BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Coupe d’Afrique des Nations 2019 : Quels renforts pour Michel Dussuyer ?

Le 24 mars dernier au bout d’un match au scénario complètement fou, le Bénin s’est qualifié pour la 4ème Coupe d’Afrique des Nations de son histoire au détriment des Eperviers du Togo. Ce premier objectif étant atteint pour Michel Dussuyer, il va lui falloir faire face aux réalités de la CAN à présent.

En 3 trois participations, le Bénin n’a jamais passé le cap du premier tour. Pire, les Ecureuils n’ont jamais remporté une seule victoire de toutes leurs participations. La mission pour cette édition est de non seulement remporter une première victoire, mais aussi de sortir des poules.

Plusieurs fanatiques des Ecureuils n’hésiteront pas à parier en ligne. Or qui dit mission, dit des hommes capables de l’accomplir. Qui sont ces joueurs qui peuvent renforcer l’effectif du technicien Français à Ismaïlia en Egypte en juin prochain ?

Durant Les éliminatoires de la CAN, loin d’avoir été maitre de toutes les situations, le Bénin a connu beaucoup de difficultés sur certaines rencontres. Certes la qualification a été obtenue lors de la dernière journée, mais il y a des réglages encore à faire au niveau des Ecureuils.

L’exemple du match retour contre la Gambie où la sortie de Sessi d’Almeida a été la base de la fessée reçue par le Bénin est un exemple parmi tant d’autres. Sur le côté droit de la défense, il y a aussi à redire. L’attaque n’est pas aussi épargnée par des réglages.

Durant les phases éliminatoires, le Bénin n’a marqué que 5 buts en 6 matchs livrés, c’est-à-dire un ratio de moins d’un but par match. C’est faible pour une équipe qui veut aller loin dans la plus grande compétition organisée par la Confédération Africaine de Football.

Dans une poule F composée du champion en titre les Lions Indomptables du Cameroun, des Black Star du Ghana et de la Guinée Equatoriale, il faudra marquer et encaisser moins pour se tirer d’affaire. Tout renfort serait donc le bienvenu pour parer à ces quelques insuffisances qui pourraient empêcher les Ecureuils d’aller loin.

Cédric Hountondji

Après la rupture de son contrat avec New York City FC en Major League Soccer aux USA, Cédric Hountondji a retrouvé du rythme depuis. L’ex défenseur du Stade Rennais a paraphé un contrat avec le club Bulgare de Levski Sofia en mars dernier et retrouve ainsi le plaisir de jouer après sa longue blessure. Absent de la sélection durant les éliminatoires, sa venue peut faire du bien aux Ecureuils. A Rennes, il a déjà évolué sur les côtés. Il peut encore le refaire avec les Ecureuils.

Jules Koundé

Il sera aussi un bon renfort pour la formation des Ecureuils du Bénin. Le Bordelais réalise actuellement une très belle saison avec son club, en dépit des mauvais résultats du club des Girondins. Sa venue au sein de la formation coachée par Michel Dussuyer va beaucoup soulager une défense qui gagne tout de même en assurance et en expérience. Certes, il ne rêve que de jouer pour l’équipe de France jusque-là, mais il pourrait changer d’avis.

Colin Dagba

Vainqueur du trophée des champions avec le PSG au début de la saison et vainqueur du titre de champion toujours avec le club Parisien, le jeune latéral droit ne pouvait rêver mieux démarrer sa carrière professionnel. Apprécié par Thomas Tuchel l’entraineur du club Parisien, Dagba est l’une de valeurs sûres du football Béninois. Pour le moment, il n’a pas encore opté jouer pour le Bénin, mais son apport tant défensif que offensif ferait le plus grand bien aux Ecureuils.

Daniel Didavi

La dernière fois qu’il a porté le maillot de la sélection Allemande, c’était en 2011 avec les Espoirs. Depuis, il n’a plus jamais été appelé. Milieu offensif de formation, Daniel Didavi est un vrai leader technique au milieu de terrain qui peut aussi évoluer en attaque. Sa touche personnelle avec les Ecureuils serait aussi la bienvenue. Agé de 29 ans, il évolue actuellement au VfB Stuttgart en Bundesliga.

De ses trois participations, le Bénin n’a enregistré qu’un seul nul pour 8 défaites. L’objectif pour cette CAN est de faire mieux. Pour y parvenir, il faudra compter sur les meilleurs éléments en forme du moment et si possible inoculer du nouveau sang au sein de l’effectif.

Avec la possibilité de passer le premier tour en étant parmi les 4 meilleurs troisième de la compétition, le Bénin a ses chances en main. Il faut juste trouver les hommes qu’il faut pour relever le défi.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.