BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Logements sociaux au Bénin : la BID approuve un financement de 40 milliards FCFA

Le Conseil des directeurs exécutifs de la Banque islamique de développement (BID) a approuvé un financement 69,1 millions de dollars US, soit plus de 40 milliards FCFA au Bénin pour soutenir un projet de logement social.

Financement des logements sociaux au Bénin. Le Conseil des directeurs exécutifs de la Banque islamique de développement a approuvé, le 13 septembre 2019, un financement de projet d’un montant de 238,1 millions de dollars américains pour la République du Bénin, la Côte d’Ivoire, le Kirghizistan et le Nigéria, de même que le financement d’un projet pilote sur l’accès à l’énergie au financement par le financement participatif.

L’approbation a été donnée lors de la 332ème session du Conseil des directeurs exécutifs de la Banque islamique de développement présidé par le président de la BID, le Dr Bandar Hajjar, à Djedda. Dans les détails des approbations, le Bénin se voit approuvé 69,1 millions de dollars (62,15 millions d’euros) pour le soutien de son projet de logement social. Le projet vise à fournir un accès à un logement décent, relié aux services urbains (eau potable, assainissement, électricité), à plus de 20 000 habitants d’ici à la fin de 2024.

Pour la Côte d’Ivoire il s’agit d’un financement de 47,86 millions de dollars (43,06 millions d’euros) pour un projet d’assainissement à Abidjan et dans 11 villes secondaires. L’objectif global du projet est de contribuer à une amélioration durable de la fourniture de services d’assainissement à Abidjan et dans les 11 villes secondaires en éliminant le déversement incontrôlé de boues. Cela protégera à la fois les populations et l’environnement contre les maladies d’origine hydrique, les inondations d’eaux usées et le rejet d’effluents non traités; prévenir la pollution des eaux souterraines et de surface.

La République kirghize quant à elle reçoit 20 millions de dollars pour son Projet de développement de l’agriculture irriguée dans les régions d’Issyk-Koul et de Naryn. L’objectif du projet est d’améliorer les moyens de subsistance de la population rurale grâce au développement de l’agriculture durable et à la gestion des ressources en eau tout en s’adaptant au changement climatique. Il vise également à aider 13 200 agriculteurs à fournir à ces agriculteurs un accès à des infrastructures agricoles améliorées (irrigation et stockage des cultures) et à créer 2 000 nouveaux emplois au niveau des exploitations et hors des exploitations.

Enfin, le Nigéria reçoit 100 millions de dollars pour le Projet d’appui à l’élimination du paludisme. L’objectif du projet est d’améliorer les activités de prévention et de traitement du paludisme dans les États sélectionnés afin d’assurer une couverture universelle de 80% au moins de la lutte antivectorielle, de la chimioprophylaxie du paludisme saisonnier et de la prise en charge des cas dans le secteur public de 13 États au Nigéria…

On prévoit que pendant la période de mise en œuvre du projet, la charge globale du paludisme dans le pays passera de 27% actuellement à moins de 15%. Dr. Bandar Hajjar, Président de la BID, a déclaré : «La Banque islamique de développement accorde une attention particulière aux projets qui créeront des emplois décents, favoriseront la santé et l’assainissement, ainsi qu’un environnement propice à la prolifération des avancées technologiques qui transformeront la société de l’information et les économies de nos pays membres. Nous souhaitons assurer l’autosuffisance dans la production alimentaire. Cela fait partie des stratégies pour la réalisation du programme de développement durable à l’horizon 2030».

La BID en bref

Le travail de la BID peut être vue dans le monde entier, avec des opérations dans quatre régions principales : l’Asie et l’Amérique latine; Europe et Asie centrale; le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord; Afrique sub-saharienne. Au-delà des pays, la BID apporte également un soutien aux communautés musulmanes de pays non membres, y compris celles touchées par des conflits et des catastrophes naturelles.

Globalement, son travail touche la vie de 1 sur 5 de la population mondiale. La Banque compte actuellement 57 pays membres. La condition de base pour être membre est que le pays membre potentiel soit membre de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Le conseil des gouverneurs de la BID a le pouvoir de fixer les termes et conditions de la souscription et du paiement au capital de la banque. Le Bénin fait partie des 57 pays membres de la BID avec une souscrpition au capital de l’ordre de 20,80 millions de dollar ce qui représente 0,04% du capital.

Par Joël YANCLO

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.