BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

FCBE : Cacophonie

On a déjà analysé les tenants et aboutissants de la rétrocession du certificat de conformité au parti FCBE. Ce cap est passé, il n’est plus d’actualité. Aujourd’hui ce qui occupe davantage les esprits politiques dans ledit, ce sont relations conflictuelles qui viennent de naitre chez des barons durablement vassalisés. Comment en est-on arrivé là ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Deux têtes d’affiche du parti de Boni Yayi sont dans la guéguerre. Il s’agit de Paul Hounkpè et de Nourénou Atchadé. La problématique d’angoisse entre ces deux, c’est de savoir : Qui est légitime ? Qui est légal ? Qui est les deux à la fois et qui n’est rien ?

Mais au-delà, on préfère démontrer l’analogie des espérances entre ces deux responsables. Même si cette dernière, a déjà une dynamique, celle qui annonce brillamment la lutte pour la libération du peuple du Bénin. En conséquence, on comprend pourquoi chacun de ces responsables met en avant cette dynamique pour revêtir une dimension de conquérant.

Mieux, les deux têtes de ponts en conflit, semblent par procuration, être en mission commandée pour Boni Yayi. Et comme celui-ci continue d’être charismatique, ceux qui s’affrontent là, sont prêts à tout. Mais d’abord pour leurs propres intérêts puis ensuite au nom d’un autre principe, celui qui mêle et/ou récupère et/ou conteste l’ordre inique du régime Talon.

Et regard de ces éléments d’appréciation, peut-on revenir à la case de départ, celle de la problématique d’angoisse de l’analogie des espérances pour savoir entre les deux : Qui est légitime ? Qui est légal ? Qui est les deux à la fois et qui n’est rien ? Qui pour évaluer leur audience dans le dit parti ?

Répondre à ces questions, nous oblige à recourir aux textes du parti et dans une certaine mesure, à Boni Yayi. Il faut alors une bonne articulation entre ces deux paramètres incités et non à les ‘’remplacer’’ et à en oublier les caractères féconds.

Si l’un conteste l’autre, c’est que l’un des deux insinue que le ralliement progressif d’un opposant politique à un régime voué aux gémonies ne suffit pas pour être chef. Et à l’autre de rétorquer qu’il ne suffit pas d’avoir une position dominante avec des activités tendant à s’inscrire dans la durée pour avoir l’onction du parti.

Dans l’un ou l’autre cas, il faut comprendre l’objection relative à l’inégalité de légitimité entre ces responsables. Bref, avec cette guéguerre, on a une nouvelle fois, l’opportunité d’éprouver la fécondité de multiples notions dans cette situation particulière dans le parti FCBE.

En outre, ces différents acteurs, certes, sont fidèles aux exigences les plus constantes. Mais il faut plus au moins les apprécier et à la pluralité des intérêts, de facto convergents et irréductiblement divers.

Alors, peut-on classer ces deux responsables de cette écurie politique dans la catégorie ‘’ Prestige’’ ?

Dans ces conditions, seul Boni Yayi peut siffler la fin de la récréation. Et ce pour plusieurs raisons. Il a l’étendue de l’étoffe pour apaiser les tensions politiques par la généralisation des négociations.

Sans compter que d’autres types d’intérêts se trouveraient satisfaits par la structure même du système de relations politiques dans ce parti dont il incarne le leadership. Boni Yayi n’a pas le choix que de régler au plus vite cette pomme de discorde. En effet, la stabilité du système FCBE en dépend.

Son influence nationale et à sa capacité d’action quant à son ardeur à défendre les valeurs de la démocratie contre Patrice Talon, aussi. Mais ces deux responsables à l’étape des choses, peuvent-ils écouter Boni Yayi ? Celui-ci peut-il mettre fin à cette passe d’armes en cette veille des municipales et des communales ?

Par Titus FOLLY

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Bénin : des jeunes Fcbe ruent vers UP

Les jeunes Fcbe de la 18ème circonscription électorale Bopa-Houéyogbé-Lokossa s'engagent désormais à poursuivre le combat politique avec l'Union Progressiste (Up). Ils abandonnent le parti Fcbe de l'ancien président Thomas Boni Yayi afin…

Liga : grâce à un doublé de Casemiro, le Real Madrid renverse le FC Séville et met le Barça sous…

Le Real Madrid a remporté ce samedi l'affiche de la 20e journée de Liga contre le FC Séville (2-1), à Santiago-Bernabeu. Le club de la capitale a dominé la formation andalouse sur un doublé du milieu brésilien Casemiro (56e, 68e), contre…

Bénin – Recrutement dans les forces armées : bonne nouvelle pour les candidats

Bonne nouvelle pour les candidats au concours de recrutement militaire au titre de l'année 2019. Initialement prévue pour prendre fin le mardi 17 janvier 2020, la periode de dépôt des dossiers des candidatures est prorogée jusqu'au…

Video – Selena Gomez : la chanteuse fait un tatouage en hommage à son album

La chanteuse a dévoilé hier la nouvelle inscription qu’elle s’est faite sur le corps. Ce motif a une signification particulière car il est rattaché à son dernier opus Rare. Selena adore les tatouages et elle le fait savoir. La chanteuse de…

15 janvier 2010-15 janvier 2020 : il y a 10 ans, le Général Sékouba Konaté donnait la démocratie à…

Homme d’Etat modeste, humble, fidèle en amitié, formé au Maroc (Meknès), en France (Pau), et en Chine, le Président Sékouba Konaté a mis la Guinée sur les rails de la démocratie. La démocratie et l’Etat de droit en Guinée, le peuple guinéen…

15 janvier 2010-15 janvier 2020 : il y a 10 ans, le Général Sékouba Konaté donnait la démocratie à…

Homme d’Etat modeste, humble, fidèle en amitié, formé au Maroc (Meknès), en France (Pau), et en Chine, le Président Sékouba Konaté a mis la Guinée sur les rails de la démocratie. La démocratie et l’Etat de droit en Guinée, le peuple guinéen…

Tpi Djougou : ouverture de la 1ère session criminelle de l’année lundi prochain

Le tribunal de première instance de deuxième classe de Djougou ouvre ce lundi 20 janvier sa première session criminelle de l'année 2020 qui représente pas la même occasion, la première session criminelle dans l'histoire du tribunal depuis…

«Ça a été un grand regret pour moi», Will Smith parle de la relation qu’entretenait Tupac avec Jada…

De passage au micro du Breakfast Club, Will Smith a admis qu’il était très jaloux de l’amitié qui liait son épouse Jada Pinkett à Tupac. En effet, l’actrice et le rappeur ont été au lycée ensemble et sont restés très proches jusqu’à…

Dernières actualités

>
Secured By miniOrange