BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Dossier certificat de conformité du parti de Yayi : Sacca Lafia et les ‘’comploteurs’’ FCBE ont violé la loi

En octroyant le certificat de conformité à certains lieutenants de Boni Yayi, le ministre Sacca Lafia a méconnu la loi 2018-23 du 17 septembre 2018.

«Aucun parti politique nouvellement créé ou né de la scission d’un parti existant ne peut choisir une dénomination, un emblème, un logo, un sigle ou un slogan qui coïncide avec ceux d’un parti politique déjà enregistré au ministère chargé de l’intérieur ou qui est susceptible d’engendrer la confusion dans l’esprit de ses électeurs», stipule l’article 15 de la loi 2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin.

Sur la base de cette disposition légale, les présumés conspirateurs semblent être passés à côté. En effet, à la rencontre du 18 juillet 2019 au ministère de l’Intérieur suite à celle avec le président de la République, Patrice Talon, le 15 juillet du même mois, le ministre Sacca Lafia en personne n’avait jamais demandé au parti FCBE de changer de dénomination, d’emblème, de logo, de sigle ou de slogan.

Si deux mois après, le même ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia, octroie les mêmes signes distinctifs à quelques militants du parti FCBE, c’est une violation de la loi 2018-23 du 17 septembre 2018.

Voilà qui démontre à plus d’un titre que l’attribution du certificat de conformité à quelques militants de ce parti est une violation de ladite loi. Et si le régime de Patrice Talon dans une stratégie de déstabilisation par des manœuvres dilatoires va chercher des ‘’valets’’ de Boni Yayi pour torpiller le parti FCBE, c’est donc en méconnaissance des textes de la République.

Du déjà vu

La démarche actuelle d’instrumentalisation par l’actuel régime n’est pas nouvelle. Elle a été déjà sortie de la marque de fabrique du ‘’Bénin révélé’’ avec le parti FCDB de l’ancien ministre de la Culture, Soumanou Toléba.

En effet, en violation flagrante de l’article 15 de la loi 2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin, le parti FCDB a tenté de semer la confusion avec la dénomination (FCDB) et l’emblème (le cauris).

Mais en son temps, cette initiative de déstabilisation et de tentative d’usurpation des attributs de FCBE du fait des dispositions de la loi 2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin, n’a pas prospéré. Que se passera-t-il cette fois-ci quand la méconnaissance des textes est également de mise ?

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.