RESTEZ CONNECTÉ

SPORTS

Lancement de la 3è édition de handi marathon d’Abidjan pour les personnes en situation de handicap

Avatar

Publié

le

La troisième édition de handi marathon d’Abidjan, une compétition dédiée aux personnes en situation de handicap et aux personnes du 3è âge, prévue le 27 septembre prochain dans la capitale économique ivoirienne, a été lancée mercredi à Abidjan.

Cette course qui vise à valoriser les personnes en situation de handicap a pour thème cette année : «Modeste dans la victoire, mais sans rancœur dans la défaite».

«C’est un marathon qui est dédié aux personnes en situation de handicap et aux personnes du 3è âge. Cette 3è édition est difficile car nous la faisons en période de la Covid-19 et dans un contexte politique tendu», a indiqué dans une conférence de lancement, Danielle Adahi Bikpo, la présidente du comité d’organisation.

Par ailleurs, elle a expliqué que l’une des innovations de cette édition, est le «village de handi marathon» avec un volet éducatif et un autre artistique. Ce marathon, a également précisé Mme Adahi, se fera en trois parcours, notamment les parcours du 11 kilomètres, du 5 kilomètres et du 2 kilomètres.

«Le parcours du 11 km est destiné aux personnes en situation de handicap intellectuel et auditif. Le 5 km est prévu pour les personnes handicapées en fauteuil et le 2 km les personnes de petites tailles», a-t-elle ajouté, soulignant que les personnes du troisième âge feront de la marche.

Poursuivant, Mme Adahi a fait savoir que les personnes valides peuvent participer à cette compétition, mais ne seront pas récompensées.

«Le sport est un cadre d’inclusion des personnes handicapées. Ce marathon est un cadre qui met en valeur les personnes en situation de handicap», a soutenu, pour sa part, Yacouba Koné, au nom de la coordination des associations des personnes handicapées de Côte d’Ivoire.

Quant à Koffi Kouassi Mathurin, le président de la fédération des associations des fonctionnaires et agents de l’État à la retraite, il a plaidé pour la pérennité de ce marathon.

Le handi marathon d’Abidjan est une course qui entend mettre en valeur les personnes en situation de handicap et les personnes du troisième âge. Quelque 54 médailles et une récompense financière seront distribuées à l’issue de cette troisième édition qui se tiendra au palais des sports de Treichville dans le sud d’Abidjan.

LB/ls/APA

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SPORTS

Finale de la ligue des champions d’Afrique 2019 : le TAS rejette l’appel du WAC

Avatar

Publié

le

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rendu sa décision finale dans le cadre de la procédure d’arbitrage entre le club marocain du Wydad Athletic Club (WAC), la Confédération Africaine de Football (CAF) et l’Espérance Sportive de Tunis («EST», Tunisie) concernant la décision rendue le 15 septembre 2019 par le Comité d’appel de la CAF confirmant la décision du Jury disciplinaire de la CAF du 7 août 2019.

Le TAS a rejeté l’appel et confirmé intégralement la décision du Comité d’appel de la CAF. Par conséquent, l’Espérance Sportive de Tunis reste le vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019.

La Formation du TAS a établi en particulier que la décision des joueurs du WAC de ne pas reprendre la partie après l’interruption de la finale retour à la 59e minute du match constituait bien un abandon au sens de l’article 148 du Code disciplinaire de la CAF et que le Comité d’appel de la CAF avait confirmé à bon droit la décision du Jury disciplinaire de déclarer que le WAC avait perdu la finale retour par forfait. En conséquence, la Formation du TAS a rejeté l’appel, décide le TAS dans un communiqué publié ce jeudi sur son portail.

Pour rappel, La finale de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019 a été disputée par le WAC et l’EST sur deux matches aller-retour. Les deux équipes avaient fait match nul 1-1 lors de la finale aller à Rabat/Maroc le 24 mai 2019.

Le match retour a eu lieu à Radès le 31 mai 2019 et a été gravement perturbé par des incidents sur et en-dehors du terrain. Le match fut ensuite définitivement interrompu suite à la décision du WAC de ne pas reprendre la partie et l’EST fut déclarée vainqueur du match et par conséquent vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019.

Le 5 juin 2019, le Comité exécutif de la CAF a toutefois ordonné aux deux clubs de rejouer le match retour de cette finale sur terrain neutre. Cette décision fut finalement annulée par le TAS le 31 juillet 2019, suite à des appels des deux clubs.

Le 7 août 2019, le jury disciplinaire de la CAF a décidé de sanctionner le WAC en ordonnant la défaite par forfait du match retour de la finale et en imposant une amende totale de 35.000 dollars pour l’abandon du match et pour l’utilisation de fumigènes par ses fans.

Le WAC a déposé un appel contre cette décision auprès du Comité d’appel de la CAF, appel qui a été rejeté le 15 septembre 2019. Ensuite, le WAC a déposé un appel auprès du TAS contre cette dernière décision de la CAF.

HA/APA

CONTINUER LA LECTURE

SPORTS

Dopage russe et corruption : quatre ans de prison, dont deux ferme, pour Lamine Diack

Avatar

Publié

le

L’ancien patron de l’athlétisme mondial Lamine Diack a été condamné mercredi à Paris à quatre ans de prison, dont deux ans ferme, pour son implication dans un réseau de corruption voué à cacher des cas de dopage en Russie.

Cinq ans après que le scandale a éclaté, le Sénégalais de 87 ans, une figure de l’univers sportif qui avait présidé la fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de 1999 à 2015, a été reconnu coupable de corruption active et passive et d’abus de confiance et a aussi écopé d’une amende maximale de 500.000 euros.

L’ancien membre influent du cercle olympique, vêtu d’un boubou blanc, a écouté sans réagir le jugement et a quitté libre la salle d’audience, laissant ses avocats, William Bourdon et Simon Ndiaye, annoncer qu’ils faisaient appel d’une décision «injuste et inhumaine», qui «avale religieusement» la thèse de l’accusation.

Parmi les six prévenus, la peine la plus lourde a été prononcée contre son fils, Papa Massata Diack, qui est resté à Dakar et avait refusé de comparaître au procès en juin: celui qui dirigeait le marketing à l’IAAF a été condamné à cinq ans de prison ferme et un million d’euros d’amende. Le tribunal a maintenu le mandat d’arrêt à son encontre.

Concernant Lamine Diack, la peine est à la hauteur de la «gravité des faits de corruption qui vous étaient reprochés», lui a lancé la présidente de la 32e chambre correctionnelle, Rose-Marie Hunault. «Vous avez gravement porté atteinte à la lutte contre le dopage» et «violé les règles du jeu de la compétition sportive», a-t-elle ajouté.

Tous condamnés

Dans cette affaire qui a secoué le monde du sport, les Diack père et fils étaient jugés pour avoir permis de retarder, à partir de fin 2011, des procédures disciplinaires à l’encontre d’athlètes russes soupçonnés de dopage sanguin.

Derrière cette indulgence, un deal rocambolesque, révélé par Lamine Diack lui-même durant l’enquête et confirmé par le tribunal : le renouvellement de contrats de sponsoring et de diffusion de l’IAAF avec la banque d’État russe VTB et la télévision publique RTR, ainsi que des fonds pour financer l’opposition au sortant Abdoulaye Wade lors de la présidentielle de 2012 au Sénégal. Durant le procès, Lamine Diack, qui avait été décoré au Kremlin fin 2011, avait réfuté tout financement politique, mais le tribunal s’en est tenu à sa première version.

L’ancien chef de l’antidopage à l’IAAF, Gabriel Dollé, a écopé de 2 ans avec sursis et 140.000 euros d’amende, tandis que l’avocat Habib Cissé, qui conseillait Lamine Diack, a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis et 100.000 euros d’amende.

Deux responsables russes jugés par défaut, l’ancien président de la fédération nationale d’athlétisme Valentin Balakhnitchev et l’ancien entraîneur Alexeï Melnikov ont été condamnés respectivement à trois et deux ans de prison ferme, avec maintien du mandat d’arrêt à leur encontre.

Depuis la Russie, Valentin Balakhnitchev a contesté le jugement. «Ils m’ont privé de mon droit légal de me défendre, ils ont dit que je ne coopérais pas à l’enquête, ce à quoi je suis catégoriquement en désaccord», a-t-il dit à l’agence Ria Novosti.

«Protection totale»

Au total, les six prévenus ont aussi été condamnés à verser 10,6 millions d’euros de dommages et intérêts à l’IAAF sur le volet corruption. Mais Lamine Diack et son fils ont aussi été condamnés pour avoir capté des sommes indues sur des contrats de l’IAAF avec des sponsors. Sur ce volet, ils ont été condamnés à payer 5,2 millions d’euros à la fédération internationale.

Durant le procès Lamine Diack avait concédé avoir donné l’ordre d’étaler les sanctions contre les Russes, une version confirmée par Gabriel Dollé. Mais pour eux, il en allait de la survie financière de l’IAAF, un argument qui n’a pas convaincu le tribunal.

Le tribunal a considéré que pour au moins six athlètes russes, les procédures disciplinaires avaient pris trois ans de retard et que les sportifs avaient dû payer pour bénéficier d’une «protection totale».

La pièce centrale de l’accusation est un virement de 300.000 euros reçu par la marathonienne Lilya Shobukhova, depuis un compte lié à Papa Massata Diack, en guise de remboursement quand elle a finalement été suspendue en 2014.

Une note, retrouvée chez l’avocat Habib Cissé, décline d’autres sommes à côté des noms de coureurs, pour un total évalué par le tribunal à 3,2 millions d’euros. L’argent n’a pas été retrouvé et les athlètes russes pas entendus, ce que la défense avait dénoncé.

Les avocats de Lamine Diack espéraient avant tout que leur client évite la prison. Dans l’immédiat, il n’en a pas fini avec la justice française. Avec son fils, il est mis en cause dans une seconde enquête à Paris sur des soupçons de corruption dans l’attribution des JO de Rio-2016 et de Tokyo-2020. Lamine Diack sera bientôt entendu dans ce dossier.

Avec AFP

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

CÉLÉBRITÉIl y a 4 heures

DJ Arafat : sa fille Rafina fait sensation et pique déjà la vedette à sa maman

Sur son compte Instagram ce lundi 14 septembre, la veuve de DJ Arafat a dévoile une vidéo adorable de sa...

ACTUALITÉIl y a 13 heures

Afrique du Sud : aucune preuve d’un complot iranien visant à tuer l’ambassadrice américaine

Les services de sécurité sud-africains ont affirmé vendredi 18 septembre n’avoir aucune preuve que l’Iran projette d’assassiner l’ambassadrice américaine à...

ACTUALITÉIl y a 13 heures

Coronavirus : Trump promet qu’il y aura assez de vaccins pour tous les Américains d’ici avril

Donald Trump a promis vendredi 18 septembre que 100 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 seraient fabriquées avant...

CÉLÉBRITÉIl y a 14 heures

Lady Gaga : la star se confie sur une des périodes les plus sombres de sa vie

La chanteuse de ‘Shallow’ s’est confiée à Billboard Magazine concernant cette période sombre de sa vie, admettant qu’elle buvait et...

CÉLÉBRITÉIl y a 14 heures

L’interprète d’Hagrid, Robbie Coltrane défend J.K. Rowling, accusée de transphobie

Alors que les trois héros principaux de la saga Harry Potter se sont désolidarisés des propos tenus par J.K. Rowling,...

CÉLÉBRITÉIl y a 14 heures

Lady Gaga était en dépression juste avant de réaliser son album «Chromatica»

Elle ne l’a pas montré, mais Lady Gaga vient de passer par une période très difficile. Dans une interview pour...

CÉLÉBRITÉIl y a 14 heures

Chrissy Teigen : le mannequin a accidentellement révélé qu’elle est enceinte d’un petit garçon

John Legend et son épouse Chrissy Teigen, qui sont déjà parents de Luna et Miles, attendent actuellement leur troisième enfant,...

ACTUALITÉIl y a 15 heures

Le Mali enterre son ancien dictateur Moussa Traoré sans aucun dirigeant étranger

Chefs de la junte, ex-responsables et collaborateurs ont participé vendredi à Bamako à l’hommage rendu à l’ancien dictateur et dirigeant...

ACTUALITÉIl y a 15 heures

Libye : l’UE sanctionne une entreprise turque pour violation de l’embargo

L’Union européenne va sanctionner lundi une entreprise turque impliquée dans les violations de l’embargo sur les ventes d’armements imposé à...

ECONOMIEIl y a 15 heures

FMI : «Il est temps de bannir toute politique d’austérité en Afrique», dixit Michel Abdelouhab

Le financement de l’économie africaine se fait avec le concours des institutions de Bretton Woods dont la Banque mondiale et...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Refus du Pdci pour son représentant à la CEI centrale de prêter serment devant le Conseil constitutionnel

Siaka Bamba, représentant du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, opposition) à la Commission électorale indépendante (CEI) centrale, n’a pu...

SPORTSIl y a 16 heures

Finale de la ligue des champions d’Afrique 2019 : le TAS rejette l’appel du WAC

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rendu sa décision finale dans le cadre de la procédure d’arbitrage entre le...

ECONOMIEIl y a 16 heures

Covid-19 au Sénégal : 27,4 % des entreprises formelles en arrêt momentané d’activité (enquête)

Une enquête réalisée auprès des entreprises du secteur formel sénégalais afin de recueillir leurs intentions d’investissement post-covid-19, montre que 27,4...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Covid-19 : la Namibie met fin à l’état d’urgence

Le président Hage Geingob n’a pas prolongé l’état d’urgence de six mois qui a pris fin hier jeudi et a...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Maroc : le ministre de l’énergie et des mines annonce sa contamination par la Covid-19

Le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah, a annoncé avoir été testé positif au coronavirus. Dans...

ECONOMIEIl y a 16 heures

Côte d’Ivoire : près de «30% des fonctionnaires et agents de l’Etat» victimes de surendettement

Près de «30% des fonctionnaires et agents de l’Etat» de Côte d’Ivoire sont victimes de surendettement dus à des prêts...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Soudan : le procès de l’ancien président Béchir reporté au 22 septembre

Le procès de l’ancien président soudanais Omar el-Béchir, jugé pour avoir pris le pouvoir par un coup d’État en 1989,...

CÉLÉBRITÉIl y a 16 heures

Djimon Hounsou remporte le prix du meilleur film documentaire

Le Béninois, Djimon Hounsou a hissé haut le drapeau vert jaune rouge en Haïti. Il est sacré champion du meilleur...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Ouganda : l’Onu demande une enquête après l’attaque de réfugiés sud-soudanais

Les Nations unies ont fait part lundi de leur inquiétude après la mort de dix réfugiés sud-soudanais tués par des...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Afrique du Sud : Ramaphosa félicite les médias pour leur couverture de la Covid-19

Les médias sud-africains ont joué un rôle déterminant pendant la pandémie de coronavirus dans la diffusion de messages qui ont...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Le Mozambique condamne l’éxécution d’une femme par des hommes en uniforme

Le gouvernement du Mozambique a dénoncé lundi une vidéo montrant l’exécution brutale d’une femme nue par des hommes portant des...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Burkina : le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR

Le dialogue avec les groupes armés relève d’un besoin humanitaire pour avoir accès aux populations sur les territoires qu’ils contrôlent,...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Côte d’Ivoire : une solution pour optimiser les projets routiers présentée à Abidjan

Une solution pour optimiser les projets routiers a été présentée, mardi, à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, a constaté APA...

CÉLÉBRITÉIl y a 16 heures

Accusé de violence physique : voici la réaction de Sidiki Diabaté

Aux derniers nouvelles, l’artiste malien Sidiki Diabaté serait accusé de violence physique. Accablé par les accusations et les nouvelles preuves,...

ACTUALITÉIl y a 16 heures

Présidentielle ivoirienne : l’UDPCI étonnée par la décision du Conseil constitutionnel, dénonce une forfaiture

L’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI, ex-allié au pouvoir), a dénoncé mardi à Abidjan,...