BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Crypto-monnaie pour l’Afrique : Akon révèle qu’il va lancer sa propre pièce de monnaie

Pop chanteur et producteur de disques Akon semble être mort sérieux au sujet de ses plans de crypto-monnaie. Le chanteur sénégalais-américain a récemment fait une apparition sur CNN où il a révélé que le lancement du soi-disant «Akoin», qui a été annoncé pour la première fois en Juin, est prévu pour le début de 2020.

Une multitude de célébrités a intensifié pour lancer leurs propres cryptocurrencies. Pour Akon, cependant, ce n’est pas juste un autre truc. Dans une interview, il affirme qu’Akoin est destiné à autonomiser l’Afrique, le continent qui a une grande population non bancarisée.

«La plate-forme est construite pour être une plate-forme mondiale, mais je parle à l’Afrique spécifiquement parce que c’est là que le besoin est le plus nécessaire», a déclaré Akon à CNN.

Cela dit, le nouveau projet d’Acon fera face à une concurrence féroce. Libra, qui devrait également être déployée au début de 2020, a déclaré explicitement qu’elle se concentrerait sur le succès à long terme sur les marchés africains.

Tuer la corruption avec blockchain

On peut se demander pourquoi Akon ne veut pas commencer par de petites étapes comme apporter l’électricité aux peuples africains (plus de 100 mln Africains n’ont pas accès à des fournisseurs d’électricité).

Au lieu de se concentrer sur ces choses banales, il lance un crypto-monnaie. Cependant, la pop star est certaine que la pièce aidera à éradiquer le cœur des malheurs de l’Afrique — la corruption, et c’est là que la chaîne de blocs vient à la rescousse. «Si vous suivez l’argent, vous suivrez toujours la vérité.»

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.