RESTEZ CONNECTÉ

AFRIQUE

Lutte contre la pandémie du Covid-19 : la grande Europe tombe, la pauvre Afrique résiste encore

Bénin24TV

Publié

le

Bien que disposant à la fois des meilleurs systèmes sanitaires au monde, d’une géante techno-science, bref, d’un savoir envié, les pays occidentaux, face au coronavirus, semblent sans moyens. En trois mois de terreurde cette pandémie, les Etats de l’Union Européenne (UE), plus que jamais, se trouvent chacun, à méditer la règle du «chacun pour soi». Pendant ce temps, en Afrique, les Etats restent résistants. Où est donc passé le grand cercle de l’occident ? Le monde s’effondre-t-il autour de l’UE ?

L’image de société performante que présente l’occident depuis des années, contre toute attente, fléchit à grande courbe devant ce virus mobile insaisissable, le Covid-19. Même si pour l’heure, 169 pays au monde font partis de la carte rouge du coronavirus, le bilan alarmant qu’impose le mal dans les pays de l’Europe laisse béat. En Italie, les victimes de la pandémie du Covid-19 se comptent désormais en dizaine de mille.

A plus de 7.000 décès, l’Espagne voit, impuissant, grimper les chiffres quotidiens des victimes du virus. Ce, sans compter les milliers de personnes infectées, et qui pour la plupart, se trouvent dans un cycle de vie non maîtrisé. La France quantà elle, après avoir longtemps remis en cause le traitement du virus par la chloroquine expérimentée sur des patients sous la houlette du docteur Didier Raoult, se retrouve finalement à l’autoriser mais, compte aussi en millier les disparus du Covid-19.

Selon le journal «Le Parisien», alors qu’elle s’efforce de rapatrier ses ressortissants qui se trouvent dans le monde, la France, dans son dernier bilan à la date du 30 mars 2020, compte plus de 3.000 décès à l’hôpital et 5.056 patients en réanimation. Des rescapés partiels agonisants, il en existe également. Personne jusqu’ici, n’aurait pu croire possible, peu de temps avant cette épidémie, le maudit sort que subissent les Etats de la géante Union Européenne (UE) qui allie remarquablement science et médecine.

Des médecins, et surtout les meilleurs, des plateaux techniques de première ligne, des hôpitaux de classe, les pays occidentaux en comptent en grand nombre et, ils le prouvent quotidiennement. Mais face à ces atouts acquis sur plusieurs années de travail, et qui font d’ailleurs de l’UE une organisation supergrande, comment expliquer ce ravissement par millier causé par le Covid-19 ? L’UE garde-t-elle toujours son hégémonie et son caractère commun ?

Dans un contexte marqué par la recherche de solution au sein de chaque Etat membre de l’Union, même si l’UE tente des actions pour regrouper les pays afin de définir des mesures coordonnées, il n’y a point de doute qu’elle est tombée de son piédestal de superpuissance. Preuve.

Désarmée face au Covid-19, l’institution jusqu’ici, n’est pas en mesure de porter une assistance sanitaire efficace à ses pays membres gravement touchés, tels que l’Italie et l’Espagne où chaque jour qui passe, les morts se comptent par centaine. Ne pouvant plus longtemps miser sur sa médecine et ses atouts sanitaires, le gouvernement français, après l’Italie et Andorre en Europe, a accepté le 31 mars 2020, par décret, l’offre médicale proposée par le Cuba.

Celle-ci permettra de combler les manques d’effectifs, notamment hospitaliers des départements d’outre-mer de la France. La coordination, ce qui ressemblait à ce que savait faire le mieux l’UE, paraît impossible en ce moment. En témoigne la propagation du virus sans cesse croissantedans ces pays. Même s’ils ne sont pas de l’UE, les Etats Unis d’Amérique pour leur part, se trouvent à plus de 2.000morts dont un bébé. Leur système sanitaire, aussi puissant soit-il, ne tient non plus tête au coronavirus.

Un déclin avéré

Le mythe de grande puissance qui n’a fait que trop durer s’est davantage révélé à travers la pénurie de masques et d’équipements de protection. Mieux, ce mythe se dévoile par la faible capacité des hôpitaux à contenir les malades et l’insuffisance de médecin-soignants.

Des réalités qui, quelques semaines avant l’arrivée du virus en Europe, étaient loin d’être invoquées. Pour montrer sa solidarité dans ce grand vide que présente l’occident qui a toujours semblé solide, outre la Chine, la Russie et même le Cuba n’ont pas tardé à offrir de l’aide médicale à l’Italie, pays européen le plus touché par le virus au monde. Ce qui révèle les moyens limités de l’UE à se suffire à elle seule, telle qu’elle a toujours paru.

L’Afrique en résistance

Comptant plus de pays en voie de développement, l’Afrique pour l’heure, connaît moins de dégâts humains liés au virus. Avec 47 pays touchés sur 54, l’Afrique compte désormais plus de 3.000 cas et 90 morts. La chloroquine étant jusque-là le remède utilisé par presque tous les pays touchés, l’Afrique ne s’en départit point. Conscients de la porosité de leur système sanitaire, les dirigeants africains à divers niveaux, ont décrété pour certains, l’Etat d’urgence et pour d’autres, un cordon sanitaire.

Mesurant aussi les impacts socioéconomiques, les institutions bancaires continentales et sous-régionales telles que la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), ont pensé des mesures d’accompagnement financier à leurs Etats membres. Il serait trop tôt de prédire les conséquences humaines du Covid-19 en Afrique comparativement à l’Europe.

Mais, toujours est-il que chaque Etat prend des dispositions pour éviter le pire. Quant aux pays occidentaux, bien qu’on ne saurait dire la fin de la saignée, il serait sage que l’UE fasse tomber la toge de superpuissance pour s’allier véritablement aux autres puissances afin que s’arrête le mal.

Par Sylvestre TCHOMAKOU

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NIGERIA

Nigéria : «Il faut aider les enfants brisés par la guerre» (Amnesty)

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Selon un nouveau rapport d’Amnesty International, il faut aider les enfants «brisés» par la guerre au Nigéria «pour ne pas en faire une génération sacrifiée».

«Il est urgent que le Nigeria protège une génération entière d’enfants et lui fournisse une éducation dans le nord-est du pays, une région dévastée depuis des années par les atrocités de Boko Haram et les violations manifestes imputables à l’armée», a déclaré l’ONG des droits humains mercredi 27 mai, dans un nouveau rapport intitulé «Nous avons séché nos larmes : Gérer les conséquences du conflit sur les enfants dans le nord-est du Nigeria».

Dans le communiqué parvenu à APA, il dit montrer que la pratique généralisée de la détention illégale et de la torture au sein de l’armée n’a fait qu’ajouter aux souffrances des enfants des États de Borno et d’Adamawa, déjà victimes de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrés par Boko Haram.

Selon Amnesty, Boko Haram a attaqué des écoles à plusieurs reprises et enlevé un grand nombre d’enfants «pour en faire des soldats ou des épouses».

Le document révèle également que des donateurs internationaux, comme l’Union européenne, «financent un programme défaillant» qui prétend réinsérer d’anciens combattants présumés mais qui, en réalité, consiste principalement à «détenir illégalement des enfants et des adultes».

«Cette dernière décennie de conflit acharné entre l’armée nigériane et Boko Haram dans le nord-est du Nigeria est une atteinte à l’enfance elle-même. Les autorités nigérianes risquent de créer une génération sacrifiée, à moins qu’elles ne viennent en aide aux milliers d’enfants pris pour cible et traumatisés par la guerre», a déclaré Joanne Mariner, directrice par intérim du programme Réaction aux crises à Amnesty International.

«Par ailleurs, le traitement réservé par l’armée à celles et ceux qui fuient ces brutalités est effroyable : de la détention illégale et massive dans des conditions inhumaines jusqu’aux coups et aux actes de torture, en passant par l’autorisation des violences sexuelles commises par des détenus adultes – cela défie l’entendement que des enfants, où qu’ils se trouvent, se voient infliger les pires sévices par les autorités qui sont censées les protéger.»

Entre novembre 2019 et avril 2020, Amnesty International déclare avoir interrogé plus de 230 personnes touchées par le conflit, dont 119 étaient mineures au moment où Boko Haram, l’armée ou les deux ont commis de graves crimes à leur encontre.

Il y avait notamment 48 enfants ayant été détenus par l’armée pendant des mois voire des années, ainsi que 22 adultes qui avaient été détenus avec des mineurs, a souligné l’ONG.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

CÔTE D'IVOIRE

Côte d’Ivoire : la révision de la liste électorale fixée du 10 au 24 juin prochain

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi un décret fixant la révision de la liste électorale sur la période du 10 au 24 juin prochain, a appris APA de source officielle.

«Conformément à la législation électorale nationale et sur proposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), ce décret fixe la révision de la liste électorale sur la période du 10 au 24 juin 2020», rapporte le communiqué du Conseil des ministres présidé par le président ivoirien Alassane Ouattara.

A cet effet, explique le gouvernement, environ 11 000 centres d’enrôlement seront ouverts pour permettre aux requérants d’être le plus proche possible de leur lieu d’inscription sur la liste électorale.

Aussi, compte tenu de la pandémie de la Covid-19, ajoute le document, la CEI offre la possibilité aux électeurs qui souhaitent changer de lieu de vote de le faire en ligne.

Par ailleurs, un deuxième décret a été adopté par l’exécutif ivoirien et détermine les modalités relatives à la preuve du domicile, de la résidence, de l’inscription au rôle des contributions et de l’immatriculation dans une représentation diplomatique ou consulaire, en vue d’un changement du lieu de vote sur la liste électorale.

«En application du Code électoral, ce décret précise les modalités de la preuve pour un changement éventuel de lieu de vote pour les électeurs intéressés», explique le communiqué.

L’opération d’établissement de la nouvelle carte nationale d’identité ivoirienne devant servir à l’enrôlement des électeurs sur la liste électorale a débuté depuis plus de trois mois. A ce jour, plus de 400 mille ivoiriens ont été enrôlés sur une population globale estimée à 11 millions de personnes. La présidentielle ivoirienne est constitutionnellement prévue le 31 octobre 2020.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

POLITIQUEIl y a 1 heure

Bénin – Commune d’Aplahoué : Maxime Allossogbé désormais aux commandes

Maxime Allossogbé est le quatrième maire de l’ère de la décentralisation à Aplahoué. C’est par quinze (15) voix pour, onze...

POLITIQUEIl y a 2 heures

Bénin : Gabriel Ganhoutodé élu maire d’Avrankou

Ce jeudi 28 Mai 2020, le préfet du département de l’Ouémé, Joachim Akpity a procédé à l’installation du nouveau conseil...

POLITIQUEIl y a 2 heures

Bénin : le nouveau maire de Sinendé connu

Bio Kouri Sanni est le nouveau maire de la commune de Sinendé. Au terme d’une séance de vote qui s’est...

POLITIQUEIl y a 2 heures

Bénin – Commune de  Sinendé : Sanni Kouri Bio élu maire

La commune de Sinendé a désormais un nouveau maire. Il s’agit de Sanni Kouri Bio élu à l’unanimité par ses...

POLITIQUEIl y a 3 heures

Bénin : les nouveaux conseillers communaux d’Athiémé installés

À l’instar des autres communes du Bénin, le conseil communal de la quatrième mandature de l’ère de la décentralisation à...

POLITIQUEIl y a 4 heures

Bénin : voici le nouveau maire de Covè

A l’instar d’autres communes du Bénin, le nouveau maire de la commune de Covè est connu, ce jeudi 28 mai...

SPORTSIl y a 4 heures

Formule 1 : «A la place de Renault, je miserais plutôt sur un jeune», quand Renault se voit conseiller de miser sur le frère de Leclerc

Alors que Renault a récemment assuré vouloir se donner du temps afin de désigner le successeur de Daniel Ricciardo, Martin...

SPORTSIl y a 4 heures

PSG : nouveau contrat et grosse clause pour Fabian Ruiz

A la recherche d’un milieu de terrain pour le Paris Saint-Germain, Leonardo pourrait bien voir Fabian Ruiz s’éloigner définitivement. D’après...

SPORTSIl y a 4 heures

PSG : «Il aime l’idée d’aller à Boca», Paredes

Alors que l’avenir d’Edinson Cavani ne s’écrirait plus au PSG, Leandro Paredes s’est prononcé sur l’avenir de l’Uruguayen, évoquant notamment...

SPORTSIl y a 4 heures

Rugby – XV de France : «Aujourd’hui, notre conviction est que l’on doit pouvoir changer le sens du jeu après chaque ruck», Galthié

Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France, s’est exprimé au sujet des secteurs qu’il souhaite améliorer au sein de son...

SPORTSIl y a 5 heures

PSG : Jorginho envisagé par le PSG ?

Toujours en quête de renfort pour le milieu de terrain du PSG, Leonardo aurait récemment pris la température du côté...

SPORTSIl y a 6 heures

Real Madrid : Bale, bien parti pour rester…

Annoncé sur le départ depuis de longs mois, Gareth Bale devrait finalement rester au Real Madrid la saison prochaine. L’attaquant...

ECONOMIEIl y a 7 heures

La BAD mobilise 264 millions d’euros pour soutenir le Maroc dans sa réponse à la pandémie de Covid-19

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi 27 mai à Abidjan, un financement de...

NIGERIAIl y a 7 heures

Nigéria : «Il faut aider les enfants brisés par la guerre» (Amnesty)

Selon un nouveau rapport d’Amnesty International, il faut aider les enfants «brisés» par la guerre au Nigéria «pour ne pas...

CORONAVIRUSIl y a 7 heures

Afrique du Sud : le tabac et la Covid-19 sont mauvais pour les poumons (Ministre)

Le gouvernement sud-africain a insisté mercredi sur le fait que l’interdiction récente de la vente de produits du tabac, dans...

CÔTE D'IVOIREIl y a 7 heures

Côte d’Ivoire : la révision de la liste électorale fixée du 10 au 24 juin prochain

Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi un décret fixant la révision de la liste électorale sur la période du 10...

CORONAVIRUSIl y a 7 heures

Le Fonds des Nations unies pour la population équipe le personnel soignant contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) ou United Nations Fund for Population (UNFPA) a équipé, mercredi, le...

MALAWIIl y a 7 heures

Malawi : la présidentielle face à des défis juridiques et sanitaires majeurs

La marche vers le Palais de la République du Malawi s’avère difficile pour les candidats à la présidence et leurs...

TUNISIEIl y a 7 heures

Ibrahim Sy Savané nommé ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Tunisie

L’ancien président de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), l’organe de régulation de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire, Ibrahim...

CÔTE D'IVOIREIl y a 7 heures

La distribution des cartes nationales d’identité ivoiriennes démarre la semaine prochaine

Plus de 400 000 personnes ont été enrôlées pour la nouvelle carte nationale d’identité (CNI) ivoirienne trois mois après le...

CULTUREIl y a 8 heures

UA : le Maroc désigné vice-président du Sous-comité sur les questions environnementales

Le Maroc a été désigné vice-président du Sous-comité de l’Union africaine (UA) sur les questions environnementales, qui a tenu sa...

POLITIQUEIl y a 8 heures

Présidentielle 2021 : Talon, une équation mais des inconnues pour UP et BR

Au lendemain des communales et municipales du 17 mai 2020, les deux blocs du président Talon sont en tête du...

POLITIQUEIl y a 8 heures

A huit mois de la présidentielle au Bénin : Talon, partir ou rempiler ?

La mouvance Talon vient d’engranger 70 maires sur 77. C’est donc 70 grands parrains potentiels qui vont s’ajouter aux 83...

POLITIQUEIl y a 8 heures

Coronavirus : Patrice Talon a-t-il bien géré la lutte contre la pandémie ?

Avec le conseil des ministres d’hier, le chef de l’Etat du Bénin, Patrice Talon, est entrain d’amorcer la descente en...