BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Le cantique du ministre Houssou

C’est une évidence, Jean-Claude Dona Houssou, le ministre de l’Energie, en matière de compétences, est l’un des meilleurs dans son domaine en Afrique. Mais pourquoi ce cadre déniché en France par Patrice Talon, refuse-t-il depuis trois ans qu’il est là, de nous proposer autres choses que notre actuelle dépendance aux vieilles énergies fossiles polluantes ? N’a-t-il pas compris que l’avenir n’est plus dans cette énergie déphasée comme celle de sa centrale de Maria Gletta 2 ? Pourquoi s’investit-il tant intellectuellement dans une logique ‘’rechemisée’’ ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Les énergies fossiles ne sont plus une option viable pour le Bénin. Cependant, Jean-Claude Dona Houssou, n’est pas dans cette dynamique. Que Sacca Lafia ou Barthélémy Kassa (suivez mon regard en son temps) jurent par cette énergie, l’actuel patron de l’énergie au Bénin, pourtant un cadre de EDF France, ne doit poursuivre dans cette même logique.

Et le voici dans son cantique à degrés intitulé : ‘’Maria Gletta 2’’. Quelques morceaux choisis de son antienne : «La centrale respecte les normes internationales environnementales en termes d’émission de gaz et de bruits…Tous les tests de performances qui ont été réalisés sur les sept moteurs ont été concluants… Tous ces éléments sont de très bonnes valeurs et qui nous confirment que cette centrale flambant neuve de dernière technologie est un joyau pour notre pays… Vous m’excuserez d’extérioriser ma joie, ma joie immense de voir que dans notre pays, des projets majeurs peuvent commencer à l’heure et finir même avant l’heure. C’est le cas aujourd’hui, de ce projet majeur de 127 mégawatts qui, même à la réception a fourni même exactement 129,08 mégawatts».

Après son motet, je comprends l’attise de Patrice Talon qui a laissé à la postérité que : «Je suis ravi de voir se concrétiser ce projet cher aux yeux de tout le peuple béninois. Avec méthode et rigueur, nous y sommes arrivés. L’énergie est désormais au cœur du Bénin, terre d’opportunités» a écrit sur son compte Facebook, le chef de l’Etat.

Avec cette centrale (qui a été inaugurée le 29 août dernier), il faut rendre, à César ce qui lui revient, et reconnaitre que la ‘’Rupture’’ a réussi là où le ‘’Changement-Refondation’’ a échoué. Résultat, même si le délestage continue comme c’est le cas encore hier 1er septembre 2019, cette centrale prévue pour 50 ans dit-on, va permettre d’atténuer dans une certaine mesure, les souffrances des béninois qui ont souffert de manque d’énergie pendant des décennies.

Mais pourquoi une telle volonté inébranlable de Jean-Claude Houssou de continuer par miser sur un réseau électrique vieillissant faute d’investissements conséquents pour booster notre mix énergétique national ?

En effet, le ministre Houssou au regard de sa fulgurance, sait très bien que l’avenir n’est plus dans les énergies électriques fossiles mais dans les énergies renouvelables (solaire ou éolienne). Et il sait que le Bénin remplit les conditions naturelles optimales aussi bien avec le soleil que le vent.

En effet, avec 220 jours d’ensoleillement par an, il faut compter sur le soleil comme une ressource naturelle inépuisable afin de soutenir le développement des énergies renouvelables. En outre, il sait que le Bénin, a également des conditions idéales de vents qui déferlent sur le territoire. Au regard de tout cela, il suffisait de décliner des projets originaux et ambitieux.

Avec l’énergie solaire et éolienne, les activités agricoles et industrielles, ne sont pas handicapées. Quand on occupe 50 ha pour une centrale comme Maria Gletta 2, il faut à peine 2% pour un parc éolien. Sans compter qu’avec ces énergies, on réduit de manière drastique les fonds colossaux dépensés pour le dédommagement des propriétaires fonciers.

Sur le plan environnemental, les énergies renouvelables ne nécessitent aucun carburant, ne créent pas de gaz à effet de serre et ne produisent pas de déchets toxiques contrairement à une centrale comme Maria Gletta. Les énergies électriques renouvelables contribuent à long terme au maintien de la biodiversité des milieux naturels. Ce ne sont pas des énergies de nature à dégrader la qualité de l’air, à polluer les sols avec des suies et des cendres. Sans oublier que pour une centrale comme Maria Gletta 2, il faut toujours avoir l’œil sur le cadran du prix du baril de pétrole si on tient à faire des économies d’échelle. Ce qui est rare.

En ce qui concerne le financement des énergies renouvelables, il y a des partenaires multilatéraux qui accompagnent davantage les pays africains qui font une priorité. C’est le cas de l’Union européenne par le truchement de la Banque européenne d’investissement. L’exemple du Sénégal avec le parc de Taiba Ndiaye est là.

Au lieu d’être dans l’autosatisfaction, le ministre Houssou doit comprendre qu’il faut sortir d’une dynamique lente de l’énergie thermique. Le développement du Bénin passe par les énergies renouvelables. A s’y méprendre…

Par Titus FOLLY

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Marché boursier en régional en 2020 : les priorités de la BRVM aux PME et aux investisseurs

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) présente ses ambitions aux investisseurs et aux Petites et moyennes entreprises (PME). Dr Edoh Kossi Amenounvé, le DG de la BRVM,…

Monnaie unique Eco : rapport de force entre les Etats anglophones et francophones de la Cedeao

Une réunion entre les pays anglophones de la Cedeao sur l’adoption de l’Eco a eu lieu au Nigéria hier, jeudi 16 janvier 2020. A la fin de la réunion, les cinq Etats d’Afrique de l’ouest ne se sont pas reconnus dans la décision de leurs…

Développement du tissu industriel dans l’Uemoa : la Côte d’Ivoire indique la voie à suivre aux Etats

La forte industrialisation d’un pays est l’une des conditions sine qua non pour aspirer au développement d’une nation. Pays en voie de développement et à économie fortement dépendante, le Bénin en a réellement besoin. Le développement…

Assainissement de la berge lagunaire : Dantokpa gagne en fluidité et en sécurité

L’opération de libération de la berge lagunaire du marché Dantokpa a été officiellement lancée le mardi 7 janvier 2020. Quelques jours plus tard, les équipes du génie militaire sont à pied d’œuvre pour rendre cet endroit propre. Les…

Iran : pour Khamenei, le drame «amer» de l’avion ne doit pas faire oublier le «sacrifice» de…

L'ayatollah, qui préside la grande prière musulmane hebdomadaire, a déclaré que Qassem Soleimani était mort en «grand martyre». Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré vendredi que le drame «amer» de l'avion ukrainien…

Insécurité dans le G5 Sahel : que l’économie l’emporte sur les conflits

Les pays du G5 Sahel – le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, le Niger et la Mauritanie – ont grandement plus besoin du développement économique que des stratégies militaires en vue d’améliorer ses perspectives d’avenir, l’Institute for…

Côte d’Ivoire : voici l’émouvant message de Marthe Appia à sa mère Simone Gbagbo

La situation qui vit l'ancienne première dame de la Côte d'Ivoire Simone Gbagbo préoccupe certains membres de sa famille. A travers un message plein d’attention adressé à sa mère, vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Marthe…

Participation économique des femmes en Afrique subsaharienne : 11 économies ont mis en œuvre 16…

La nouvelle étude «Women Business and the Law 2020», réalisée par la Banque mondiale mesure 190 économies parmi lesquelles 40 ont pu mettre en œuvre 62 réformes qui aideront les femmes à réaliser leur potentiel et à contribuer à la…

Dernières actualités

>
Secured By miniOrange