BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Mesures économiques des pays limitrophes contre le Bénin : Talon coincé par les présidents voisins

Après la fermeture des frontières par le Nigeria, deux autres pays limitrophes (le Niger d’abord puis il y a quelques jours, le Burkina) interdisent l’entrée sur leur territoire respectif de l’huile et du sucre. Dans le cas du Burkina, le communiqué signé récemment par le ministre du Commerce de ce pays, sans citer nommément le Bénin, a mis en exergue des pistes qui démontrent à plus d’un titre que notre pays est au ban des accusés.

En attendant, le Togo qui n’a pas encore pris des mesures coercitives contre le Bénin, notre pays n’est-il pas encerclé par une coalition Buhari ? Tout porte à le croire.

En effet, après les mesures de fermeture de frontières décidées par Muhammadu Buhari, le président Issoufou du Niger a pris le témoin comme dans une course de relais. Et Roch Marc Christian Kaboré qui a pris aussi le témoin. C’est ainsi que son ministre du Commerce vient de signer un communiqué qui interdit l’entrée au Burkina, de l’huile et du sucre (Voir en fac similé ci-dessous).

Entre les lignes, ce communiqué vise le Bénin qui dessert le Burkina. Comme on le voit, trois de nos quatre voisins ont pris des mesures contre notre pays. Ce qui complique la tâche au président Talon.

Patrice Talon, victime de la ruse de Buhari ?

En effet, le 27 août dernier, le président nigérian et son homologue béninois ont échangé au Japon suite à la fermeture des frontières. Au terme des pourparlers, l’homme fort d’Abuja, a demandé au numéro 1 du Bénin, de prendre le lead et de convaincre les chefs d’Etat voisins pour un sommet de dénouement. Ce que Patrice Talon a pu difficilement obtenir grâce à l’intervention du président Ouattara de Côte d’Ivoire. D’où la rencontre quadripartite de Ouaga, prévue le weekend prochain entre Buhari, Kaboré, Issoufou et Talon.

Mais avant cette rencontre importante, après Buhari, deux autres chefs d’Etat voisins, ont pris des mesures draconiennes contre le Bénin. En effet, tout porte à croire que pour éviter les éventuelles représailles du Nigeria, la ‘‘locomotive’’ de l’Afrique et de la sous-région, les chefs d’Etat voisins se sont aligner sur la décision du Nigeria pour éviter de subir ses foudres. Alors que Patrice Talon comptait sur ces présidents avec qui il devrait s’entendre pour persuader le président Muhammadu Buhari, c’est le désenchantement du côté du premier magistrat béninois.

Dans ce contexte, seul le Togo pour le moment, n’a pas pris de mesures contre le Bénin et pour combien de temps ? Encore que même si le président Faure Gnassingbé ne pipe pas mot, il aurait des griefs contre son homologue du Bénin à cause de son comportement à l’encontre de son feu beau-frère, Marcel de-Souza. Celui-ci a été refoulé à plusieurs reprises comme un ‘’vulgaire type’’ alors qu’il allait rendre visite à sa sœur Chantal Yayi, embastillée avec son époux, Boni Yayi pendant 50 jours.

Au regard de ce que représente le Nigeria dans la sous-région, les autres présidents ont-ils le choix de faire le jeu du président Buhari ? Mais au-delà, selon les indiscrétions dans les couloirs présidentiels des capitales de nos voisins, on n’apprécie pas le Programme de vérification interne (PVI).

Les autres homologues de Patrice Talon auraient l’impression d’enrichir follement cette entreprise liée au chef de l’Etat béninois, Patrice Talon. Une chose qui n’est pas de leur goût des présidents des pays limitrophes qui pensent que le Bénin s’est assez sucré avec le PVI et qu’il urge de dégraisser le mammouth.

Sans doute, le président Buhari a-t-il réussi à ameuter les autres contre le Bénin à cause de PVI ? Dans ces conditions, quelle sera l’issue de la rencontre de Ouaga où Patrice Talon doit prendre des engagements ? Il n’a pas le choix, car c’est à ce prix que son peuple continuera de cultiver son jardin.

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Bénin : un député de la mouvance présidentielle convoqué à la Bef

Un député proche du Chef de l'État, Patrice Talon est convoqué à la Brigade économique et financière. Membre du Bloc républicain, Dominique Atchawé, député élu dans la 23ème Circonscription électorale est attendu, mardi 28 janvier…

Côte d’Ivoire – après sa condamnation par contumace : Charles Blé Goudé adresse une…

Acquitté par la Cour Pénale Internationale (Cpi), l'ancien Ministre de la jeunesse de la Côte d'Ivoire, Charles Blé Goudé continue de réagir à sa condamnation par contumace par la justice ivoirienne. A travers une lettre adressée au…

L’utilisation professionnelle des réseaux sociaux : une nécessité pour optimiser sa visibilité

Les réseaux sociaux se définissent comme un outil formidable qui sert entre autres à diversifier les contenus produits sur Internet. Savoir les utiliser et comprendre leur mode de fonctionnement, est devenus des compétences clés pour…

Question sur le Coteb : Rachidi Gbadamassi avoue l’impuissance du gouvernement

Le député Rachidi Gbadamassi a posé une question au gouvernement au sujet du sort du complexe textile du Bénin. Il a déclaré que la société est en faillite et en cessation de paiement. Il a ajouté que sa dette cumulée est de plus de 6…

Question au gouvernement : les députés s’intéressent au secteur de l’énergie

La question de l’énergie préoccupe au plus haut point les députés de l'Assemblée nationale. Ils ont posé une question au gouvernement pour avoir la vérité sur ce secteur hier, jeudi 16 janvier 2020. Le député Anani a été clair dans son…

Marché boursier en régional en 2020 : les priorités de la BRVM aux PME et aux investisseurs

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) présente ses ambitions aux investisseurs et aux Petites et moyennes entreprises (PME). Dr Edoh Kossi Amenounvé, le DG de la BRVM,…

Monnaie unique Eco : rapport de force entre les Etats anglophones et francophones de la Cedeao

Une réunion entre les pays anglophones de la Cedeao sur l’adoption de l’Eco a eu lieu au Nigéria hier, jeudi 16 janvier 2020. A la fin de la réunion, les cinq Etats d’Afrique de l’ouest ne se sont pas reconnus dans la décision de leurs…

Développement du tissu industriel dans l’Uemoa : la Côte d’Ivoire indique la voie à suivre aux Etats

La forte industrialisation d’un pays est l’une des conditions sine qua non pour aspirer au développement d’une nation. Pays en voie de développement et à économie fortement dépendante, le Bénin en a réellement besoin. Le développement…

Dernières actualités

>
Secured By miniOrange