BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Deux pays, un avenir

Le Nigeria ferme les yeux sur l’essence frelatée dont profite le Bénin depuis trois décennies. Cependant, s’agissant du riz asiatique qui se sert de notre pays comme exutoire, le Nigeria est prêt à tous les excès. Comme c’est le cas la semaine dernière à Pobè et Igolo. Comment peut-on venir dans un pays voisin pour poser de tels actes répréhensibles? Pourquoi cette différence de traitement entre l’essence et le riz ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

La complexité incite d’emblée à penser que l’essence frelatée et le riz ne revêtent pas des mêmes aspects originaux et enchevêtrés. Si le Nigeria ferme les yeux en ce qui concerne l’essence frelatée et tient une position véhémente par rapport au riz, il faut souligner le fait qu’il y a une coïncidence entre les tendances particularistes et une poussée d’hégémonie.

Au Nigeria, jusqu’à présent, l’essence qui profite pourtant au Bénin ne bénéficie pas d’un mouvement nourri d’objectifs punitifs. Alors point de stratégies punitives pour exalter ni pour susciter des tensions avec les pays voisins comme le Bénin.

Mais en ce qui concerne le riz, au Nigeria, c’est une question de souveraineté. Cette dernière tient aux attachements nationaux de type classique avec des entrainements modernes. Et cela s’observe en matière d’analyse, d’élaboration, de mise en œuvre. Et tout ceci se superpose aux reliquats locaux contre la légion étrangère et les monopoles économiques des asiatiques qui utilisent le Bénin pour écouler leur riz. Le Nigeria qui a commencé par retrouver un 2ème souffle, jure ne pas cautionner ce commerce qui est de nature à compromettre son essor local.

Même si le Nigeria a raison dans le fond, est-il normal que des services régaliens (Police, douanes et même forces supplétives) accèdent à un territoire étranger ? Est-il acceptable qu’on opère une course-poursuite, une vendetta, des représailles dans un pays voisin pour démanteler le réseau de riz ? Tout cela est contraire aux dispositions communautaires de l’espace commun, la CEDEAO et même contre les us diplomatiques sur l’échiquier international.

Comme on le voit, entre l’essence frelatée et le riz, par les nécessités propres et historiques non achevées, il faut des efforts combinés épris d’absolu. Si l’essence ne pose pas problème, le riz souffre quant à lui d’un non achèvement de coups reçus entre les fortes positions économiques de ce pays.

Et pour le Nigeria, le Benin ne doit pas être une zone d’influence chronique pour faire planer ce lourd fardeau de ralentissement de sa croissance économique sur leur tête.

ARTICLES SIMILAIRES

Et derrière cette filière de riz naissante mais prometteuse, il y un puissant lobby national sous la férule de l’homme d’affaires le plus d’Afrique, en la personne de Dangote. Redoutable, le gouvernement nigérian n’a pas besoin de traités inégaux pour éliminer les vestiges et le défendre dans ses investissements.

On comprend alors les intérêts pour endiguer la dépendance. Même si dans ce cas, la diplomatie entre les deux pays (le Nigeria et le Bénin) peine dans la stratégie du chapelet protégé, il faut continuer de discuter. C’est la seule voie pour éviter d’éventuels dérapages.

Après ces contingences, il urge que le Bénin compense son retard par rapport à la clarté de ses prépondérances. Et ce sera d’ailleurs avec fierté au lieu de laisser se poursuivre des atermoiements qui masquent les zizanies. On ne doit donc plus attendre cet ‘’impérialisme’’ qui aiguillonne, il faut agir.

Au réveil, le Bénin doit mettre un terme aux expédients provisoires pour occuper désormais notre esprit déterminé. Mais je doute fort que le régime Talon ne soit pas à la hauteur de la tâche.

Par Titus FOLLY

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Kodak Black battu en prison par des gardes, il se déplace en chaise roulante

Le rappeur américain Kodak Black vit plus que l'enfer en prison. Dans un message depuis sa cellule, le rappeur fait part des mauvais traitements que lui infligent les gardes de la prison. D'après Purepeople, Kodak Black a fait parvenir un…

Après le mariage coutumier, Djuna Djanana, le père de Maître Gims et Dadju est passé au mariage…

Comme il l'a annoncé, le père des deux talentueux chanteurs Gims et Dadju s'est réligieusement remarié ce samedi 14 décembre 2019 à Kinshasa. Après le mariage coutumier déroulé le vendredi 13 décembre 2019 dont les photos ont fortement…

Préfecture Porto-Novo : le préfet Joachim Apithy entre en guerre contre le payement de faux frais…

Le préfet de l'Ouemé, Joachim Apithy est en guerre contre le payement de faux frais pour l’établissement de la carte d’identité à la préfecture de Porto-Novo. Le préfet a lancé depuis lundi, une opération qui consiste à se présenter tous…

Cardi B et Offset : pour sauver leur mariage, ils ont demandé de l’aide à des prêtres

Durant le long entretien qu’elle a accordé à Vogue, dont elle fait la dernière couverture, Cardi B a abordé la question de son mariage avec Offset. Après un mariage éclair en 2017, le couple a vécu une séparation l’année suivante du fait…

Khloe Kardashian : elle ne croit pas aux explications de Jordyn Woods sur sa relation avec Tristan…

Il va en falloir beaucoup plus pour réconcilier Jordyn Woods et Khloe Kardashian. Décriée pour avoir détruit le couple formé par la star de la téléréalité et Tristan Thompson, Jordyn Woods est bien décidée à restaurer son honneur. C’est…

Nantes : une jeune femme de 27 ans poignardée au ventre pour son téléphone portable

Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à proximité de la gare Nord à Nantes, en Loire-Atlantique. Vers minuit, une serveuse de 27 ans est sortie de son bar pour s'offrir une petite pause cigarette dans la rue.…

Un père de famille soupçonné d’avoir tué sa compagne frappe ses 2 enfants à coups de marteau

Les faits se sont déroulés vendredi midi à Amiens, dans la Somme. Un père de famille a frappé ses 2 enfants, âgés de 10 et 16 ans, à coups de marteau à leur domicile puis il les a poursuivis dans la rue. Les deux enfants se sont réfugiés…

Angoulême : ivre au volant avec son bébé de 8 mois, elle fait une embardée puis se met nue

La scène s'est produite mercredi soir à Angoulême, en Charente. Vers 18H30, une jeune femme de 19 ans, complètement ivre, a fait une embardée avec sa voiture dans laquelle était installée son bébé de 8 mois. La conductrice a fini sa course…

Dernières actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.