RESTEZ CONNECTÉ

ECONOMIE

Lutte contre la pauvreté en Afrique : l’économie informelle mondiale en perte de vitesse

Bénin24TV

Publié

le

C’est un secteur qu’on ne peut pas effectivement mesurer mais son impact est grandiose et aide surtout l’Afrique et l’Amérique latine à combattre les démons de la pauvreté. Cependant, l’économie parallèle, comme on l’appelle parfois, est en baisse et semble être en perte de vitesse.

La taille de l’économie informelle – mesurée en pourcentage du Produit intérieur brut (PIB) – a progressivement diminué dans toutes les régions, a déclaré le Fonds monétaire international (FMI) cette semaine.

«Alors que les réformes visant à réduire l’informalité, telles que les obstacles à l’enregistrement d’une entreprise, fonctionnent, le passage de l’informel à l’informel prend du temps», ajoute le FMI.

Au Bénin, et plus précisément à Cotonou, les acteurs du secteur informel continuent de faire leur bonhomme de chemin mais les chocs que le gouvernement les a fait subir ces deux dernières années, semblent avoir affecté leurs opérations.

Tracasseries

«Je voudrais formaliser mon business car les tracasseries de l’état commencent à m’exaspérer et affecter mes opérations. Opérer au bord de la route n’est pas approprié à long terme. Je compte louer une place, faire les papiers et travailler dans la légalité. Mais ça va prendre du temps, sinon le projet est dans ma poche», indique un mécanicien des motos.

«Cela fait cinq ans que je vends à coté des artères principales car la vie de mes quatre enfants dont le papa est parti en dépend. Mais depuis qu’on avait cassé nos baraques pour soi-disant récupérer les espaces publics, notre situation s’est empirée», se lamente Solange, une vendeuse de nourriture à ciel ouvert.

«On change de place chaque fois et la police vient encore nous chasser. D’ailleurs la plupart des femmes qu’on était ensemble ne font plus rien car elles en ont marre des tracasseries de l’état», ajoute Solange.

Bien que les analystes le décrivent souvent comme un outil vital de la lutte contre la pauvreté, surtout dans les pays à faible revenu, le secteur informel peine à dompter effectivement cette pauvreté. Au contraire, plusieurs de ses acteurs continuent de s’enfoncer dans la pauvreté, comme le cas des petits agriculteurs africains dont la production reste faible et leur prix de vente très bas.

«L’économie informelle est généralement associée à une faible productivité, à la pauvreté, à un taux de chômage élevé et à une croissance économique plus lente», explique Thomas F. Alexander, l’expert du FMI dans un document d’analyse intitulé «The Global Informal Economy: Large but On The Decline», publié ce mercredi.

Secteur formel

L’économie parallèle est plus répandue dans les pays à faible revenu, car plus les pays se développent, plus il est facile pour les travailleurs de passer au secteur formel, affirme le FMI.

C’est un secteur qui fournit des emplois et des revenus aux personnes qui ne trouveraient autrement pas d’emploi, il complète leur revenu provenant d’un emploi dans le secteur structuré et réglementé.

Thomas F. Alexander appelle les décideurs à créer un environnement dans lequel le secteur formel puisse prospérer tout en créant des opportunités pour les personnes travaillant dans le secteur informel de maintenir ou d’améliorer leur niveau de vie.

«Certaines de ces mesures comprennent la réduction des coûts de l’activité économique, la lutte contre la corruption et l’amélioration de l’accès au financement et aux services», souligne-t-il.

Par Issa SIKITI DA SILVA

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECONOMIE

Prises de bénéfices sur les marchés européens avant le verdict de Trump sur la Chine

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Les Bourses européennes ont piqué du nez ce vendredi, l’attente d’une conférence de presse de Donald Trump sur la Chine et la publication d’une salve d’indicateurs macroéconomiques encourageant les prises de bénéfices après plusieurs séances consécutives de hausse.

L’indice phare de la Bourse de Paris, le CAC 40, a perdu 1,59% tandis que Francfort a cédé 1,65% et que Londres s’est replié de 2,53%. Le rouge l’a aussi emporté à Milan (-0,84%) et Madrid (-1,77%).

Le reflux du marché s’explique «clairement» par «l’attente autour de la Chine», au sujet de laquelle le président américain doit s’exprimer ce vendredi, estime auprès de l’AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Dernièrement, la pression chinoise exercée sur Hong Kong, le traitement de la minorité musulmane ouïghour et la gestion de la crise de Covid-19 par la Chine ont fâché Washington. Les Etats-Unis menacent notamment d’abolir les privilèges commerciaux de l’ancienne colonie britannique alors que Pékin s’apprête à imposer une loi de sécurité nationale à Hong Kong, qui jouit en principe d’un statut d’autonomie.

La consommation des ménages en baisse en France et Outre-Atlantique

Les investisseurs vont aussi commencer à «regarder un peu la macroéconomie, qui a été quelque peu mise de côté ces derniers mois en raison de l’action des banques centrales, mais qui reste bien dégradée», juge Alexandre Baradez.

Ainsi en France, la consommation des ménages a fondu d’un tiers au mois d’avril par rapport à celle du mois de février, avant la crise sanitaire. Outre-Atlantique, les dépenses des ménages américains ont chuté de 13,6% en avril, sous l’effet des mesures de confinement imposées face à la pandémie.

Sur le front des valeurs, plus forte baisse à Paris, Renault a dévissé de 7,74% après avoir annoncé la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dans le cadre d’un plan d’économies de 2 milliards d’euros sur trois ans.

Airbus, qui a vu sa note dégradée d’un cran par S&P Global Ratings, a chuté de 5,69%. Les valeurs bancaires ont été pénalisées par les tensions autour de Hong Kong. Société Générale a cédé 4,92%, à l’instar de BNP Paribas (-4,27%) notamment. Outre-Manche, la banque HSBC a perdu 3,70%, sa concurrente Standard Chartered 6,04%.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

ECONOMIE

Renault : Ghosn abandonne le référé aux prud’hommes pour son indemnité de retraite

Benin24tv avec AFP

Publié

le

L’ancien patron Carlos Ghosn, qui réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros, s’est désisté ce vendredi de sa procédure en référé devant le conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour déposer une demande au fond, a-t-on appris auprès de ses avocats.

«Compte tenu, notamment, de la prolongation des délais dans les tribunaux causée par les mesures de confinement imposées par la crise sanitaire, nous avons pris la décision de renvoyer au fond l’action pendante devant le Conseil de prud’hommes de Boulogne», a déclaré sa défense à l’AFP.

«Par cette procédure, Carlos Ghosn réaffirme sa volonté de faire valoir (s)es droits», ont-ils ajouté. Le conseil de prud’hommes «a pris acte aujourd’hui du désistement de M. Ghosn», a confirmé à l’AFP Me Yasmine Tarasewicz, avocate de Renault. Le renvoi au fond va entraîner un allongement considérable de la procédure, a-t-elle souligné.

«Avant deux ans, M. Ghosn n’aura pas un jugement sur la question qui le préoccupe, à savoir son indemnité de départ à la retraite», a-t-elle affirmé.

Les avocats de Carlos Ghosn avaient saisi les prud’hommes «en urgence» le 20 décembre. Mais, à la surprise générale, lors de l’audience du 21 février, ils avaient demandé un renvoi à une date ultérieure, fixée au 17 avril. En raison de la crise sanitaire, cette audience avait ensuite été reportée au 29 mai.

Contrat de travail «rompu» ou «suspendu»

Carlos Ghosn, réfugié au Liban après s’être évadé de façon rocambolesque du Japon où il est poursuivi pour diverses malversations, réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros.

Après avoir été contraint de quitter ses fonctions de PDG de Renault le 23 janvier 2019, quand il était emprisonné au Japon, l’ancien dirigeant de 65 ans avait fait les démarches pour liquider ses droits à la retraite au printemps 2019.

Du côté du constructeur automobile, on considère que Carlos Ghosn n’a pas droit à cette indemnité dans la mesure où il n’était plus salarié de l’entreprise depuis des années, en raison du statut de mandataire social dont il jouissait depuis sa nomination comme PDG en 2005. Les défenseurs de Renault estiment que le contrat de travail a été rompu, tandis que ceux du dirigeant affirment qu’il n’était que suspendu.

La saisine des prud’hommes par un patron qui était rémunéré près de 15 millions d’euros par an pour ses différentes fonctions au sein de l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan, a suscité des réactions indignées en France.

L’affaire intervient au moment où le groupe au losange traverse une crise grave qui l’a poussé à annoncer vendredi la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

POLITIQUEIl y a 8 heures

Bénin – Commune de Zagnanado : Justin Kanninkpo prend les rênes

A l’instar d’autres communes du Bénin, celle de Zagnanado a connu également son nouveau maire, ce samedi 30 mai 2020....

EDUCATIONIl y a 10 heures

Bénin – Bepc et Bac 2020 : voici le calendrier de déroulement des examens blancs nationaux

Au Bénin, les épreuves écrites des examens blancs nationaux comptant pour la session de juillet 2020 du Brevet d’Étude du...

POLITIQUEIl y a 15 heures

Bénin – Commune de Ouidah : voici la liste du maire, ses adjoints et des Ca

Christian Houétchénou est le tout nouveau maire de la commune de Ouidah. Il a été élu à l’unanimité par ses...

POLITIQUEIl y a 17 heures

Bénin – Commune de Glazoué : Gilles Houndolo, élu maire

Ce samedi 30 mai 2020, le préfet du département des collines Firmin Kouton a procédé à l’installation des élus communaux...

AMÉRIQUEIl y a 18 heures

Mort de George Floyd : des centaines de manifestants devant la Maison Blanche

Des centaines de personnes ont manifesté vendredi soir devant la Maison Blanche pour exprimer leur colère après la mort de...

POLITIQUEIl y a 18 heures

Trump exige une enquête sur les compagnies chinoises cotées aux Etats-Unis

Donald Trump a demandé vendredi à ses collaborateurs d’enquêter sur les entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis, sur fond de tensions...

LE 229Il y a 18 heures

Bénin : la campagne de plantation du palmier à huile lancée

Ce vendredi 29 mai 2020, le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui a procédé...

POLITIQUEIl y a 18 heures

Bénin : voici la liste des maires élus ce vendredi

Au Bénin, l’installation des conseils communaux ou municipaux ainsi que l’élection des nouveaux maires, de leurs adjoints et des chefs...

SPORTSIl y a 19 heures

Boxe : Anthony Joshua lance un défi à Tyson Fury

Alors que le monde de la boxe est actuellement à l’arrêt en raison de la crise du coronavirus, Anthony Joshua...

SPORTSIl y a 19 heures

PSG : Allegri pourrait emmener De Sciglio dans ses valises

Massimiliano Allegri, grand favori pour succéder à Thomas Tuchel au Paris Saint-Germain, pourrait avoir une influence forte sur le mercato...

SPORTSIl y a 19 heures

PSG : Icardi pousse Cavani au départ

Alors que le Paris Saint-Germain semble proche de boucler le transfert définitif de Mauro Icardi, cela devrait avoir pour incidence...

SPORTSIl y a 19 heures

Real Madrid : Benzema, de retour à l’OL en 2022 ?

Zinédine Zidane prévoirait de redessiner les contours de son effectif pour 2022, date à laquelle certains de ses cadres verront...

SPORTSIl y a 19 heures

PSG : Wanda Nara prête à bloquer le PSG  dans le dossier Icardi

Wanda Nara, agent et compagne de Mauro Icardi, pourrait bien compliquer la tâche de Leonardo et du Paris Saint-Germain. D’après...

SPORTSIl y a 19 heures

Barcelone : Lenglet serait intransférable

Alors que la presse espagnole a fait état d’une éventuelle insertion de Clément Lenglet dans le dossier Lautaro Martinez, il...

SPORTSIl y a 19 heures

ASSE : l’arrivée d’Aouchiche, synonyme de transfert pour Boudebouz ?

Alors que l’ASSE aurait prévu de régler la prime à la signature désirée par Adil Aouchiche (4M€), l’arrivée de la...

SPORTSIl y a 19 heures

PSG : Al-Khelaïfi veut Bennacer quand Leonardo vise Milinkovic-Savic ou Pellegrini

À l’instar de la saison passée, le PSG cherchera à se renforcer au milieu de terrain cet été. Néanmoins, Leonardo...

POLITIQUEIl y a 20 heures

Trump annonce avoir parlé avec la famille de George Floyd

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi avoir parlé avec la famille de George Floyd, Afro-Américain décédé à la...

AMÉRIQUEIl y a 20 heures

Plus de 50 tonnes de cocaïne saisies lors d’opérations coordonnées par la Colombie

Plus de 50 tonnes de cocaïne ont été saisies en un mois et demi, lors d’opérations conjointes menées par la...

SÉNÉGALIl y a 20 heures

Le Sénégal prolonge jusqu’à fin juin l’état d’urgence face au coronavirus

Le président sénégalais Macky Sall a prolongé une nouvelle fois vendredi jusqu’à fin juin l’état d’urgence décrété le 23 mars...

POLITIQUEIl y a 20 heures

Donald Trump veut acter la fin de la relation spéciale avec Hong Kong

Le président américain a annoncé vendredi qu’il souhaitait mettre fin aux exemptions accordées au territoire, en représailles au projet de...

SANTÉIl y a 21 heures

Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l’OMS

Le président américain accuse l’organisation de se montrer trop indulgente avec Pékin depuis le début de la pandémie de Covid-19....

POLITIQUEIl y a 21 heures

Mort de George Floyd : Biden dénonce la «plaie béante» du racisme

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a dénoncé ce vendredi la «plaie béante» du «racisme institutionnel» aux...

CÉLÉBRITÉIl y a 21 heures

Taylor Swift outrée par Trump : «nous allons voter pour vous chasser»

La chanteuse américaine Taylor Swift a promis ce vendredi à Donald Trump qu’il serait battu lors du prochain scrutin présidentiel...

AMÉRIQUEIl y a 21 heures

Le policier accusé de la mort de George Floyd inculpé d’homicide involontaire

Le policier accusé de la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, lors d’une interpellation létale en début...