BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Evaluation des enseignants reversés : la parole du pouvoir Patrice Talon à l’épreuve au Bénin

Les enseignants reversés de 2008 durcissaient le ton au terme des différentes assemblées générales sur toute l’étendue du territoire avec le boycott qui primait comme mot d’ordre. En face, le gouvernement Talon qui a retenu en conseil des ministres, la date du 24 août prochain comme date de composition maintient la pression usant de chantage et de promesses mirobolantes de la part des trois ministres de l’Enseignement qui ont fait une sortie médiatique en fin de semaine dernière. Face à cette situation, les enseignements ne savent plus à quel saint se vouer entre promesses et chantages. Peuvent-ils faire confiance au gouvernement ?

«Les meilleurs vont continuer la carrière. Les moyens seront recyclés pour avoir des aptitudes pour la profession. Les recalés seront reconvertis». En fin de semaine, les trois ministres de l’Enseignement Atanasso, Mahugnon et Salimane ont donné une conférence de presse pour réitérer cette position du gouvernement. Comme on le voit, de manière graduelle, le gouvernement déploie sa stratégie, celle de démontrer à plus d’un titre qu’il est le maitre des horloges.

En effet, après avoir fixé en conseil des ministres la date de l’évaluation, le gouvernement envoie ses trois ministres comme des émissaires spéciaux, pour apaiser, rassurer en faisant des promesses et menacer en faisant planer des mesures de représailles.

En effet, dans la foulée de l’évaluation diagnostique annoncée par le gouvernement Talon et à l’issue de cette sortie médiatique de ces trois membres du gouvernement, le message aux enseignants contractuels est désormais clair : «C’est à choisir ou se faire définitivement renvoyer».

Entre le marteau et l’enclume

Les enseignants contractuels locaux ou occasionnels reversés en agents contractuels d’Etat en 2008 seront évalués, qu’ils le veuillent ou non. Après la décision issue du conseil des ministres du mercredi 7 août 2019, plus rien ne peut compromettre cette date d’évaluation fixée au samedi 24 août 2019.

Que feront les agents concernés qui au terme de plusieurs assemblées générales avaient décidé de boycotter ladite évaluation diagnostique ? Que feront-ils désormais y prendre part et ignorer l’ultimatum du gouvernement et se faire purement et simplement licencier et remplacer ?

Les agents concernés font désormais face à un choix cornélien. Et en la matière, le gouvernement Talon coutumier des promesses non tenues n’a-t-il pas déjà mangé son blé en herbe ?

En effet, c’est le même Patrice Talon qui a promis, monts, ciel et terre à Sébastien Ajavon pour qu’il le soutienne lors de la présidentielle de 2016, mais une fois au pouvoir, c’est la première personne qu’il pourchassée économiquement et politiquement. C’est un cas indéniable qui doit faire travailler les méninges des agents concernés.

Récemment, lors de la crise préélectorale, le chef de l’Etat n’a-t-il pas reçu et promis au représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu qu’il organisera des élections inclusives ? Idem pour l’envoyé spécial du président du Nigeria, alors président en exercice de la CEDEAO ?

Dans la même perspective, le chantre de la ‘’Rupture’’ n’a-t-il pas promis aux agents de la santé et de la justice des conditions optimales de travail ? Au finish, leur droit de grève n’a-t-il pas été retiré sans aucune forme de procès ?

Depuis le 20 mai dernier, le dialogue inclusif promis pour la sortie de crise, n’est-il pas un vain mot ? Que feront donc les agents de 2008 face à tous ces cas qui interpellent ?

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Kodak Black battu en prison par des gardes, il se déplace en chaise roulante

Le rappeur américain Kodak Black vit plus que l'enfer en prison. Dans un message depuis sa cellule, le rappeur fait part des mauvais traitements que lui infligent les gardes de la prison. D'après Purepeople, Kodak Black a fait parvenir un…

Après le mariage coutumier, Djuna Djanana, le père de Maître Gims et Dadju est passé au mariage…

Comme il l'a annoncé, le père des deux talentueux chanteurs Gims et Dadju s'est réligieusement remarié ce samedi 14 décembre 2019 à Kinshasa. Après le mariage coutumier déroulé le vendredi 13 décembre 2019 dont les photos ont fortement…

Préfecture Porto-Novo : le préfet Joachim Apithy entre en guerre contre le payement de faux frais…

Le préfet de l'Ouemé, Joachim Apithy est en guerre contre le payement de faux frais pour l’établissement de la carte d’identité à la préfecture de Porto-Novo. Le préfet a lancé depuis lundi, une opération qui consiste à se présenter tous…

Cardi B et Offset : pour sauver leur mariage, ils ont demandé de l’aide à des prêtres

Durant le long entretien qu’elle a accordé à Vogue, dont elle fait la dernière couverture, Cardi B a abordé la question de son mariage avec Offset. Après un mariage éclair en 2017, le couple a vécu une séparation l’année suivante du fait…

Khloe Kardashian : elle ne croit pas aux explications de Jordyn Woods sur sa relation avec Tristan…

Il va en falloir beaucoup plus pour réconcilier Jordyn Woods et Khloe Kardashian. Décriée pour avoir détruit le couple formé par la star de la téléréalité et Tristan Thompson, Jordyn Woods est bien décidée à restaurer son honneur. C’est…

Nantes : une jeune femme de 27 ans poignardée au ventre pour son téléphone portable

Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à proximité de la gare Nord à Nantes, en Loire-Atlantique. Vers minuit, une serveuse de 27 ans est sortie de son bar pour s'offrir une petite pause cigarette dans la rue.…

Un père de famille soupçonné d’avoir tué sa compagne frappe ses 2 enfants à coups de marteau

Les faits se sont déroulés vendredi midi à Amiens, dans la Somme. Un père de famille a frappé ses 2 enfants, âgés de 10 et 16 ans, à coups de marteau à leur domicile puis il les a poursuivis dans la rue. Les deux enfants se sont réfugiés…

Angoulême : ivre au volant avec son bébé de 8 mois, elle fait une embardée puis se met nue

La scène s'est produite mercredi soir à Angoulême, en Charente. Vers 18H30, une jeune femme de 19 ans, complètement ivre, a fait une embardée avec sa voiture dans laquelle était installée son bébé de 8 mois. La conductrice a fini sa course…

Dernières actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.