BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Déclaration d’incompétence de la Criet dans le dossier disparition à la Dgi : Togbonon donne des précisions

Le juge en charge du dossier de la disparition du régisseur Carlos de la Direction générale des impots (Dgi) avec plusieurs milliards à la Criet s’est déclaré lundi 21 octobre incompétent et le dossier est renvoyé en instruction pour les enquêtes.

Au journal parlé de 13 h de la radio nationale ce mercredi 23 octobre 2019, le procureur spécial de la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet), a expliqué les raisons qui ont amené la cour à s’être déclarée incompétente dans cette affaire rocambolesque.

Selon le procureur Gilbert Togbonon, «c’est le juge correctionnel, la Cour statuant en matière correctionnelle, qui a connu de l’affaire, qui s’est déclarée incompétente parce que les faits sont d’origine criminelle».

Dans ces explications, le procureur spécial de la Criet a fait qu’ «un fait criminel ne peut pas être examiné par un tribunal correctionnel. C’est une infraction économique. Un crime économique ne peut être examiné que par une juridiction criminelle. Et on a renvoyé le ministère public à mieux se pourvoir».

A en croire Gilbert Togbonon, le tribunal correctionnel s’est déclaré incompétent pour permettre au juge d’instruction d’examiner les faits. «Donc, quand on va devant le juge d’instruction qui va faire l’enquête, ça va revenir devant la session criminelle», a expliqué le procureur.

Soulignons que la Criet s’est saisie de cette affaire qui défraie la chronique depuis des semaines suite à la disparition du régisseur de la DGI Carlos Adohouannon, qui aurait emporté avec lui plusieurs milliards FCFA. C’est pour connaitre les tenants et aboutissants de cette affaire disparition d’homme et d’argent que le vendredi 11 octobre dernier, plusieurs cadres de la Dgi ont été écoutés puis mis sous convocation pour ce lundi 21 octobre 2019 y compris le Directeur général des impôts.

Les interpellés dans le dossier étaient devant la Criet le lundi 21 octobre 2019. Mais la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) s’est déclarée incompétente. Toutefois, la cour va poursuivre le dossier après des investigations.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

1 COMMENTAIRE
  1. Verbale dit

    Il arrive que vous éprouvez un peu de la honte ? Maintenant qu’il n’y a pas de manque à gagner, la Criet est incompétente. Maudit….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.