BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

La Cites appelle à protéger les espèces menacées après une décision controversée de Trump

Les pays devraient renforcer les lois protégeant les espèces en danger, plutôt que de les affaiblir, ont déclaré mardi des responsables de la Convention internationale sur le commerce d’espèces sauvages menacées d’extinction (Cites), alors que Washington a assoupli une loi à ce sujet.

Alors que l’extinction des espèces se poursuit à un rythme accéléré, «les parties sont toutes encouragées à renforcer leurs lois sur la vie sauvage, et non pas à les affaiblir», a déclaré le responsable des Affaires juridiques de la Cites, Juan Carlos Vasquez, lors d’une conférence de presse à Genève.

Ses propos interviennent alors que le gouvernement du président Donald Trump a substantiellement assoupli lundi la loi qui protégeait de nombreuses espèces menacées, en supprimant notamment une clause accordant automatiquement la même protection aux espèces dites «menacées» qu’aux espèces «en danger d’extinction» immédiat.

La nouvelle version de la loi supprime aussi une phrase stipulant que les considérations économiques ne doivent pas entrer en ligne de compte dans les décisions visant à protéger la faune sauvage.

Tant Juan Carlos Vasquez que Ivonne Higuero, secrétaire générale de la Cites, n’ont voulu commenter l’impact du changement de loi, déclarant qu’ils ne connaissaient pas encore les détails et que toute analyse était «prématurée».

La Cites, également connue comme la Convention de Washington, est un accord international entre Etats qui confère une protection à des degrés divers à plus de 35.000 espèces sauvages – qu’elles apparaissent dans le commerce sous forme de plantes ou d’animaux vivants, de manteaux de fourrure ou d’herbes séchées. Elle dispose d’un mécanisme qui lui permet d’imposer des sanctions aux pays qui ne respectent pas les règles.

Ivonne Higuero a souligné que les changements annoncés par les Etats-Unis pourraient ne pas relever de la Cites, qui ne couvre que les espèces en danger et pour lesquelles le commerce international est encadré, ainsi que les espèces tellement menacées que leur commerce est interdit ou surveillé de très près.

Si les changements américains ont un impact sur l’une des espèces figurant sur les listes les plus menacées, «il va de soi que la convention devrait prendre certaines mesures», a-t-elle déclaré aux journalistes. Elle s’exprimait avant la réunion des 183 parties à la Cites, qui se tient du 17 au 28 août à Genève.

Plus d’une cinquantaine de propositions seront soumises aux gouvernement: le sort des rhinocéros, éléphants et girafes figurent parmi une longue liste de questions qui seront débattus.

Avec AFP

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Atteinte des ODD au Bénin : validation du rapport national de spatialisation des cibles prioritaires

La direction générale de la coordination et du suivi des Objectifs du Développement Durable (ODD), a organisé le jeudi 12 décembre 2019, à Cotonou, un atelier de validation du rapport national de spatialisation des cibles prioritaires des…

Factures d’électricité impayées en Afrique de l’ouest : le Nigéria menace à nouveau le Bénin

Nouvelle menace du Nigéria pour obliger le Bénin, le Niger et le Togo à solder leurs factures de fourniture d’énergie électrique impayées. Dans le cas contraire, les autoritées nigérianes promettent de déconnecter ces trois pays. Epée de…

Renforcement des politiques de développement : le Bénin obtient 58,7 milliards FCFA de la Banque…

L’Association internationale de développement (IDA), filiale de la Banque mondiale a approuvé ce jeudi 12 décembre 2019 un financement de 58,7 milliards FCFA en faveur du Bénin. Ce fonds vise à appuyer les politiques de développement du…

Commerce saisonnier au Bénin : les fournitures scolaires laissent place aux produits de fêtes

Le secteur du commerce saisonnier fleuri en fin d’année. La grande distribution des produits alimentaires connaît un véritable essor sans oublier la commercialisation des jouets. À chaque coin de rue, les couleurs des fêtes sont annoncées.…

Développement humain : le rapport 2019, pas favorable au Bénin

Comme l’an passé, le pays de Talon, ne s’est pas révélé dans le secteur de développement humain. Le rapport 2019 présenté par le programme des Nations Unis pour le développement, a démontré que le régime de la ‘’Rupture’’ n’a pas amélioré…

Rejoindre l’ennemi ?

Florent Couao-Zotti est passé à la ‘’Rupture’’. Au Bénin, cet écrivain de grand format n’est pas n’importe qui. Sans hyperbole, c’est comme si Albert Einstein est passé au régime nazi. Mais au-delà, si on doit être médusé par la trahison…

Nouvelle-Zélande : une minute de silence une semaine après l’éruption qui a fait 18 morts

La Nouvelle-Zélande a rendu hommage lundi aux victimes de l'éruption volcanique de White Island par une minute de silence, une semaine après la catastrophe qui a fait 18 morts, parmi lesquels deux guides néo-zélandais et 16 touristes…

Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme : la 2ème session criminelle s’ouvre…

La deuxième session criminelle de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) pour le compte de l’année judiciaire 2019-2020 s’ouvre ce jour, lundi 16 décembre 2019. Deux dossiers relatifs à des crimes à…

Dernières actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.