BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Evaluation citoyenne à Toucountouna : les secteurs, de l’eau et l’électricité, ciblés

Une délégation de la société civile conduite par Kiti Bonaventure a tenu une séance d’évaluation citoyenne à la salle de réunion de la mairie de Toucountouna. Ce fut l’occasion pour les populations bénéficiaires, de passer à une évaluation citoyenne des projets dans le secteur de l’électricité.

Une délégation de la société civile conduite par Kiti Bonaventure a tenu à la salle de conférence de la Mairie de Toucountouna, une séance d’évaluation citoyenne dans le secteur de l’électrification rurale. La mise en œuvre du projet d’appui à la gestion des investissements publics et à la gouvernance (PAGIPG) par les organisations de la société civile, Social watch et Alcrer a ainsi permis l’organisation d’une séance d’évaluation citoyenne dans le domaine de l’électricité.

C’est en ces termes que s’est exprimé Tchoroué Nahini, citoyen de l’arrondissement de Tampégré, coordonnateur de l’alphabétisation au niveau de la commune de Toucountouna. Pour ce faire, plusieurs indicateurs clés ont été ciblés.

L’on note respectivement, les indicateurs que sont, la disponibilité de poteaux électriques et dans les localités, le prix du branchement, l’existence et la fonctionnalité de l’éclairage public, la fréquence des coupures, les délais de remise sous tension en cas de coupure, la qualité de l’accueil, le délai de branchement et, enfin le temps de réaction des prestataires pour les demandes de dépannages.

A l’issue de cette évaluation, un comité de suivi composé de 3 membres a été mis sur pied pour suivre les points essentiels qui ont été soulignés au cours de cette rencontre car plusieurs points de plaidoyer existent. C’est le car, par exemple de la cherté du coût de cession des compteurs qui est de 93000 F CFA.

«Moi je ne suis pas d’accord de ce coût élevé des compteurs dans notre arrondissement. Il faut que la société béninoise d’énergie électrique puisse revoir sa copie» a expliqué Jean Tcharo, habitant de Tampégré, rencontré à Toucountouna.

Cherté du coût des compteurs dans l’arrondissement de Tampégré

L’évaluation citoyenne initiée par la délégation en provenance de la société civile a permis de relever certaines disparités énormes. «Est ce que c’est normal qu’on puisse céder un bien qui est la propriété de la Société béninoise d’énergie électrique à un tel coût, c’est à dire 93000 FCFA» a déclaré N’da Sotima, habitant de l’arrondissement de Tampégré, interviewé sur ce sujet très intéressant.

«Il faut que les autorités interviennent pour mettre un terme à cette grave injustice» a-t-il ajouté. Selon les investigations menées sur ce sujet de l’électrification rurale dans la commune de Toucountouna, il a été constaté que par le passé, des compteurs ont été livrés aux populations de Toucountouna à 40000 F CFA.

C’est ce qui a amené Tchando Justin, habitant du village de Tampégré à s’exprimer en ces termes: «Est ce normal qu’on puisse nous jouer de la sorte. Les compteurs ont été livrés à 40. 000 F CFA par le passé à des populations qui sont à Toucountouna, du temps du régime de Boni YAYI. Est-il normal que ces mêmes compteurs puissent être livrés aujourd’hui à 93000 F CFA ?».

Face à tous ces problèmes recensés, des actions de plaidoyer vont devoir être menés pour trouver une solution à ces problèmes de terrain.

Par Blaise TAMPOUNHOURO

SickaSport

Dernières actualités

Port obligatoire de masque contre le Covid-19 : l’appel du Ministre Sacca Lafia aux Béninois

A travers un communiqué rendu public ce mardi 07 avril 2020, le Ministre de l'intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia invite les populations situées au sein du cordon sanitaire au respect strict de la mesure du port obligatoire de…

Non respect de la fermeture des lieux de culte : 04 responsables d’églises arrêtés à Pobè

Pour n'avoir pas respecté la mesure gouvernementale portant fermeture des lieux de culte reste encore en vigueur dans le pays en raison de la pandémie du Coronavirus, deux pasteurs et deux prêtres de l'église catholiques ont été interpellés…

La libération de Habré est «un coup de massue sur la tête» (victimes)

La libération de l'ancien président tchadien, Hissein Habré, par la justice sénégalaise pour deux mois à cause de la pandémie de Covid-19, a été très mal accueillie, mardi à NDjaména, par les victimes de son régime (1982-1990). Le…

Maroc : les dentistes appelés à fermer leurs cabinets

Le ministère de la Santé a appelé à la fermeture des cabinets dentaires à la consultation physique des patients et à sa substitution par la téléconsultation, les conseils médicaux à distance et les prescriptions électroniques. Dans une…

Le port du masque de protection désormais obligatoire au Maroc

Le port du masque de protection devient obligatoire, dès demain au Maroc, pour toutes les personnes autorisées à quitter le domicile pour les raisons préalablement annoncées, indique lundi dans la soirée un communiqué commun entre les…

La Côte d’Ivoire passe le cap de 300 cas confirmés au Covid-19

La Côte d'Ivoire a enregistré, lundi, 62 nouveaux cas de Covid-19, portant à 323 le nombre total de cas confirmés dont 41 guéris et trois décès, selon un bilan du ministère ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique. «Le ministère de la…

Le ministre ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko, testé positif au Covid-19

Le ministre d’Etat, en charge de la Défense en Côte d'Ivoire, Hamed Bakayoko, annonce avoir été testé positif au Covid-19 suite à un prélèvement effectué dimanche mais ne présente aucun signe de la maladie, sur sa page Facebook, une…

Gestion des quatre ans de Talon : des réformes économiques pertinentes et appréciées

Le chef d’Etat béninois, Patrice Talon a été investi le 6 avril 2016 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. Quatre ans jour pour jour après sa prise officielle de pouvoir, de nombreuses réformes ont impacté l’économie du pays.…

Dernières actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.