RESTEZ CONNECTÉ

ANGOLA

L’Angola «intermédiaire honnête» dans les pourparlers entre le Rwanda et l’Ouganda

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Le président angolais João Manuel Gonçalves Lourenço participera au sommet quadripartite des chefs d’État en tant qu’intermédiaire honnête pour aider à mettre fin à la longue querelle entre le Rwanda et l’Ouganda, a confirmé une source diplomatique à Kigali.

La réunion est prévue vendredi au poste frontière de Gatuna entre les deux pays. Ce sommet se tiendra entre le président rwandais Paul Kagame et son homologue ougandais Yoweli Kaguta Museveni quelques jours seulement après que le Rwanda et l’Ouganda ont convenu de commencer à libérer leurs ressortissants détenus respectifs lors du troisième cycle de pourparlers ministériels qui s’est déroulé à Kigali le 14 février pour améliorer les relations tendues.

Tous ces pourparlers sont basés sur un protocole d’accord qui a été signé en Angola en août de l’année dernière pour mettre fin au conflit qui a poussé les deux pays à s’accuser d’espionnage, d’assassinats politiques et d’ingérence.

Les relations entre les deux pays se sont détériorées depuis février dernier, après que le Rwanda a ouvertement accusé son voisin ougandais d’aider deux groupes rebelles basés à l’étranger – le Congrès national du Rwanda (RNC) et les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

Le RNC est un groupe rebelle dirigé par certains des dissidents les plus importants du Rwanda, dont l’officier renégat Kayumba Nyamwasa, basé en Afrique du Sud.

Les FDLR sont un groupe rebelle composé en partie d’anciens soldats rwandais et de milices hutues qui ont fui vers la République démocratique du Congo (RDC) après le massacre d’environ un million de Tutsis et d’Hutus modérés lors du génocide de 1994.

Il y a plus de 100 Rwandais incarcérés en Ouganda, selon les responsables de Kigali. Jusqu’à présent, 22 Rwandais ont été libérés par un tribunal militaire ougandais depuis le mois dernier, après que l’accusation a indiqué qu’elle avait perdu tout intérêt pour leur cas, une mesure que le Rwanda a saluée comme «un bon pas» vers la normalisation des relations.

Parmi les personnes libérées par le tribunal ougandais figurent deux personnes soupçonnées de terrorisme qui ont été impliquées dans les récents attentats dans le nord du Rwanda.

En octobre dernier, selon la police nationale rwandaise, un groupe d’assaillants équipés d’armes rudimentaires, notamment de couteaux et de fusils, a attaqué un village du secteur de Kinigi, dans le district de Musanze, au nord du Rwanda, avant de s’enfuir en Ouganda.

Suite à l’expulsion de deux suspects, le gouvernement rwandais a publié un communiqué indiquant qu’il espère que ces actions des autorités contribueront à éliminer toute forme de soutien de l’Ouganda aux éléments de déstabilisation et aux groupes terroristes anti-Rwanda et à tenir pour responsables les responsables de tous les groupes opérant depuis l’Ouganda.

Malgré un accord récent, les responsables rwandais ont déclaré que l’interdiction de voyager en Ouganda sera levée à condition que les dirigeants ougandais libèrent les centaines de citoyens rwandais arrêtés illégalement en Ouganda.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ANGOLA

Affaire dos Santos: un banquier portugais cité dans les «Luanda Leaks» retrouvé mort

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Isabel dos Santos, fille de l’ex-président angolais, est accusée, entre autres, d’avoir accumulé de manière frauduleuse une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars.

Un banquier portugais, dont le nom apparait dans les «Luanda Leaks» et qui travaillait pour la banque Eurobic dont Isabel dos Santos est l’actionnaire principale, a été retrouvé mort à Lisbonne et se serait probablement suicidé, a indiqué jeudi la police portugaise.

«Le corps» de Nuno Ribeiro da Cunha «a été retrouvé hier soir et tous les indices portent à croire qu’il s’agit d’un suicide», a indiqué un porte-parole de la police portugaise.

Isabel dos Santos, la fille de l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos, a été formellement accusée d’une myriade de délits, parmi lesquels fraude, détournement de fonds, blanchiment d’argent, trafic d’influence et abus de biens sociaux par la justice angolaise qui assure mettre tout en oeuvre pour la ramener en Angola et la juger.

Isabel dos Santos a été à la tête de la Sonangol durant dix-huit mois à partir de juin 2016. Elle a aussi dirigé plusieurs autres compagnies publiques angolaises dans les secteurs de la téléphonie et des mines, et a acquis des participations dans d’autres groupes, notamment bancaires, au Portugal.

Les détails des malversations présumées d’Isabel dos Santos – qui a dénoncé un «tissu de mensonges» monté pour des raisons politiques – ont été révélés par les “Luanda Leaks” publiées dimanche par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

Les 36 médias internationaux du consortium, parmi lesquels la BBC, le New York Times ou Le Monde, ont mobilisé 120 journalistes dans une vingtaine de pays pour exploiter une fuite de 715.000 documents et révéler «comment une armée de sociétés financières occidentales, d’avocats, de comptables, de fonctionnaires et de sociétés de gestion ont aidé» cette femme de 46 ans «à cacher des avoirs aux autorités fiscales».

Selon le consortium, Isabel dos Santos, surnommée “La Princesse” par la rue angolaise, a ainsi “siphonné l’économie angolaise” et accumulé de manière frauduleuse une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros).

Celle qui fut proclamée comme la première milliardaire d’Afrique par le magazine américain Forbes en 2013, avait elle-même dénoncé dès lundi auprès de BBC Afrique une «chasse aux sorcières», destinée à les discréditer, elle et son père. «Ma ”fortune” est née de mon caractère, mon intelligence, éducation, capacité de travail, persévérance», avait-elle poursuivi sur son compte Twitter.

Son avocat avait également réfuté les accusations de l’ICIJ et dénoncé auprès du journal britannique The Guardian une «attaque parfaitement coordonnée» par l’actuel président angolais Joao Lourenço. Le parquet souligne, lui, que «Isabel dos Santos n’a pour le moment jamais manifesté la volonté de collaborer avec les autorités angolaises».

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

ANGOLA

Angola : Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d’argent

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Isabel dos Santos, la fille de l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos, est formellement accusée de toute une série de délits, parmi lesquels fraude, détournement de fonds et blanchiment d’argent, a indiqué le procureur général d’Angola.

Réclamée par la justice angolaise, Isabel dos Santos devra également répondre notamment d’accusations de trafic d’influence, abus de biens sociaux et faux en écritures durant son mandat à la tête du groupe pétrolier public Sonangol, a précisé le procureur général Helder Pitta Gros mercredi soir lors d’une conférence de presse.

Isabel dos Santos a été à la tête de la Sonangol durant dix-huit mois à partir de juin 2016. Elle a aussi dirigé plusieurs autres compagnies publiques angolaises dans les secteurs de la téléphonie et des mines, et a acquis des participations dans d’autres groupes, notamment bancaires, au Portugal.

Les détails des malversations présumées d’Isabel dos Santos – qui a dénoncé un «tissu de mensonges» monté pour des raisons politiques – ont été révélés dimanche par les «Luanda Leaks» publiées dimanche par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

Les 36 médias internationaux du consortium, parmi lesquels la BBC, le New York Times ou Le Monde, ont mobilisé 120 journalistes dans une vingtaine de pays pour exploiter une fuite de 715.000 documents et révéler «comment une armée de sociétés financières occidentales, d’avocats, de comptables, de fonctionnaires et de sociétés de gestion ont aidé» cette femme de 46 ans «à cacher des avoirs aux autorités fiscales».

La justice angolaise a assuré mobiliser «tous les moyens possibles» pour ramener en Angola et y juger Isabel dos Santos, qui vit essentiellement entre Londres et Dubaï depuis le retrait du pouvoir de son père en août 2017.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

ECONOMIEIl y a 9 heures

Air France s’est engagée à réduire de 50% ses émissions de CO2, selon Elisabeth Borne

La ministre de la Transition écologique a également appelé les Français à organiser leurs vacances d’été dans l’Hexagone. Air France...

MOYEN-ORIENTIl y a 9 heures

Le président afghan va faire libérer jusqu’à 2000 prisonniers talibans

Le président afghan Ashraf Ghani a lancé dimanche la procédure de libération de quelque 2.000 prisonniers talibans dans un «geste...

ECONOMIEIl y a 9 heures

La dette française sera «sans doute» supérieure à 115% du PIB en fin d’année, indique Gérald Darmanin

La dette publique, qui était sous la barre des 100% du PIB en fin d’année 2019, bondit en raison de...

HIGH-TECHIl y a 11 heures

Lutte contre le Covid-19 : les béninois amplifient la pratique du e-commerce

La dématérialisation de tous les services commerciaux est devenue le moyen le plus utilisé au Bénin dans tous les secteurs...

ENQUÊTEIl y a 11 heures

Covid-19 : Bars et boîtes de nuit fermées, restaurants et cafeterias au ralenti au Bénin

Le gouvernement du Bénin a pris une mesure restrictive en conseil des ministres pour lutter contre la propagation du coronavirus...

ECONOMIEIl y a 11 heures

Dons dans la lutte contre le coronavirus : les entreprises privées ont offert 257 millions FCFA au Bénin

Le gouvernement du Bénin a fait le point des dons en numéraires et matériels reçus dans le cadre du sursaut...

ENQUÊTEIl y a 11 heures

Coronavirus au Bénin : service minimum dans le transport, des pertes importantes

Dans le domaine du transport, l’effet du Covid-19 se fait cher au Bénin. Intimement lié aux autres domaines d’activités qui...

CORONAVIRUSIl y a 11 heures

Covid-19 au Bénin : voici le département le plus touché

A l’instar d’autres pays du monde, le Bénin est secoué depuis quelques mois par la crise sanitaire liée à la...

ECONOMIEIl y a 11 heures

Transactions mobile money : les pays en développement enregistrent 786,5 milliards FCFA chaque jour

Le Mobile Money a battu tous les records dans les pays en développement. Selon un récent rapport de la Banque...

ENQUÊTEIl y a 11 heures

Fabrication de dispositif de lavage de mains : de bonnes affaires pour les soudeurs

A quelque chose malheur est bon dit-on. Pendant que la crise du coronavirus plonge des milliers de béninois dans le...

ECONOMIEIl y a 11 heures

Impacts du Covid-19 hors du cordon sanitaire : hausse drastique du coût de transport dans le Zou et le Couffo

La vague des effets du coronavirus ne pèse pas seulement sur les activités économiques dans les 15 villes comprises dans...

CULTUREIl y a 11 heures

Covid-19 et sécurité alimentaire : un chercheur prône l’agriculture urbaine

Pour préserver la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, il est nécessaire de promouvoir une agriculture urbaine qui transcende les...

ECONOMIEIl y a 11 heures

Maroc : hausse de 6% des exportations des produits maraîchers en huit mois

Les exportations des produits maraîchers marocains ont enregistré une hausse de 6% entre le 1er septembre et le 9 mai...

ENQUÊTEIl y a 11 heures

Baisse d’activité économique due au Coronavirus : les coiffeuses et coiffeurs en font aussi les frais

La liste des secteurs d’activités touchée par la crise du Coronavirus est bien longue. Et les coiffeuses et coiffeurs ne...

CORONAVIRUSIl y a 11 heures

Covid-19 :  de nouveaux cas confirmés au Bénin

Le Bénin a enregistré de nouveaux cas confirmés de coronavirus. C’est ce qui ressort du nouveau bilan sur le site...

LE 229Il y a 14 heures

Bénin – Ramadan 2020 : l’adresse de Patrice Talon à la communauté musulmane

A l’instar d’autres du monde, les fidèles musulmans du Bénin célèbrent, ce dimanche 24 mai 2020, l’Aïd El Fitr, fête...

CORONAVIRUSIl y a 19 heures

Pékin «prêt» à une coopération internationale sur l’origine du virus

La Chine est «prête» à une coopération internationale afin d’identifier la source du nouveau coronavirus, a déclaré dimanche le ministre...

ASIEIl y a 19 heures

La Chine est «au bord d’une nouvelle Guerre froide» avec les États-Unis

La Chine et les Etats-Unis sont «au bord d’une nouvelle Guerre froide», a averti dimanche 24 mai le ministre chinois...

CÔTE D'IVOIREIl y a 19 heures

Fête de Ramadan : Ouattara prie pour que la Covid-19 «s’éloigne de la Côte d’Ivoire»

Le président ivoirien Alassane Ouattara qui a fait samedi la prière de l’Aïd-El-Fitr ou fête de Ramadan à sa résidence...

CORONAVIRUSIl y a 19 heures

Sénégal : vers un dispositif de suivi de l’impact du coronavirus

L’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) du Sénégal Lance, le 27 mai 2020, une enquête dans...

ECONOMIEIl y a 19 heures

Afrique : pour des économies plus résilientes à travers l’intégration

La Commission économique pour l’Afrique (CEA), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission de l’Union africaine (CUA) invitent...

SPORTSIl y a 20 heures

Bundesliga : Dortmund s’impose, Leverkusen s’offre Mönchengladbach, le Bayern déroule

Le Borussia Dortmund a ramené la victoire de son déplacement à Wolfsburg (2-0), samedi, à l’occasion de la 27e journée...

ASIEIl y a 20 heures

Hongkong : la police tire des lacrymogènes sur les manifestants pro-démocratie

La mouvance pro-démocratie hongkongaise a appelé dimanche la population à descendre dans les rues pour dénoncer le projet de Pékin...

CULTUREIl y a 20 heures

Egypte : le meurtrier de la diva libanaise Suzanne Tamim gracié

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a gracié samedi des milliers de prisonniers pour la fin du ramadan, parmi lesquels...