BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Lutte contre les grossesses non désirées dans l’Atacora : un atelier de formation des mentors initié

Ce jeudi 28 novembre 2019, la salle d’alphabétisation de la mairie de Toucountouna a servi de cadre pour l’atelier de formation des mentors sur les techniques d’animation et de prise en charge psychologique. Ce fut l’occasion pour les apprenants de renouveler leurs connaissances pour amener la cible à ne pas être victime des grossesses non désirées et des mariages forcés.

L’ONG Equi-Filles en partenariat avec Plan Benin met en œuvre actuellement dans le département de l’atacora, le projet de développement des repères positifs pour les fi lles (PDRP-Filles) dans l’atacora. Interrogé sur le sujet, Ouassagui Sianon, chef antenne de l’ONG Equi-filles à Natitingou et coordonnateur du projet de développement des repères positifs pour les filles (PDRP-Filles) a fait savoir que la formation en question a pour but la prise en charge psychologique des filles.

La formation a pour thème formation des mentors sur les techniques d’animation et de prise en charge psychologique. Plan Bénin n’exclut personne dans la lutte, la Mairie, le centre de promotion sociale tout le monde. Je voudrais remercier le chef du centre de promotion sociale de Toucountouna pour sa franche collaboration. Nous demandons un accompagnement des autorités locales pour l’atteinte de nos objectifs que sont la réduction des grossesses au niveau de nos filles et sœurs du milieu scolaire et aussi du milieu non scolaire, notamment, celles qui sont en apprentissage.

Et pour le compte de cette formation, les apprenants ont suivi des communications sur les objectifs et résultats du Projet SPAD FLY2020, le rôle et la mission du mentor, le recueil des violences et abus et problèmes que vivent les filles membres des clubs: les normes qui freinent l’épanouissement des filles. Il est aussi prévu une communication pour le changement de comportement à travers les étapes du changement de comportement et qu’est ce qui influence le comportement des personnes.

Il est aussi prévu, d’autres communications comme les techniques d’animation et comment animer une séance de causerie éducative sur les différentes thématiques liées à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes, comment conduire un counseling avec un adolescent ou un jeune sur les différentes thématiques liées à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes.

Renforcer les séances de sensibilisation dans tous les villages reculés de nos communes

Les grossesses en milieu scolaire font légion dans le département de l’atacora. Et pour éviter la chose les femmes ont reçu les notions et techniques devant conduire à la réduction du phénomène dans l’atacora. A Toucountouna, Kouandé, Kérou, Matéri, Tanguiéta et autres localités par exemple, ce sont certaines pratiques qui font que ce mal est en hausse.

«Voir un parent du village se lever et donner sa fille en mariage à un homme riche n’est rien du tout dans nos villages reculées. ces genres de pratiques se produisent encore et curieusement on arrive pas à bloquer cela. C’est pour cela qu’il faut à tout prix aller dans les milieux reculés pour évoquer ce problème avec les parents» déclare un enseignant rencontré à Natitingou sur ce sujet.

Il faut que les dispositions légales qui s’appliquent en cas d’infraction dument constaté dans ce domaine, soit appliqué. Mais pour y arriver, il faut à tout prix que la loi soit vulgarisée, notamment la loi n° 2011-26 du 09 janvier 2012, portant prévention et répression des violences faites aux femmes. Les violences faites aux femmes constituent un problème crucial de développement qui affecte la femme jusque dans sa dignité.

S’exprimant sur ce sujet, un cadre de la direction départemental de la Famille a déclaré ce qui suit: «le nombre de femmes violentées en Afrique, en général, au Bénin en particulier, n’est pas négligeable. En effet, l’étude commanditée par le Ministère de la Famille des Affaires Sociales, de la Solidarité Nationale, des Handicapés et des Personnes de Troisième Age sur les violences faites aux femmes au plan national a révélé que : sur environ 52% de la population que constituent les femmes, 69% ont déclaré avoir subi des violences au moins une fois dans leur vie.

Plus de la moitié des femmes interrogées (51,5%) ont subi au moins une fois dans leur vie des souffrances physiques ou morales. Ces souffrances subies sont les cris sur la femme (72,8%) ; les menaces de divorce (32,8%) ; le refus de manger ce que la femme a préparé (30,9%) ; les plaintes du comportement de la femme à la belle mère (26,9%) ; les injures à la femme devant les étrangers (22,6%) ; les violences sexuelles (28,5%) ; le viol de filles de 2-14 ans (1,4%) ; le rapt (8,5%) et l’excision (15,0%).

Au regard de cette prévalence et de réticences des auteurs de violences sur les femmes, le Gouvernement a promulgué la Loi n° 2011-26 du 09 janvier 2012, portant prévention et répression des violences faites aux femmes. Cette loi constitue un mécanisme à la fois de combat et de développement de la femme, une avancée notable dans la protection juridique de la femme béninoise et une meilleure valorisation du principe de l’égalité des sexes.

La femme, faisant partie des groupes vulnérables, ce texte de loi permet de réprimer les violations des droits à elle reconnus et de lutter contre la discrimination, sauf celle positive. L’avènement de cette loi constitue le succès de tous les différents acteurs qui y ont contribué, je voudrais citer : la société civile, la représentation nationale, le Ministère de la Famille et le Gouvernement sans oublier les partenaires au développement qui travaillent pour la cause de la femme au Bénin. La Loi n° 2011-26 du 09 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes redonnera certainement espoir aux femmes. Sa bonne application et son appropriation par les femmes elles-mêmes en dépendent.» Espérons que les choses dans le pays afin que le pays ne connaisse plus ce phénomène de violences faites aux femmes.

Par Blaise TAMPOUNHOURO

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.