BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Loterie nationale du Bénin : Zossou réalise un chiffre d’affaires de 19 milliards FCFA en 2018

La Loterie nationale du Bénin (LNB) sous la direction de son premier responsable, Gaston Zossou, a réalisé un chiffre d’affaires de 19 802 715 848 FCFA en 2018, indique le rapport général des Commissaires aux comptes sur les états financiers de synthèse, exercice clos le 31 décembre 2018.

Le contrôle des états financiers de synthèse de la Loterie nationale du Bénin (LNB), exercice clos le 31 décembre 2018 présente les caractéristiques suivantes : le total du bilan est de 7 287 633 566 FCFA, le chiffre d’affaires est de 19 802 715 848 FCFA et le résultat bénéficiaire est de 638 359 513 FCFA. Ainsi se résume le rapport général des Commissaires aux comptes sur les états financiers de synthèse, exercice clos le 31 décembre 2018.

Rapport produit par les cabinets SYECA représenté par l’expert comptable diplômé, Armand Brice Kom’ko et Mondexperts/Expert-Revise, représenté par l’expert comptable diplômé, Evariste Ahouangansi, tous deux Commissaires aux comptes de la LNB. Ceci, en exécution de la mission qui leur a été confiée par Décret N°2016-209 du 04 avril 2016.

Ainsi, les états financiers de synthèse de la LNB ont été arrêtés par le Conseil d’Administration en date du 26 juin 2019. Les Commissaires aux comptes, sur la base de l’audit réalisé, ont exprimé leur opinion sur les comptes de la Loterie nationale du Bénin.

Opinions sur les comptes de la LNB

«Nous avons effectué notre audit selon les normes de la profession ; ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences permettant d’obtenir l’assurance raisonnable que les états financiers de synthèse ne comportent pas d’anomalies significatives. Un audit consiste à examiner, par sondages, les éléments probants justifiant les données contenues dans ces comptes. Il consiste également à apprécier les principes comptables suivis et les estimations significatives retenues pour l’arrêté des comptes et à apprécier leur présentation d’ensemble. Nous certifions que les états financiers de synthèse sont réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la LNB à la fin de cet exercice», indiquent les Commissaires aux comptes dans leur rapport de synthèse signé le 05 juillet 2019, tout en fondant leur opinion.

Fondement de l’opinion

«Nous avons effectué notre audit selon les normes internationales d’audit (ISA). Les responsabilités qui nous incombent en vertu de ces normes sont plus amplement décrites dans la section «Responsabilités de l’auditeur relatives à l’audit des états financiers annuels» du présent rapport. Nous sommes indépendants de la société conformément au Code d’éthique et de déontologie des experts comptables de l’OHADA et nous avons satisfait aux autres responsabilités éthiques qui nous incombent selon ces règles. Nous estimons que les éléments probants que nous avons obtenus sont suffisants et appropriés pour fonder notre opinion d’audit», peut-on lire dans le rapport général de synthèse qui relève que les états financiers annuels de la LNB ont été établis et arrêtés par le Conseil d’Administration.

Ce dernier est responsable de la préparation et de la présentation sincère des états financiers annuels conformément aux règles et méthodes comptables éditées par l’Acte uniforme de l’OHADA portant organisation et harmonisation des comptabilités des entreprises, ainsi que du contrôle interne qu’il estime nécessaire pour permettre la préparation d’états financiers annuels ne comportant pas d’anomalies significatives, que celles-ci proviennent de fraudes ou résultent d’erreurs.

Lors de la préparation des états financiers annuels, il incombe au Conseil d’Administration d’évaluer la capacité de la LNB à poursuivre son exploitation, de fournir, le cas échéant, des informations relatives à la continuité d’exploitation et d’appliquer la base de continuité d’exploitation, sauf si le Conseil d’Administration a l’intention de mettre la LNB en liquidation ou de cesser ses activités ou s’il n’existe aucune autre solution alternative réaliste qui s’offre à lui. Il incombe au Conseil d’Administration de surveiller le processus d’élaboration de l’information financière de la société.

Responsabilités du Commissaire aux comptes relatives à l’audit des états financiers annuels

«Nos objectifs sont d’obtenir l’assurance raisonnable que les états financiers annuels pris dans leur ensemble ne comportent pas d’anomalies significatives, que celles-ci proviennent de fraudes ou résultent d’erreurs, et d’émettre un rapport d’audit contenant notre opinion. L’assurance raisonnable correspond à un niveau élevé d’assurance, qui ne garantit toutefois pas qu’un audit réalisé conformément aux normes «ISA» permettra de toujours détecter toute anomalie significative existante. Les anomalies peuvent provenir de fraudes ou résulter d’erreurs et sont considérées comme significatives lorsqu’il est raisonnable de s’attendre à ce que, prises individuellement ou en cumulées, elles puissent influencer les décisions économiques que les utilisateurs des états financiers annuels prennent en se fondant sur ceux-ci. Nos responsabilités pour l’audit des états financiers annuels sont décrites de façon plus détaillée dans l’annexe 1 du présent rapport» souligne le rapport général de synthèse qui mentionne également ques les Commissaires aux comptes ont procédé conformément aux normes de la profession, aux vérifications spécifiques prévues par la loi.

«Nous n’avons pas d’observations à formuler sur la sincérité et la concordance avec les états financiers annuels des informations données dans le rapport de gestion du Président du Conseil d’Administration et dans les documents adressés aux membres du Gouvernement Béninois sur la situation financière et les états financiers annuels pour l’exercice clos le 31 décembre 2018. Enfin, en application de l’article 746-2 de l’Acte Uniforme de l’OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et du GIE, nous nous sommes assurés de l’existence du registre des titres nominatifs. Nous n’avons pas eu connaissance que ledit registre est tenu en conformité avec les dispositions» conclut le rapport général des Commissaires aux comptes sur les états financiers de synthèse de la Loterie nationale du Bénin, exercice clos le 31 décembre 2018.

Par Joël YANCLO

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.