BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Lutte contre la pauvreté : Le microcrédit mobile pour plus de transparence

En prélude au lancement du Microcrédit mobile (MCM) sur tout le territoire béninois, la ministre en charge de la Microfinance, Bintou Chabi Adam Taro, a tenu une conférence de presse avec les professionnels des médias. Cette rencontre s’est déroulée hier, mardi 5 février 2019, à la salle de conférence du Fonds national de la microfinance (FNM) avec pour but de vulgariser les avantages de cette innovation.

Le Bénin vient de passer à la vitesse supérieure de la révolution
de la finance digitale à travers sa nouvelle formule d’octroi de financement aux plus pauvres. Il s’agit du Microcrédit mobile. Cette innovation vient trancher avec l’ancienne formule où, il est difficile d’affirmer sans réserve que l’argent mis à la disposition des systèmes financiers déconcentrés est parvenu aux bénéficiaires.

Après la phase pilote, le MCM sera lancé dans les tout prochains jours. Grâce désormais à cette plateforme de fi nance digitale mise en place par le FNM, les opérations d’octroi et de remboursement de crédit peuvent se faire en temps réel, quelle que soit la situation géographique de l’opération; la cavalerie des clients devient impossible au sein de l’écosystème des SFD digitalisés; le suivi au niveau central de la situation des remboursements par agent, par SFD, par commune ou département est possible à tout moment et en tout lieu. Selon les explications de la directrice générale du FNM, Denise Atioukpè, la base centrale étant unique, tous les SFD connectés pourront en toute transparence, identifier et repérer les clients multiples ou surendettés.

«Au niveau des clients par exemple, la transparence sera matérialisée par la traçabilité des opérations en temps réel par un message SMS ou par d’autres moyens tels que l’émission de reçu instantané sur le terrain directement par les Terminaux de paiement électronique (TPE)», a-t-elle indiqué.

Aussi ajoutera-t-elle que pour soutenir le Micro crédit mobile et accroître sa portée sociale, et la proposition de valeur de ce nouveau mécanisme pour les différents acteurs, le FNM est en train d’entreprendre les diligences nécessaires pour le développement d’un nouveau produit de transfert d’argent local, typiquement national.

En effet, 9621 agents mobiles dotés de Terminaux de paiement électronique seront déployés sur toute l’étendue du territoire national. Ces agents-marchands seront identifiés sur le terrain grâce à leur gilet portant le logo du Micro crédit mobile.

Selon la ministre en charge de la Microfinance, ce projet de finance digitale du FNM dont la phase pilote a connu un succès, traduit la volonté du chef de l’Etat de transformer, à moyen terme, le Bénin en une plateforme de services numériques pour toute l’Afrique de l’ouest.

A l’en croire, le MCM s’articule parfaitement avec les fondements du volet «crédit» du projet «Assurance pour le renforcement du capital humain» (ARCH), projet phare du Programme d’actions du gouvernement (PAG) dont la phase pilote sera bientôt lancée.

Les avantages du Microcrédit mobile

Selon Denise Atioukpè, l’intérêt et la pertinence de la digitalisation des opérations de mise en place et de remboursement des lignes de crédit sont multiples tant pour le FNM (structure étatique) et l’Etat lui-même, que pour les SFD et en dernier ressort, les bénéfi ciaires que sont la population. Pour le FNM, elle vise entre autres : la réduction, localisation et maitrise des impayés ; la transparence dans les opérations ; la localisation des bénéficiaires ; l’augmentation du taux de pénétration ; la traçabilité dans les transactions et l’automatisation des opérations.

Pour les Systèmes Financiers Décentralisés, elle permet la réduction des coûts opérationnels ; la proximité ; la diversification des produits et services financiers offerts ; la réduction du Risque. Quant aux bénéficiaires, le MCM garantie la sécurité du fonds de crédit ; la facilité d’épargne et la discrétion dans la réalisation des opérations financières. Et enfi n, pour l’Etat, l’effectivité de l’inclusion financière, de l’inclusion sociale, la limitation des risques de fraude et de braquage etc.Rappelant le processus qui a abouti à la mise en place de cette nouvelle formule, la ministre Bintou Chabi Adam Taro a notifié que l’accent a été mis sur la nécessité d’identifier des montages institutionnels et opérationnels capables non seulement d’améliorer l’accès des populations exclues aux services financiers adéquats, mais aussi de générer des incitations favorables à la viabilité de l’industrie de la microfinance, condition essentielle d’une inclusion financière durable dans notre pays.

«Un moment d’attente a été observé pour comprendre, analyser et voir les améliorations qu’il convient de faire afin de donner encore plus de satisfaction aux bénéficiaires. Aujourd’hui, le chef-d’œuvre est là», s’estelle réjouit.

Le crédit octroyé s’élève à 50.000 FCFA renouvelable une fois avec un taux de 8,5% en six mois. Après cette étape, le bénéficiaire aura la possibilité de faire un nouveau crédit de 100.000 FCFA, renouvelable une fois. Après quoi, il pourra accéder à d’autres produits du FNM.

Par Félicienne HOUESSOU

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.