BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Irrégularités relatives aux législatives de 2019 : Talon pourra-t-il poursuivre les membres de la Céna après service rendu ?

Le chef de l’Etat pourra-t-il réellement procéder à la dissolution du Parlement actuel illégalement élu et, poursuivre devant les tribunaux compétents les membres de la Commission électorale nationale autonome, conformément aux dispositions légales ? Une grande équation que le président de la République du Bénin, Patrice Talon doit impérativement et inconditionnellement résoudre pour au moins une fois, donner valeur aux textes de la République.

Jean-Baptiste Elias sur Soleil FM, a dévoilé l’injustice qui a été commise dans le cadre des élections législatives de cette année. C’est aberrant, dangereux et criminel que la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) qui recale les partis politiques de l’opposition pour soit disant ‘’irrégularités au niveau des dates de naissance et des noms’’, valide les dossiers de beaucoup de députés actuels et de leurs suppléants qui sont entachés des mêmes irrégularités.

Pis, cette Cena de Emmanuel Tiando fait une déclaration médiatisée pour qualifier ces irrégularités de ‘’Fautes mineures’’. Lesquelles ‘’fautes mineures’’ sont acceptées et validées par l’avocat de Talon, Joseph Djogbénou et sa Cour. Un fait soutenu aussi par le chef de l’Etat, Patrice Talon.

Aujourd’hui que l’Autorité nationale de la lutte contre la corruption, (ANLC) présidée par Jean-Baptiste Elias, confirme ces irrégularités constituées autrefois dénoncées par l’opposition et la population béninoise mais, camouflées et protégées par le pouvoir et la Cour Constitutionnelle, que fera le président Talon ? Wait and see !

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.