BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Démocratie : ceux qui n’ont plus faim et ceux ont encore d’appétit

Les assises de la résistance sous la férule de Nicéphore Soglo, ont répondu au dialogue national de Patrice Talon. Contrairement à 1990 où la démocratie a permis de réaliser une communauté de destins, fois-ci, la classe politique divisée, a regardé dans des directions diamétralement opposées. A qui la faute ? A Patrice Talon où à ses opposants ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Dans la mise en récit du dialogue national ou des assises de la résistance, tout y est sauf la ‘’souveraineté’’ et le ‘’caractère exécutoire’’. On a eu donc des rituels, des procédures, des garde-fous et des limites du débat. Entre 1990 et aujourd’hui, qu’est-ce qui a donc changé ? Je réponds sans ambages : les hommes et les époques.

D’un côté, il y a Patrice Talon. Il jure toujours que la démocratie c’est son crédo. Faux, rétorquent ses adversaires qui disent à corps émoulu que c’est seulement au désert qu’il en parle de démocratie. Pour les opposants, Patrice Talon, n’a plus faim. Et mieux les papilles gustatives des autres caudataires de la mouvance n’incitent plus.

Par contre, les adversaires de Patrice Talon sous l’égide de Nicéphore Soglo continuent d’être de fins gourmets. Pour eux, rien, absolument rien ne peut donc remplacer la démocratie. Ils en ont encore d’ailleurs l’appétit.

Cette analyse se nourrit donc de l’antagonisme de ces écoles de la régulation pour ou contre la démocratie.

Mieux, contrairement aux tenants du ‘’Bénin révélé’’, les opposants sous la férule de Nicéphore Soglo (en tant qu’acteur du renouveau démocratique en 1990) ne peuvent jamais accepter les césures malgré les enjeux de l’heure.

Alors que pour Patrice Talon, aussi bien dans le discours d’ouverture que de clôture, il revient au gouvernement d’apprécier les recommandations du dialogue national. Alors que dans un dialogue, on n’a pas à apprécier, on n’applique.

Si un conflit n’est compréhensible que par sa genèse, il faut donc comprendre la différence d’approche entre les deux camps. Et tout porte à croire que des contradictions systémiques sont les sources de tensions entre ces acteurs.

En effet, depuis 2016 que Patrice Talon, a fait déferler sur le Bénin, la ‘’Rupture’’, il se fait que les points de contentieux relatifs à la démocratie sont donc difficiles à aplanir.

ARTICLES SIMILAIRES

Sans oublier qu’il est moins aisé de démêler l’écheveau des causes entre ceux qui tiennent à l’intégralité du contexte démocratique et ceux qui fredonnent la rectification.

En outre, cette grille de lecture repose sur une analyse ‘’actantielle’’ de 1990. En effet, à cette date, il urge de ne pas oublier la personnalité de Mathieu Kérékou. Celui-ci se définissait comme un régulateur du champ de tensions régulées entre les parties.

On a vu Mathieu Kérékou abdiqué face à ces deux mots que sont ‘’Souveraineté’’ et ‘’caractère exécutoire’’. Résultat, un contrat social, un ordre naturel, une paix impériale et même plus ou moins coercitive pour lui-même Mathieu Kérékou appartient au versant pacifique de cette personnalité mémorable.

C’est une question de dépassement. Ces deux mots ‘’souveraineté’’ et ‘’caractère exécutoire’’ qu’on peut interpréter comme des limites entre le bien et le mal, ont permis à Mathieu Kérékou d’agir. Il a ainsi photographié et stabilisé les rapports de forces. Puis il a légitimé une domination et défini le contenu de la démocratie dans toute la sémantique de l’énoncé de la norme.

Si Mathieu Kérékou, a régulé les tensions d’alors au moyen du compromis, ne demandons pas à Patrice Talon par la routine, de faire la même chose. C’est humain et c’est normal que Patrice Talon, évite des discussions qui pourraient devenir pour lui un procès.

Le dialogue comme 1990, ne peut donc arranger Patrice Talon au nom de l’idéologie, de la vision du monde, au nom d’utopies porteuses et d’ordres cosmologiques.

Par Titus FOLLY

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.