BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

En cas de défaite

Patrice Talon mobilise sa troupe pour les communales. C’est lui qui est à la manette. Il multiplie les rencontres avec ses feudataires. Mieux, pierre angulaire de la famille présidentielle, il bouge dans toutes les directions aujourd’hui désespérément bloquées. En cas de défaite aux communales, qui pour assumer ? Bruno Amoussou, Bio Tchané, les anciennes moelles épinières de la stratégie politique des deux partis ou Patrice Talon lui-même ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Le chef de l’Etat est sur tous les fronts pour les stratégies en faveur de son camp. Bruno Amoussou, Bio Tchané et les autres ne sont que des spectateurs joyeux ou morveux (selon leur rôle marginal actuellement). A qui la faute ?

Pas à Patrice Talon mais à ceux qui ont cautionné le tutorat dans une démocratie visiblement chancelante. Paradoxalement, le péril le plus clair, c’est que Patrice Talon donne le ton des manœuvres sur la base d’une si grande intensité. Tout se passe comme si on est en territoire conquis ou que les béninois sont amnésiques.

Dans le premier cas, c’est que le chef de l’Etat pense qu’il suffit de mobiliser sa troupe essentiellement à partir de l’expression de la diversité interne pour gagner les élections.

Mettre en état de veille sa troupe par rapport aux enjeux des communales, est certes louable. Mais le faire dans un tel cirque politique ou dans un recoin obscur sans en donner un angle original, ne peut qu’engendrer des rhétoriques de prophète. Dans de tel cas, on connait la formule du peuple souverain hurlant. «Sanctionner tout leader qui a déjà tout».

Et en la matière, Patrice Talon est gâté par l’abondance du bien. Il avait déjà sa Cour constitutionnelle, sa Cena. Il vient d’avoir son Parlement et sa Constitution. Alors la question du peuple souverain est de savoir que veut-il faire encore des élections de proximité avec ces démocrates apparents descendus d’une très étroite oligarchie ?

Si Patrice Talon cherche son point de gravité dans ces conditions alors qu’il ne regrette pas de s’être trop impliqué dans les communales et les municipales.

ARTICLES SIMILAIRES

Investir en Afrique

2021, Talon et eux

Dans le second cas, c’est que les Béninois refusent d’être amnésiques. En effet, refusant d’être en fin de cycle après les dernières législatives où on a distribué des balles aux républicains qui dénonçaient les élections exclusives, les municipales et communales sont une opportunité de revanche.

En effet, pour les 73% des Béninois qui ont boycotté les législatives, refuser l’amnésie, c’est être contre les stratégies du pouvoir. Ce qui passe par l’incarnation du peuple et ce sans fabrication d’histoires.

Avec ce type de formulation, pour le peuple souverain, les prochaines communales et municipales, à partir d’une échelle de degrés, permettront un travail de deuil nécessaire pour modifier les repères.

Coincés par leurs inhibitions, la mouvance présidentielle préfère s’accrocher à des stratégies ennuyeuses et subalternes. Avec ces dernières, elle pense humilier voire harceler une fois encore le peuple béninois.

En cas de défaite, qui assumera ? Patrice Talon ? Ou les responsables des deux partis Bio Tchané ou Bruno Amoussou ? Pourvu que dans leurs stratégies synonymes d’encroûtement, les manoeuvres des “irréductibles ” ne ressurgissent plus comme en Avril 2019. Ne sait-on jamais la trop grande probabilité de la défaite pourrait encore engendrer une certaine psychorigidité.

Par Titus FOLLY

SickaSport

Dernières actualités

Côte d’Ivoire : Soum Bill pleure Ericsson le Zoulou et fait des révélations

Le décès d'Ericsson le Zoulou, Bosiki Eric à l'état civil, survenu dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 février, a jeté l'émoi et la tristesse en Côte d'Ivoire. L'artiste d'origine congolaise a poussé son dernier souffle en France. Le…

Couper décaler – Décès de Dj Arafat, puis d’Erickson le Zulu : Safarel Obiang a très…

Plus de 6 mois après la disparition tragique d'Ange Didier Houon alias Dj Arafat, le Couper décaler est à nouveau frappé par un autre malheur. En effet, l'un des tout premiers Disc-Jockeys du mouvement Couper décaler, Eric Bosiki dit…

Assauts simultanés de Boko Haram dans l’Extrême-Nord camerounais

Les localités de Hitere, Ouzal, Kouva et Mandoussa, situées dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord, ont subi dans la nuit de samedi à dimanche des assauts simultanés imputés à la secte islamiste Boko Haram par des sources…

Décès en France de Ecrickson le Zulu, l’un des précurseurs du coupé-décalé

L'artiste-chanteur Eric Bosiki dit Erickson Le Zulu, l'un des précurseurs du Coupé-décalé (Musique urbaine en vogue en Côte d'Ivoire) d'origine Congolaise, est décédé dimanche en France des suites d'une maladie, a appris APA auprès de ses…

Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire : Cocody réalise un taux de 98% de…

Les bénéficiaires du Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) de la commune de Cocody (Est d’Abidjan) ont réalisé un taux de remboursement de 98%, a appris APA samedi de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.…

Côte d’Ivoire – Présidentielle 2020 : Mme Bédié appelle le Moronou à «penser» à son…

Mme Henriette Bédié, l’épouse du président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), ex-allié au pouvoir, a appelé samedi à M'Batto (Est) les populations de la Région du Moronou à «penser» à son époux Henri Konan Bédié, à 8 mois deux…

Maroc : Fès intègre le réseau mondial des villes les plus engagées contre le VIH/Sida

La capitale spirituelle du Maroc, Fès a intégré le réseau mondial des villes les plus engagées contre le Sida, dit «Fast track cities», qui constitue une approche visant à accélérer les ripostes locales des villes face à cette maladie.…

L’armée mauritanienne arrête six trafiquants de drogue dans le nord du pays

L’armée mauritanienne a annoncé samedi avoir capturé six trafiquants de drogue suite à une opération militaire dans le nord du pays. Au cours de l'opération, des véhicules, des armes automatiques, des munitions, un kilogramme de…

Dernières actualités

1 COMMENTAIRE
  1. DEMAKOS dit

    Notre éditorialiste délimite curieusement la période de l’amnésie qu’il voudrait voir le peuple béninois combattre à l’après 2016.
    Mais est ce à dire que ce peuple vivait au paradis avant 2016 ?
    Si tel était le cas, l’alternance de 2016 n’aurait jamais eu lieu. Point final.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Secured By miniOrange