BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

En attendant le vice-président

A peine la Constitution de la ‘’Rupture’’ a-t-elle pris sous ses ailes de l’aurore le vice-président que déjà certains spécialistes du droit constitutionnel l’ont déjà déposé au-delà des mers. Avant le 1er novembre dernier ; ‘’notre’’ prochain grand commis de l’Etat était promis à un très bel avenir. Il devrait briller comme un astre dans l’univers politique. Mais après la révision, c’est comme si on lui a déjà attaché une meule en pierre au cou. Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

«Le vice-président, c’est une ombre constitutionnelle». «Il n’aura même pas le pouvoir d’un chef quartier ou d’un préfet». «Le vice-président de la République ne peut rien signer à part les actes de décoration, car en charge de la Grande Chancellerie». «Le vice-président de la République a une insignifiance institutionnelle»….

Autant de noms d’oiseaux dont le clou a été cette assertion de Ibrahim Salami, ce juriste de haut niveau qui a laissé à la postérité, cette assertion sémantique magique, «Le vice-président, c’est un élu national oisif…». C’était dimanche dernier 10 novembre 2019 durant l’émission ‘’Sans langue de bois’’ de la radio Soleil FM. Avec cette brouette de quolibets que restera-t-il d’essentiel pour notre vice-président ?

D’abord, il y a l’esprit de la loi. «En cas de vacance de la présidence de la République par décès, démission ou empêchement définit, (…) le président de l’Assemblée nationale saisit la Cour constitutionnelle qui constate et déclare la vacance de la présidence de la République. Les fonctions de président de la République sont exercées par le vice-président de la République pour le reste de la durée du mandat en cours. Il prête immédiatement le serment prévu à l’article 53 de la Constitution», précise l’article 50 nouveau.

Ensuite, il y a une garantie économique (ne pas organiser une nouvelle présidentielle) même si cette disposition est fataliste. On va l’appliquer avec la bible à côté avec la mention ‘’Que la volonté de Dieu soit faite’’.

En effet, nombre de Béninois avaient été avant le vote, très sensibles à l’instauration de ce poste de vice-président de la République. Ce dernier est motivé par la garantie de la pérennisation de l’organisation des élections générales. En somme, c’est une trouvaille pour empêcher l’organisation anticipée des élections présidentielles suite au décès d’un chef d’Etat en cours de mandat.

ARTICLES SIMILAIRES

Conséquence, ce dernier argument a certainement perdu dans l’engagement idéologique. En effet, du fait des cloisons trop manifestes des dispositions de cette Constitution version ‘’Bénin révélé’’, il faut craindre des dérives. On peut citer la négligence, la collusion veloutée, le regard inquisiteur d’une classe politique qui se croit en territoire conquis et qui dénie le droit au peuple souverain d’être surveillant de l’Etat démocratique.

Au regard de ce résultat à la petite semelle, qui accuser ? D’abord, il faut souligner la faillite des intellectuels. Ceux-ci ont abandonné toute rigueur scientifique à l’image des pseudo-experts. Mais le drame, c’est qu’ils ne sont plus audibles, car trop ambigus. Que des experts proposent comme sortie de crise, la réhabilitation du doute et de l’expérimentation, c’est le comble. Le Bénin, par le passé a déjà connu de pareilles combinaisons entre 1960 et 1964. Les présidents Maga, Apithy, Ahomadégbé malgré l’intelligence de la race pure de politiciens de cette époque, l’échafaudage n’a jamais marché.

Ensuite, il y a eu la situation d’inconfort juridique des députés de la 8ème législature. Aussi bien leur illégalité que leur illégitimité ont servi de rentes avec à la clé des solutions à l’ancienne. La 8ème législature n’a donc pas compris qu’au-delà de ses sens communs (illégalité et illégitimité), il fallait éviter la stupidité qui englobe tout. C’est de la psychologie. C’est si simple.

Comme on le voit, le poste de vice-président dans le but d’enrichir le pays, ne sera qu’à court terme qu’un petit succès.

Par Titus FOLLY

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Kodak Black battu en prison par des gardes, il se déplace en chaise roulante

Le rappeur américain Kodak Black vit plus que l'enfer en prison. Dans un message depuis sa cellule, le rappeur fait part des mauvais traitements que lui infligent les gardes de la prison. D'après Purepeople, Kodak Black a fait parvenir un…

Après le mariage coutumier, Djuna Djanana, le père de Maître Gims et Dadju est passé au mariage…

Comme il l'a annoncé, le père des deux talentueux chanteurs Gims et Dadju s'est réligieusement remarié ce samedi 14 décembre 2019 à Kinshasa. Après le mariage coutumier déroulé le vendredi 13 décembre 2019 dont les photos ont fortement…

Préfecture Porto-Novo : le préfet Joachim Apithy entre en guerre contre le payement de faux frais…

Le préfet de l'Ouemé, Joachim Apithy est en guerre contre le payement de faux frais pour l’établissement de la carte d’identité à la préfecture de Porto-Novo. Le préfet a lancé depuis lundi, une opération qui consiste à se présenter tous…

Cardi B et Offset : pour sauver leur mariage, ils ont demandé de l’aide à des prêtres

Durant le long entretien qu’elle a accordé à Vogue, dont elle fait la dernière couverture, Cardi B a abordé la question de son mariage avec Offset. Après un mariage éclair en 2017, le couple a vécu une séparation l’année suivante du fait…

Khloe Kardashian : elle ne croit pas aux explications de Jordyn Woods sur sa relation avec Tristan…

Il va en falloir beaucoup plus pour réconcilier Jordyn Woods et Khloe Kardashian. Décriée pour avoir détruit le couple formé par la star de la téléréalité et Tristan Thompson, Jordyn Woods est bien décidée à restaurer son honneur. C’est…

Nantes : une jeune femme de 27 ans poignardée au ventre pour son téléphone portable

Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à proximité de la gare Nord à Nantes, en Loire-Atlantique. Vers minuit, une serveuse de 27 ans est sortie de son bar pour s'offrir une petite pause cigarette dans la rue.…

Un père de famille soupçonné d’avoir tué sa compagne frappe ses 2 enfants à coups de marteau

Les faits se sont déroulés vendredi midi à Amiens, dans la Somme. Un père de famille a frappé ses 2 enfants, âgés de 10 et 16 ans, à coups de marteau à leur domicile puis il les a poursuivis dans la rue. Les deux enfants se sont réfugiés…

Angoulême : ivre au volant avec son bébé de 8 mois, elle fait une embardée puis se met nue

La scène s'est produite mercredi soir à Angoulême, en Charente. Vers 18H30, une jeune femme de 19 ans, complètement ivre, a fait une embardée avec sa voiture dans laquelle était installée son bébé de 8 mois. La conductrice a fini sa course…

Dernières actualités

2 COMMENTAIRES
  1. Sourou dit

    Rien n’est bon pour l’ébéniste critique juge mettez le là vous constatez sa carence meilleur joueur à la touche

  2. Sourou dit

    Le béninois

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.