BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Fermeture des frontières nigérianes en Afrique de l’ouest : une prolongation qui dure

La fermeture des frontières terrestres du Nigéria intervenue le 20 août 2019 crée des désagréments importants aux populations voisines. Après l’expiration du délai initial d’un mois, personne ne peut dire, avec exactitude, la fin de la mesure restrictive. Le Nigéria semble avancer vers une fermeture défi nitive de ses frontières avec ses voisins.

Malgré l’offensive diplomatique de plusieurs Etats voisins et des décisions fortes pour interdire l’importation de denrées alimentaires de première nécessité, la fédération du Nigérian, ne donne aucun signe de volonté de mettre fi n à ces mesures commerciales. Loin de là.

En effet, il était espéré qu’après que le Niger, le Burkina-Faso et le Bénin aient pris des décisions pour interdire la réexportation de produits alimentaires au Nigéria par le biais de leurs sols, le géant de l’Afrique de l’ouest reviendra à de meilleurs sentiments. Pendant plusieurs jours, le Bénin avait été désigné comme étant le goulot d’étranglement au retour à la normale.

Mais des semaines après le geste auquel tout le monde s’attendait, de nombreux observateurs semblent perplexes en voyant le Nigéria poursuivre cette mesure restrictive.

La fermeture des frontières du Nigéria avec ses voisins ne peut être définitive. Certes, elle peut durer plusieurs mois voire plusieurs années. Et pour cause, le Nigéria n’a pas encore amorcé sa politique d’exportation de produits agricoles vers ses voisins. Ce qui fait que pour le moment, l’Etat fédéral n’a pas un besoin pressant d’ouvrir à nouveau la porte des échanges commerciaux.

Mais dans quelques années, le Nigéria sera bien obligé de solliciter les frontières de ses voisins pour s’ouvrir à l’Afrique. Les productions agricoles du pays seraient assez importantes et pour atteindre le marché africain, le Nigéria devra utiliser les espaces de ses voisins.

A ce moment-là, le pays dirigé par Muhammadu Buhari devra faire des concessions. Les répercussions de la fermeture des frontières nigérianes sur les activités commerciales des artisans des pays limitrophes de l’Etat fédéral sont importantes. Et plus cette mesure dure, plus ils perdent de l’argent.

Ainsi, quand il plaira au Nigéria d’ouvrir à nouveau les frontières, les ressortissants des pays limitrophes pourraient y trouver à redire. D’une part, les acteurs commerciaux qui jouissaient des échanges avec le Nigéria se seraient déjà reconvertis. Ils se sont ainsi trouvés des alternatives aux échanges avec le Nigéria.

Même s’ils n’auront surement pas les mêmes bénéfices, ils pourront se contenter de leurs nouvelles activités en espérant y prospérer. D’où, un certain nombre ne voudra pas retourner dans le secteur des échanges avec le Nigéria.

D’autre part, le Nigéria procédera à la réouverture de la frontière dès qu’elle sera prête à exploiter les espaces frontalières pour ses activités. Mais par orgueil ou souci de revanche, les pays limitrophes pourraient lui opposer de la résistance. Lui rendre la monnaie de sa pièce.

Un couteau à double face, cette fermeture. Mais la diplomatie nigériane est bien outillée. Elle sait user de ses atouts pour avoir des avantages. Elle saura peut-être escamoter cet obstacle réel.

Par Nafiou OGOUCHOLA

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.