BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Enseignement supérieur privé au Bénin : Eléonore Yayi prend langue avec les fondés des Epes

Afin d’identifier les problèmes et poser les bases d’une meilleure collaboration, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, a rencontré les fondés des établissements privés d’Enseignement supérieur (Epes) à Cotonou ce vendredi 15 novembre 2019.

Au cours de cette rencontre, le représentant des Etablissements privés d’enseignement supérieur (Epes ), Théophane Ayi a indiqué que: «Il n’est un secret pour personne que la fonction de transmission du savoir que nous assumons relève du domaine régalien de l’Etat comme la santé et d’autres secteurs, et nous convenons aisément que le ministère ait un droit de regard sur la façon dont nous assumons cette fonction».

Selon ses explications, l’histoire des Epes remonte à 28 ans. Années durant lesquelles, ils ont tenté de jouer leur partition, et ils restent convaincus que le gouvernement est bien conscient de l’aide qu’ils lui apportent dans le développement du pays, souligne-t-il.

A l’issue des trois années de déroulement des examens nationaux en Licence et Master, il serait nécessaire de faire un atelier d’évaluation pour tirer les conclusions adéquates qui s’imposent, suggère au passage Théophane Ayi.

Il souhaite, entre autres, qu’une étude soit faite pour ramener tous les examens sur au plus deux semaines en tenant compte des spécificités des épreuves pratiques. Il demande qu’il y ait plus de rigueur au niveau des dates de dépôt des dossiers et que les résultats soient livrés au plus tard un mois après la fin des épreuves.

Le représentant des Epes demande à la ministre de les aider à mettre fin aux groupes dits «Td». Ces groupes qui, selon lui, recrutent des étudiants, les forment, les présentent aux examens nationaux en leur enseignant l’ensemble des matières des formats d’épreuve avec quelques rares prérequis.

La ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, a salué la forte mobilisation des fondés des établissements privés d’enseignement supérieur à la rencontre. Abordant les préoccupations soulevées, elle a fait savoir que la question d’actualisation des textes est essentielle, puisque ces textes qui régissent le secteur, au bout d’un certain nombre d’années d’application, ne se retrouvent plus en phase avec les réalités, ce qui appelle nécessairement au toilettage.

«Le processus se poursuivra, nous irons à d’autres assises qui prendront en compte aussi bien le public que les privés», a-t-elle promis. À cette occasion, les Epes identifieront d’avance les goulots d’étranglement et les aspects sur lesquels il faut agir pour conduire efficacement le système éducatif.

Selon la ministre, les conditions de travail sont à revoir et le gouvernement en est conscient et les fondés des Epes peuvent être sûrs que leurs préoccupations seront prises en compte. «Nous ne sommes pas là pour tuer l’initiative mais pour accompagner les Epes, surtout dans la promotion de l’excellence», a-t-elle insisté.

SickaSport

Dernières actualités

Mali : au moins «trois chefs terroristes» arrêtés par l’armée malienne

Les forces armées malienne, ont annoncé dans un communiqué avoir arrêté «trois chefs terroristes» et fait de nombreux morts lors d’une offensive à Somadougou, dans la région de Mopti au centre du pays. Face aux nombreuses attaques ces deux…

Réforme du Code électoral ivoirien : l’opposition demande «un dialogue direct» avec Ouattara

L’opposition ivoirienne, regroupée en des plateformes, a demandé mardi «un dialogue direct» avec le président Alassane Ouattara pour discuter de la réforme du Code électoral, estimant que le gouvernement, avec à sa tête le Premier ministre,…

Incroyable : quelques heures après leur mariage, voici ce que cette femme a découvert sur son mari

Quelle femme ne rêve pas qu'un jour le prince charmant vienne lui mettre la bague au doigt devant l'hotel ? La majorité des femmes pour ne pas toutes, y songe tous les jours. Cette femme qui nous raconte son histoire a eu la chance de…

Ghana : l’armée arrête 21 présumés sécessionnistes

Le 66ème Régiment d’artillerie des Forces armées du Ghana a arrêté 21 personnes soupçonnées d’être des sécessionnistes liées au mouvement dénommé Western Togoland Group. Selon un rapport du journal d'Etat, Daily Graphic paru mardi, les 21…

Sénégal : hausse de 8,8% des embarquements de marchandises au port de Dakar

Les embarquements de marchandises au port autonome de Dakar (PAD) ont connu une hausse de 11,5% au terme des onze premiers mois de l’année 2019 comparés à la même période de l’année 2018, a appris lundi APA auprès de l’entreprise portuaire.…

La Guinée Equatoriale veut bénéficier de l’expertise du Maroc dans le domaine du développement…

La Guinée Equatoriale veut bénéficier de l’expertise du Maroc dans le domaine du développement minier et de l'exploitation des hydrocarbures, notamment de l'expérience des techniciens marocains en la matière, qui pourraient effectuer des…

Lions indomptables : la Fifa déboute Hugo Bross, ex-sélectionneur du Cameroun

La Fédération internationale de football association (Fifa) a débouté l’ex-sélectionneur du Cameroun (février 2016-février 2018), Hugo Bross, de sa demande de paiement par son ex-employeur d’une somme de 974 millions FCFA pour «rupture…

Réforme code électoral ivoirien : le gouvernement «avisera» sur les points de désaccord

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, a annoncé lundi qu’un compte-rendu sur les accords et les divergences concernant la réforme du Code électoral sera fait au chef de l’Etat puis au gouvernement qui «avisera», lors d’une…

Dernières actualités

1 COMMENTAIRE
  1. Eldrick dit

    C’est bien beau tout ça mais quand recevrons-nous nos diplômes. N’a-t-on pas le droit de continuer nos études? Comment s’inscrire à l’extérieur ou même dans les facultés pour un master si depuis la première édition personne n’a reçu d’attestation ou de diplôme? Doit-on attendre qu’un jour nous soyons appelé? Jusqu’à quand resterons-nous en attente?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Secured By miniOrange