RESTEZ CONNECTÉ

MOZAMBIQUE

Mozambique : l’opposition appelle à des nouvelles élections

Bénin24TV

Publié

le

L’opposition au Mozambique a appelé samedi à l’annulation des élections générales du 15 octobre, accusant le gouvernement d’avoir violé un accord de paix en recourant à la violence et à des actes d’intimidation le jour du scrutin.

Les Mozambicains ont voté mardi dans un climat de vives tensions, au terme d’une campagne violente alimentée par des accusations de fraudes au profit du régime lancées par l’opposition et la société civile.

La Commission électorale (CNE) a commencé vendredi à publier des résultats très partiels des élections présidentielle et législatives, qui donnent sans surprise une large avance au président sortant et au parti au pouvoir.

“Le Front de libération du Mozambique (Frelimo, au pouvoir) (…) a violé l’accord de cessation des hostilités qui dit qu’il ne faut pas commettre d’actes de violence et d’intimidation dans la poursuite d’objectifs politiques”, écrit la Résistance nationale du Mozambique (Renamo) dans un communiqué.

La Renamo affirme que certains de ses délégués ont été arrêtés après avoir surpris des organisateurs du scrutin qui distribuaient plus d’un bulletin de vote pour le Frelimo aux électeurs.

“Il y a eu des arrestations arbitraires d’agents (…) et des électeurs qui ont essayé de se plaindre de tout, du bourrage d’urnes électorales, n’ont pas été en mesure d’exercer leur droit de vote”, poursuit la Renamo.

La Renamo a appelé à la tenue de “nouvelles élections”

Des responsables gouvernementaux n’étaient pas joignables dans l’immédiat pour commenter ces accusations. Ces élections avaient valeur de test après le fragile accord de paix conclu en août entre le parti au pouvoir et la Renamo, l’ex-rébellion active pendant la guerre civile (1975-1992).

Cet accord était censé mettre un point final à leurs affrontements, récurrents depuis plus de quarante ans. Mais la campagne électorale a ravivé les tensions entre les deux camps.

Irrégularités inquiétantes

Après dépouillement de 830.000 bulletins exprimés, soit à peine plus de 6% des 13,1 millions d’électeurs inscrits, l’actuel chef de l’Etat Filipe Nyusi, qui brigue un deuxième mandat, est crédité de près de 75% des suffrages, selon les résultats publiés par la CNE sur son site internet vendredi.

Il devance largement son concurrent, Ossufo Momade, le chef de la Renamo, créditée de 20% des voix, selon ces mêmes résultats.

A la dernière présidentielle, M. Nyusi l’avait emporté avec 58% des voix devant le chef historique de la Renamo, Afonso Dhlakama (37%).

Si elles ont salué le déroulement “globalement normal” du scrutin mardi, les principales missions internationales d’observateurs ont émis de nombreuses réserves sur l’équité et la régularité de la campagne et sur le dépouillement du vote.

L’ambassade des Etats-Unis a exprimé vendredi d’“importantes inquiétudes liées à (…) des irrégularités qui pourraient avoir des conséquences sur la perception de l’intégrité du processus électoral”.

Elle a notamment cité des “divergences” entre les listes électorales et le recensement démographique dans plusieurs régions, notamment dans les provinces de Gaza (sud) et de Zambezie (centre).

Elle s’est aussi étonnée que dans nombre de bureaux de vote à Gaza, le taux de participation affiché en fin de journée était “près de 100%” alors qu’il était resté “faible jusque dans le milieu de l’après-midi”.

Pour les législatives, le Frelimo, qui dirige le Mozambique sans partage depuis son indépendance en 1975, pointe largement en tête avec 70% des voix après dépouillement de 750.000 bulletins, devant la Renamo avec 22% des suffrages, selon les premiers résultats.

Affaibli par une crise financière, un scandale de corruption et une insurrection jihadiste dans le nord du pays, le Frelimo avait réalisé sa plus mauvaise performance de son histoire en 2018 aux élections locales, avec un score national de 51,8%.

La CNE doit annoncer lundi les résultats des élections provinciales qui se sont également déroulées mardi. La Renamo espérait, avant le scrutin, prendre le contrôle de plusieurs des dix provinces du pays.

Avec AFP

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MOZAMBIQUE

Mozambique : les autorités affirment avoir tué 50 islamistes

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Les forces de sécurité ont tué une cinquantaine de combattants djihadistes lors de violents combats cette semaine dans l’extrême-nord du Mozambique, a rapporté jeudi le ministre de l’Intérieur Amada Miquidade.

La première confrontation, mercredi, sur une route reliant les villages de Chinda et Mbau, s’est soldée par la mort de 42 «terroristes» et la seconde, jeudi dans le district de Quissanga, a fait 8 morts dans les rangs islamistes, a -t-il précisé devant la presse.

Le ministre a par ailleurs confirmé que les djihadistes avaient mené une vingtaine d’attaques depuis le début du mois dans cette même province à majorité musulmane du Cabo Delgado. La branche régionale du groupe État islamique en a revendiqué une sur les réseaux sociaux, affirmant avoir tué deux soldats et capturé des véhicules militaires.

«Ces actions meurtrières ont causé la destruction d’infrastructures locales et étatiques, la destruction de 11 villages, l’enlèvement de 16 civils et la disparition de 14 autres», a indiqué le ministre de l’Intérieur. «Elles visent à démoraliser et à semer la confusion parmi les populations (…) et à contrarier notre désir de construire une nation prospère», a-t-il déploré.

Depuis octobre 2017, des groupes islamistes désignés sous le nom d’«Al-Shabab» (les jeunes, en langue arabe) sèment la terreur dans le Cabo Delgado, une province riche en importants gisements gaziers sous-marins.

Leurs attaques contre les populations et les forces de sécurité ont déjà fait plus de 1.100 morts, dont 700 civils, a recensé l’ONG Armed Conflict Location and Event Data Project (Acled). Selon les autorités, au moins 150.000 personnes ont été déplacées par ces violences.

Malgré les promesses répétées du régime, l’armée et la police, épaulées récemment par des sociétés de sécurité privées étrangères, ne parviennent pas à ramener l’ordre.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

MOZAMBIQUE

Mozambique : au moins 14 civils tués par l’armée dans le Nord

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Le principal parti d’opposition du Mozambique, la Renamo, a accusé jeudi les forces de sécurité d’avoir tué 14 civils dans la province de Cabo Delgado (nord), fréquemment attaquée par des djihadistes.

L’ancien mouvement rebelle de la Résistance nationale du Mozambique (Renamo) a nommé les 14 victimes qui ont selon lui été tuées dans trois attaques récentes.

Un des incidents a eu lieu le 12 avril, lorsque les forces de sécurité ont intercepté un bateau transportant des personnes et des marchandises de Pemba à l’île d’Ibo, au large de la côte nord, a déclaré la Renamo.

Après «interrogatoire, elles ont traîné le bateau sous la jetée et ont tiré sur tous les occupants, causant la mort de huit citoyens», a affirmé Jose Manteigas, porte-parole de la Renamo, aux journalistes à Maputo.

Le 16 avril, des soldats ont ouvert le feu sur un bateau naviguant de Palma à Pemba alors qu’il traversait l’île d’Ibo, a-t-il dit. Deux des trois personnes à bord ont été tuées par balle, a-t-il ajouté.

Selon Jose Manteigas, des soldats ont aussi tiré sur quatre personnes dans le district de Palma, à une date qu’il n’a pas précisée. Le Mozambique a déployé des soldats et des unités spéciales de police à Cabo Delgado, mais ils n’ont pas réussi à contenir l’insurrection qui a débuté en 2017.

Des groupes de défense des droits de l’homme, dont Human Rights Watch, ont accusé les forces de sécurité de graves abus, notamment d’avoir procédé à des exécutions sommaires et des détentions arbitraires.

La Renamo est la première organisation locale à accuser directement les forces de sécurité d’exactions et à en donner les détails. Le porte-parole de la police, Orlando Mudumane, a déclaré ne pas avoir connaissance des accusations de la Renamo et s’est refusé à tout commentaire.

Depuis octobre 2017, des groupes djihadistes terrorisent les communautés isolées du Cabo Delgado, une région à majorité musulmane. Ces violences ont fait au moins 900 morts, selon un récent décompte de l’ONG Armed Conflict Location and Event Data Project (Acled), et causé le déplacement de plus de 150.000 personnes, selon les autorités.

La Renamo a appelé le président Filipe Nyusi à «prendre des mesures immédiates pour mettre fin à ces meurtres barbares». «Notre peuple ne peut être un bouc émissaire pour l’incapacité et l’inefficacité des forces de défense et de sécurité», a affirmé Jose Manteigas.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

SÉNÉGALIl y a 7 heures

Sénégal : pour cause de coronavirus, la rentrée des classes d’examens avortée

La pandémie mondiale qui a vu le jour en Chine continue de s’imposer au Sénégal. Et malheureusement, le retour à...

EDUCATIONIl y a 7 heures

Examens blancs nationaux : 9 271 au BEPC et 5 833 au BAC inscrits dans le département du Borgou

Conformément au calendrier scolaire réaménagé à cause du coronavirus, les apprenants des classes de troisième et de terminale font face...

AMÉRIQUEIl y a 7 heures

USA : le frère de Georges Floyd rend public sa conversation téléphonique avec Donald Trump

Philonise Floyd, le frère de George Floyd tué le lundi 25 mai dernier à Minneapolis lors de son arrestation, a...

CAMEROUNIl y a 7 heures

Assemblée nationale au Cameroun : chaque député de la 10e législation perçoit plus de 28,5 millions de FCFA en deux mois

La nouvelle paru le 1er juin 2020 renseigne sur la somme globale de l’enveloppe des députés Camerounais qui s’élève a...

AMÉRIQUEIl y a 7 heures

Georges Floyd : la date de ses funérailles connue

L’avocat de la famille de Ben Crump a annoncé lors d’une conférence de presse à Minneapolis la date des funérailles...

POLITIQUEIl y a 8 heures

Bénin-commune de Nikki : pour surplus de candidats, l’élection du maire a été reportée

Selon le chronogramme élaboré, les autorités exécutives de la commune de Nikki devront être installées ce mardi 02 juin. Mais,...

ECONOMIEIl y a 9 heures

Togo – Microfinance : l’encours des crédits en hausse de 18,3% au dernier trimestre 2019

Au dernier trimestre 2019, l’encours des crédits des institutions de microfinance (SFD) a connu une hausse annuelle de 18,3% au...

POLITIQUEIl y a 9 heures

Bénin-Élection d’un nouveau Maire : Ça ne passe pas à Lokossa !

La liste des communes où le choix du maire pose problème devient longue. Ce mardi 02 juin, lokossa n’a pas...

AMÉRIQUEIl y a 9 heures

Mort de George Floyd : Arturo Acevedo, chef de la police de   Houston demande à son président de «la fermer» lors d’une interview

Donald Trump s’est fait remarqué ce mardi matin en appelant les gouverneurs des états américains à dominer les manifestants et...

LE 229Il y a 9 heures

Diplomatie béninoise : Valentin Djenontin réagit sur le renvoie des diplomates

Le mercredi 27 mai 2020, l’ancien député intervient depuis Paris dans l’émission 100%Benin de sikka TV sur la décision prise...

AMÉRIQUEIl y a 9 heures

Mort de Georges Floyd : enfin une date de  comparution du policier meurtrier

Limogé de son poste pour le meurtre de Georges Floyd, l’agent de police, Derek Chauvin devrait comparaître dans un tribunal...

ASIEIl y a 9 heures

Covid 19 en Chine : 300 nouveaux cas encore enregistrés à Wuhan ville hypocentre de la pandémie

Suite à la vaste campagne de dépistage au coronavirus qui s’est tenue à Wuhan, ville d’origine de la pandémie plusieurs...

AMÉRIQUEIl y a 9 heures

Emeute à Washington après la mort de George Floyd : Trump prêt à déployer l’armée Américaine

Le patron de la maison blanche, Donald Trump à travers une allocution ce lundi 1er mai 2020 s’indigne contre les...

POLITIQUEIl y a 10 heures

Blocage du processus d’installation de certains maires : le ver est dans le fruit

Les élections communales du 17 Mai 2020 terminées, les résultats proclamés, l’installation des maires qui constitue la suite logique du...

CORONAVIRUSIl y a 10 heures

Covid-19 : voici les nouveaux chiffres au Bénin

Le Bénin enregistre de nouveaux cas positifs ainsi que de nouvelles guérisons de Covid-19. D’après les nouvelles statistiques officielles, on...

LE 229Il y a 10 heures

Covid-19 au Bénin : le bilan officiel à la date du 2 juin 2020

À la date du 2 juin 2020 , le Bénin a connu une nette augmentation du nombre de cas confinés....

SPORTSIl y a 11 heures

Mort de George Floyd : réaction de la Bundesliga face aux joueurs qui ont rendu hommage

Depuis le 25 mai 2020, la mort de George Floyd suite à une arrestation à Minneapolis suscite beaucoup de réactions...

POLITIQUEIl y a 11 heures

Bénin : les députés demandent l’étude en procédure d’urgence du code électoral

Face au blocage lié à l’élection des exécutifs communaux dans plusieurs villes du Bénin, après les dernières élections communales et...

EUROPEIl y a 12 heures

Municipales à Paris : le PS et EELV se consolident pour le second tour

Toujours dans la course pour les municipales de 2020 à Paris, un accord de coalition a été annoncé mardi entre...

POLITIQUEIl y a 14 heures

Bénin – Commune d’Abomey-Calavi : l’élection du nouveau maire reportée

A l’instar de Cotonou et d’autres villes du Bénin, l’élection de la nouvelle équipe dirigeante de la commune d’Abomey-Calavi a...

SPORTSIl y a 15 heures

Real Madrid : Nacho prêt à discuter pour rester au Real

Alors qu’il peine à s’imposer au Real Madrid, Nacho ne semble pas pressé de quitter le club. Très attaché au...

SPORTSIl y a 15 heures

Formule 1 : «Si je pouvais, je ferais tout ma carrière avec eux», Max Verstappen

Ayant dernièrement prolongé jusqu’en 2023 avec Red Bull, Max Verstappen a révélé n’avoir jamais pensé à quitter son écurie. «Je...

SPORTSIl y a 15 heures

Barcelone : accord entre Lautaro et Barcelone ?

Lautaro Martínez serait le dossier prioritaire du FC Barcelone pour cet été. Alors que les négociations continuent avec l’Inter Milan,...

SPORTSIl y a 15 heures

PSG : Leonardo veut Milinkovic-Savic et Marusic pour 80M€ !

Leonardo souhaiterait recruter Sergej Milikovic-Savic au Paris Saint-Germain, mais également Adam Marusic, son coéquipier à la Lazio. Tuttosport confirme ces...