BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Finance – Le plan d’affaires : un instrument incontournable pour les entrepreneurs

Beaucoup d’entrepreneurs pensent que la rédaction d’un plan d’affaires est une tâche fastidieuse et qu’il doit contenir des centaines de pages. Au contraire, il devrait être concis mais fournir toutes les informations pertinentes à l’évaluation de l’entreprise.

Athanase est un jeune entrepreneur opérant dans le domaine de l’énergie renouvelable. Il a créé sa startup il y a trois ans. Pour réussir à attirer des investisseurs, il a dû faire recourt à un spécialiste en Stratégies financières pour lui élaborer un plan d’affaires. Il se confie : «J’ai tourné en rond pendant deux ans avant de me rendre compte que sans plan d’affaire, toute entreprise est vouée à l’échec».

Encore appelé business plan, le plan d’affaires d’une entreprise est un document détaillant la stratégie et le prévisionnel financier de l’entreprise pour les années à venir. «Bien qu’il n’existe pas de règles absolues à suivre pour rédiger un plan d’affaires efficace, celui-ci doit démontrer que vous possédez la motivation voulue et le savoir-faire, les compétences et la confiance en vous nécessaires pour mener à bien votre projet», explique Jean-Pierre, jeune entrepreneur dans l’agroalimentaire.

En effet, nombreux sont ces jeunes dont l’entreprise n’existe seulement que dans la tête. Alors, difficilement, ils arrivent à convaincre les prêteurs, les investisseurs et les actionnaires qu’elle est crédible et qu’un financement à utiliser à bon escient est possible. C’est la raison pour laquelle, il est important d’élaborer un plan d’affaire.

En effet, cet outil de gestion très reconnu est un document écrit qui décrit essentiellement le porteur du projet, l’entreprise en création et comment gérer les risques en jeu et procurer les rendements escomptés. «Les gens croient souvent à tort que seules les entreprises en démarrage ou désireuses d’obtenir du financement doivent établir des plans d’affaires. En fait, cet outil est essentiel à la bonne gestion de toute entreprise.

A quoi sert un plan d’affaires ?

Le plan d’affaires sert principalement à convaincre des partenaires financiers d’investir dans l’entreprise. «Le banquier examinera le plan de l’entreprise afin d’en déterminer la solvabilité, c’est à dire sa capacité à faire face à ses engagements financiers. L’investisseur en fonds propres quant à lui utilisera le plan d’affaires pour évaluer la valeur de l’entreprise et son potentiel de rentabilité à long terme», explique Joachim Akondévi, expert en suivi évaluation des entreprises.

Le plan d’affaires peut également être utilisé en interne afin de prendre une décision d’investissement ou pour communiquer les objectifs de l’entreprise à des partenaires non financiers. Pour Noémie Adjakpa, jeune femme entrepreneur, le plan d’affaire est comme une boussole pour les porteurs d’idées.

«Il s’agit d’un document par lequel sont décrites les affaires, est analysée la situation du marché et son établies les actions à réaliser dans l’avenir, ainsi que les stratégies correspondantes pour les mettre en œuvre. J’ai dû en faire recours pour booster mon entreprise». s’exprime-t-elle.

Ainsi, le plan d’affaires est un instrument qui permet de communiquer une idée d’affaires afin de la vendre ou d’obtenir un financement. Il s’agit par ailleurs d’un instrument d’usage interne pour l’entrepreneur, dans la mesure où il lui permet d’évaluer la viabilité de ses idées et de faire un suivi, c’est-à-dire, d’accompagner leur mise en marche.

«Il arrive également que les fournisseurs d’une entreprise nouvelle demandent à voir un business plan avant de rentrer dans une relation contractuelle. Les fournisseurs utilisent le plan d’affaires pour évaluer à la fois le potentiel commercial de l’entreprise et son risque de défaut», explique Geoffroy Togbéna, spécialiste en gestion de projet.

Contenu du plan d’affaires…

«Un plan d’affaires contient notamment une présentation de la société, sa structure juridique, son siège social, son actionnariat, son équipe de direction, une analyse du marché ; c’est-à-dire sa taille, une analyse du comportement des consommateurs, une analyse de la concurrence, sa réglementation», a laissé entendre le spécialiste Geoffroy Togbéna.

On y retrouve aussi une partie expliquant la stratégie de l’entreprise, stratégie de prix, avantage concurrentiel, plan d’action commercial, étapes de développement, risques associés au projet et un plan financier à trois ans comprenant les comptes prévisionnels de la société, compte de résultat, bilan, tableau des flux de trésorerie ainsi qu’une analyse de leur construction que sont les hypothèse clés, les détails de la construction du prévisionnel de ventes et l’ analyse de la structure de coûts.

«Il faut un spécialiste pour s’en occuper. Mais si les porteurs d’idées veulent l’élaborer, il leur faut se former à propos», conclut le spécialiste. Lorsqu’il est utilisé pour lever des fonds, le plan financier intègre également un plan de financement initial servant à détailler l’utilisation des capitaux.

Par Dorice DJETON

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.