BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Lutte contre la monnaie d’esclavage – Franc CFA : les gilets jaunes entrent dans la danse

Le combat contre le Franc CFA, monnaie sous contrôle de la France, loin de trouver comme seuls alliés les africains, préoccupe désormais nombre de Français regroupés au sein du mouvement appelé «Les Gilets Jaunes». A travers une marche de protestation organisée à Chamalières en France, les tenants dudit mouvement ont exposé les raisons motivant leurs actions qui fustigent également l’Euro.

Qui imaginerait que la monnaie de son pays soit fabriquée dans un autre pays ? Ça n’existe nulle part sauf ici…». «Franc CFA, Euro = Esclavage ; récupérons la planche à billets». Tel est le mot d’ordre des Gilets Jaunes français qui se joignent dorénavant à la horde d’intellectuels et militants contre le système monétaire dans lequel évoluent les pays d’Afrique sous tutelle de la France.

Remontés contre la politique monétaire de la France visà-vis des 14 pays africains dépendant du trésor public français, laquelle politique, ils qualifient de servitude monétaire, ceux-ci estiment qu’à l’instar de la jeunesse africaine, il est temps que la jeunesse française, ainsi que les français en général, ne restent plus indifférents par rapport à cette situation qui met le développement du continent noir en veilleuse.

A ce propos, au cours de ladite mobilisation qui s’est déroulée à Chamalières en France, Sébastien, porte-parole des insurgés, s’est intéressé à expliquer le mobile de leur soutien aux mouvements anti-CFA. «200 millions de personnes sont sous curatelle financière. Ils ne contrôlent ni leur monnaie ni leur crédit ni leur budget ni leur déficit.» se désole-t-il. Mieux, faitil savoir, «plus de 60% de l’électricité qu’on utilise en France vient de l’uranium du Niger. Or, au Niger, on a 14% de gens qui ont accès à l’électricité. Il n’y a pas d’hôpitaux. Les femmes accouchent dans le noir et il
y a beaucoup de mortalités infantiles. Cette politique du Franc CFA a empêché les pays de se développer.».

Pour lui, au regard des nombreuses conséquences de cette politique, si la France veut retrouver l’estime d’elle-même, il faut qu’elle puisse combattre ce système. Ce combat, penset-il, doit se faire en commun afin que les Africains puissent se libérer de la curatelle financière dans laquelle ils se trouvent et aussi permettre à la France de se libérer de la curatelle de l’Euro. «On a un ennemi commun : l’oligarchie financière» parachève-t-il.

Dans la dynamique d’éviter aux africains d’être contrôlés par la monnaie, au lieu de la contrôler, les Gilets Jaunes entendent donc contribuer à la correction d’une injustice qui a trop duré. Saisissant l’occasion, il a invité les uns et les autres à s’approprier le contenu de l’ouvrage «Sortir l’Afrique de la servitude monétaire» de Martial Ze Belinga.

Par Sylvestre TCHOMAKOU

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

1 COMMENTAIRE
  1. KINDO Basile dit

    De toute façon, la fin de la misère de l’Afrique a un jour inéluctable !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.