RESTEZ CONNECTÉ

ENTRETIEN

Interview à Edouard Assogba président de l’IFA : une série de réformes pour assainir la filière cajou

Avatar

Publié

le

A fin janvier 2020, plusieurs acteurs de l’industrie béninoise du cajou s’accordaient sur la nécessité de réorganiser le secteur afin de créer plus de valeur ajoutée. Et pour cause, un secteur mal-en-point marqué par des tonnes de production invendue et des transformateurs ayant roulé à perte. A ce jour, quelles sont les réformes opérées pour réorganiser la filière ? Les acteurs pourront-ils espérer à l’horizon un secteur épanoui ? Edouard Assogba, président de l’Interprofession de la filière anacarde du Bénin (IFA), fait un point des progrès et réformes avec le quotidien l’économiste.

Comment se porte la filière cajou au Bénin ?

Edouard Assogba : La filière cajou se porte bien. Elle se porte bien dans la mesure où les acteurs qui sont au nombre de 4 à savoir, la Fédération national des producteurs d’anacarde du Bénin (FENAPAB), le Conseil national des transformateurs du Bénin (CNTB), le Conseil national des exportateurs de cajou (CONEC), la Fédération nationale des acheteurs des produits agricoles et tropicaux (FENAPAt), se sont mis ensemble pour travailler à l’organisation même de la filière.

Si je dis que la filière même se porte bien, c’est parce que l’Etat même a engagé de grandes réformes, des initiatives inédites. La première initiative, c’est la mise en place par décret des pôles de développement agricole. Pour l’anacarde, c’est le pôle 4. L’agence territoriale de développement agricole pour le pôle 4, est dédiée spécifiquement à l’anacarde et travaille très activement avec la FENAPAB sur les itinéraires techniques agricoles pour accroitre la production telle que, le Programme d’actions du gouvernement (PAG) l’a prescrit.

Et donc de grandes actions sont en train d’être menées au niveau de la production car, sans la production, il n’y a pas marche. C’est la toute première grande initiative qu’il faut saluer. La deuxième, ce sont les réformes qui sont introduites à partir du ministère de l’industrie et du commerce qui envisage un certain nombre d’assainissement du cadre ou circuit de commercialisation.

Dès que l’alerte est donnée pour que ces réformes démarrent déjà à partir de la nouvelle saison, l’interprofession avec ses familles d’acteurs se sont employés à faire une grande campagne de sensibilisation pour informer les différents acteurs mais aussi, les populations qui côtoient ce produit important, c’est-à-dire la noix de cajou.

Nous avons commencé la campagne de sensibilisation à Dgougou, ensuite nous sommes allés à Parakou, puis à Savalou, à Kétou et on a bouclé à Allada pour matérialiser la décision de délocalisation du comptoir d’achat de la zone d’Akpakpa vers Allada. Voilà donc les deux grandes initiatives qui nous permettent de restructurer un peu la façon dont la commercialisation s’effectue.

Désormais les exportateurs auront un agrément et les industriels aussi auront l’agrément et seront associés à des acheteurs. Ces acheteurs vont déclarer leurs collecteurs et on saura qui est qui sur le terrain et qui opère pour éviter ou pour prévenir que tout venant comme commerçant puisse s’investir dans le secteur pour embrouiller et pour empêcher la quiétude de ceux qui sont vraiment officiellement engagés et qui ont les documents approuvés par l’Etat pour faire le commerce des produits de l’anacarde. Avec ses éléments là, vous voyez vous-même que le secteur se porte bien.

Depuis peu, les transformateurs ont commencé par se plaindre d’une mal organisation au niveau de la commercialisation. Qu’en dites-vous ?

Essentiellement c’est de l’approvisionnement qu’il s’agit. Les transformateurs ont besoin de matière pour opérer. Il se fait que très souvent par le passé, les prix galopent et par rapport à leur seuil de rentabilité, il n’arrivait pas à s’approvisionner. Ce qui fait que les usines n’arrivent plus à tourner à plein temps. Ceux qui prennent le risque d’acheter la matière première à coût élevé sont confrontés dans la concurrence et finissent par faire des pertes énormes.

Le cas de Fludor Sa par exemple qui a fait des pertes pendant deux campagnes. Heureusement que le gouvernement en a décidé autrement pour leur permettre de s’approvisionner. Désormais le circuit d’approvisionnement des unités de transformation est officiellement restreint par le ministère de l’industrie et du commerce.

Et donc désormais les acheteurs vont approvisionner les usines sur la base des besoins exprimés pour satisfaire les besoins pour lesquels il y a de financement. Mais aussi, les besoins pour lesquels il n’y a pas de financement il faut trouver des voies et moyens pour fournir les produits aux usines. Ça fait partir des séries de réformes qui sont engagées et que nous accompagnons au niveau de l’interprofession.

Quelles sont les stratégies du gouvernement pour favoriser l’approvisionnement des transformateurs locaux ?

Cette stratégie c’est que l’Etat après avoir écouté l’interprofession et les familles d’acteurs, a pris la salutaire décision de faire approvisionner les usines par les acheteurs qui sont directement au contact du produit. Les producteurs sont censés être autour des magasins pour faire fonctionner les marchés autogérés. C’est l’acheteur qui est un peu rapproché des transformateurs qui peut opérer au niveau des contrés et, approvisionner les usines. Cela dit, les usines vont acheter les produits au prix du marché (le prix planché, fixé par le gouvernement avec la contribution des acteurs).

Par rapport aux ventes clandestines qui se font sur le terrain, quels sont les garde-fous pour régulariser les choses ?

Il y a des garde-fous qui sont en train d’être pris parce qu’il y aura des postes de contrôle opérationnel. Nous faisons tout ça avec le soutien du ministère du commerce. C’est vrai qu’on n’a pas totalement bouclé ce dossier mais, ce sera effectif au cours de la campagne. Les postes de contrôle sont déjà connus et donc on peut travailler à les opérationnaliser.

Nous sommes en pleine réflexion approfondie sur la vente groupée telle que cela se fait maintenant pour en sortir un nouveau mode opératoire. De façon consensuel avec toutes les familles d’acteurs, nous allons valider ce mode opératoire qui sera mis en œuvre lors de la campagne actuelle à titre pilote, pour qu’au terme de la campagne, on puisse évaluer et réorganiser les choses.

La communauté du cajou au Bénin a organisé récemment le «Bénin Cashew day». Que peut-on retenir comme impact de cette rencontre sur le développement de la filière?

Le «Bénin Cashew day» est un grand événement. C’est la première fois qu’on a organisé une telle activité au Bénin. C’est après cette journée là que les réflexions pour les réformes ont été déclenchées. Les deux ministres de l’agriculture et du commerce que je voudrais sincèrement et respectueusement saluer ont passé de bout en bout tout le temps que l’événement a duré avec nous.

Ils ont écouté les acteurs un à un. Ils ont posé des questions et sont rentrés dans le vif même de la problématique d’organisation de la filière. Les représentants du Nigéria et de la Côte d’Ivoire ont expliqué la situation chez eux et comment les réformes ont été engagées là-bas, et les ministres après réflexion, ont demandé qu’on commence par un bout. On ne peut pas tout faire tout de suite mais, on a commencé par assainir le visage de la commercialisation et je crois que c’est un bon début.

Le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche et madame la ministre de l’industrie et du commerce se sont déplacés pour des missions hors du pays pour voir comment la vente groupée s’organise dans ces pays. Nous allons capitaliser tout ça là pour faire un bon mode opératoire en fonction de nos réalités, ici afin de l’expérimenter.

Quel est le rôle de l’IFA dans cette chaine d’actions et de réformes ?

L’IFA assure seulement le rôle de coordination. L’IFA ne remplace pas les familles d’acteurs. L’interprofession joue le rôle transversal. Les aspects techniques que ces familles ne peuvent pas porter mais qui pourront positivement impactés le secteur, c’est à cela que l’IFA s’accorde. L’un des principes clés de l’interprofession, c’est la subsidiarité qui suppose que l’IFA contractualise avec les familles d’acteurs afin d’être plus efficace.

Votre mot de la fin !

Mon souhait c’est que tous les acteurs se mettent ensemble autour de l’IFA pour qu’on puisse réussir les réformes engagées ne serait-ce que pour obtenir quelques résultats positifs. Ainsi, l’année prochaine nous pourront enregistrer de grands succès.

C’est dans cet objectif que bien que nous n’ayons pas beaucoup de temps, nous nous employons pour réussir très vite les réformes engagées. Je crois que l’un des aspects importants, c’est la délocalisation du comptoir d’achat à Allada. Je lance un appel à tous les acteurs pour que nous puissions nous organiser autour de cette grande décision.

Interview réalisée par Félicienne HOUESSOU

Partagez pour vos ami(e)s


Suivez-nous sur Facebook

Coronavirus

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES ACTUALITÉS

SPORTSIl y a 2 jours

Covid-19 : les décisions de l’UEFA par rapport aux supporters !

Il y a de cela plus d’un mois, que l’UEFA a dévoilé le calendrier des matchs qui restent à jouer...

AMÉRIQUEIl y a 2 jours

USA : George Floyd avait prédit de quelle mort il va mourir

L’américain noir George Floyd avait déjà prédit comment il va mourir. Et justement ce dernier a été tué comme il...

LE 229Il y a 2 jours

Bénin : un Peuhl kidnappé à Ouaké

Un éleveur de bœufs a été kidnappé ce mardi 7 juillet dans la commune de Ouaké. Les ravisseurs demandent six...

AMÉRIQUEIl y a 2 jours

Insolite : loteries Covid-19 aux USA

Incroyable mais vrai. Des jeunes profitent de la pandémie pour se faire tuer dans un État des USA. Des Loteries...

CÔTE D'IVOIREIl y a 2 jours

Côte d’Ivoire – Décès de Gon Coulibaly : rebattage des cartes présidentielles

C’est un coup dur pour le Rhdp. Son candidat désigné a tourné la page de la planète des vivants ce...

LE 229Il y a 2 jours

Bénin : Patrice Talon pleure Amadou Gon Coulibaly

Le président de la République du Bénin, Patrice Talon, pleure un ami qui a rejoint l’eucharistie éternelle. Amadou Gon Coulibaly,...

SANTÉIl y a 2 jours

Sexualité : faire jouir sa femme, des secrets à découvrir

Les rapports sexuels, c’est une partie de jouissance qui renferme et les caresses et la pénétration. Lorsqu’on s’y prends mal,...

SANTÉIl y a 2 jours

Santé : prendre la bière après le sport, c’est bienfaisant

Si la rumeur répandue couramment annonce qu’une consommation de la bière est dangereuse, aujourd’hui les scientifiques annoncent autre nouvelle plus...

SPORTSIl y a 2 jours

Échos des écureuils : Charbel Gomez, promu dans le rang des pros de Amiens !

Pendant qu’il est encore lié au club, l’ancien sociétaire de ESAE avait passé une longue période avec les U19. Cependant,...

SPORTSIl y a 2 jours

Ligue 1 : Découvrez le calendrier complet du PSG pour la saison 2020-2021

Le quotidien régional Le Parisien a réussi à se procurer le calendrier complet du PSG en Ligue 1 pour la...

SPORTSIl y a 2 jours

Monaco : Malamine Efekele, dans le viseur de Chelsea

Ce n’est plus un secret, l’AS Monaco depuis des années est considéré comme un club pour former des joueurs et...

SPORTSIl y a 2 jours

Mercato : Real Madrid met Luka Jovic sur le marché !

Si la saison dernière a été rose pour le jeune joueur de Serbe, cette saison en a manqué un peu...

SPORTSIl y a 2 jours

Liga : l’Espanyol s’enfonce dans la zone rouge !

La dernière rencontre de la 35e journée en Liga après les matchs de Betis Vs Osasuna et de Villarreal Vs...

SPORTSIl y a 2 jours

Fiorentina : Franck Ribéry dément son départ !

Victime d’un cambriolage il y a de cela quelques jours, Franck Ribéry était vraiment choqué, pas à cause des biens...

SPORTSIl y a 2 jours

Liga : le Betis s’éloigne de la zone rouge !

Pour la suite de la 35e journée en Liga, le Betis a reçu la visite de Osasuna. Un match très...

SPORTSIl y a 2 jours

Le PSG annonce un mercato interne !

La crise sanitaire du coronavirus oblige, ce mercato estival ne sera pas le même comme les précédents. Après le FC...

LE 229Il y a 2 jours

Atténuation des effets de la Covid-19 au Bénin : le gouvernement joint l’acte à la parole

Comme annoncé lors du conseil des ministres du mercredi 10 juin 2020, le programme de soutien du gouvernement en faveur...

SPORTSIl y a 3 jours

Liga : le Barça esquive le pire grâce à Suarez !

Dans la soirée de ce mercredi 08 juillet 2020, le FC Barcelone recevait leur ami de l’Espanyol pour le compte...

SPORTSIl y a 3 jours

Premier League : Mohamed Salah fait gagner le Liverpool !

Pour le compte de la 34e journée, les pépites de Jürgen Klopp étaient en déplacement sur le rectangle vert de...

LE 229Il y a 3 jours

Riposte contre la Covid-19 : ces mesures barrières toujours en vigueur au Bénin

Au regard de l’évolution critique de la pandémie de Covid-19 au Bénin, le gouvernement a rappelé le respect de certaines...

NIGERIAIl y a 3 jours

Nigeria : 23 soldats tués dans une embuscade djihadiste

Vingt-trois soldats ont été tués dans une embuscade tendue par des djihadistes sur une grande route du nord-est du Nigeria,...

AMÉRIQUEIl y a 3 jours

Trump loue la «force» des liens entre Etats-Unis et Mexique

Le président américain Donald Trump a loué mercredi la «force» des liens entre les Etats-Unis et le Mexique en accueillant...

LIBYEIl y a 3 jours

Libye : le chef de l’ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent

S’il n’a désigné aucun pays en particulier, la France et la Turquie s’écharpe sur la question depuis un grave incident...

LIBYEIl y a 3 jours

Libye : Paris parle à tout le monde et dément tout parti pris

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a démenti mercredi à Paris tout parti pris de la France...

Bénin 24 TV