre de l’Intérieur, Désiré Tagro, pendant la crise post-électorale.

«La ministre Tagro, quand il a pris la balle et qu’on l’a envoyé au Golf (Hôtel), le médecin qui l’a envoyé à la Pisam pour le soigner, c’est mon médecin», a révélé Soro.

Avant d’ajouter: «Demandez au Gal Vagba Faussignaux, qui l’a envoyé à la Pisam pour le soigner. Celui qui l’a envoyé à la Pisam pour le soigner s’appelle Guillaume Soro. Le Gal Dogbo Blé qui est encore en prison. C’est un Général que je respecte. Parce que devant les magistrats, il a dit :

«si je suis vivant, c’est Guillaume Soro’’. Si le Gal Guiai Bi Poin est là, il peut témoigner. Quand on l’a mis en prison, celui qui est allé d’autorité en prison pour le sortir s’appelle un certain Guillaume Soro. J’aurais aimé que d’autres personnes le disent. Mais, comme vous me poser la question, …».

Toujours selon lui: «Très souvent, le criminel revient sur le lieu de son crime. Donc, ceux qui accusent là, aller vérifier. Demandez-vous, à qui profite le crime ? Parce moi, Tagro, c’était mon ministre de l’Intérieur, je n’étais pas en affaire avec lui».

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.