BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Nécessité d’élections législatives inclusives pour préserver la paix : le parti Dad réitère son appel au président Patrice Talon

Annuler les élections législatives du 28 avril dernier pour organiser un autre scrutin cette fois-ci inclusif afin de préserver la paix au Bénin. Voilà l’essentiel du nouvel appel que le parti Dynamique d’actions pour le développement (Dad) dans son Acte II vient de lancer au président Patrice Talon. C’est à travers une déclaration rendue publique le 10 Mai 2019 par se son secrétaire général et porte-parole, M. Dimitri Sètondji Fadonougbo.

Le Parti Dynamique d’Actions pour le Développement (DAD) lance un nouvel appel au Président de la République

Monsieur le Président de la République,

Après l’expression du peuple dans les urnes le 28 Avril 2019, nous avons tous compris le sentiment qu’il nourrit vis-à-vis des gouvernants et de toute la classe politique. C’est pour cette raison que le Parti Dynamique d’Actions pour le Développement vous avait notifié dans son acte I du 25 avril 2019 que le préalable avant d’aller aux élections est de vous réconcilier avec votre peuple. Malheureusement nous n’avons pas été entendus et ce qu’on craignait s’est installé.

Le résultat issu des urnes est un signal fort du peuple à l’endroit des gouvernants et toute la classe politique pour leur incapacité après 30 ans de démocratie d’assurer à ce peuple une sécurité alimentaire, un soin de qualité à coût raisonnable, un toit décent, de l’eau potable, bref une démocratie qui est obligée de prendre la rue pour régler ses problèmes. Cela mérite un examen de conscience à tous les niveaux.

Face à de telle situation monsieur le Président, le Parti DAD réitère une fois encore que c’est vous qui avez la solution et peut libérer ce peuple avant que le pire ne s’installe et devienne incontrôlé. Vous devez prendre votre peuple en main en vous inspirant du symbole de la jarre trouée du Roi GUEZO.

Monsieur le Président,

L’heure n’est plus à la tergiversation mais plutôt à des actes qui démontrent que vous êtes réellement avec ce peuple qui avait cru en vous en 2016. Démontrez-leur que vous ne vous êtes pas écarté de l’essentiel du contrat qui vous a lié en 2016.

Monsieur le Président,

Parfois on est obligé d’apprendre et de grandir dans l’humiliation et ceci c’est l’humilité qui nous l’enseigne. Tous ceux qui ont eu le courage de faire cet exercice sont toujours sortis par la grande porte et c’est ce que le Parti DAD souhaite pour vous, monsieur le Président.

Monsieur le Président,

Tous ceux qui sont tapis dans l’ombre en l’occurrence les intellectuels qui ne pensent qu’à leurs intérêts personnels et égoïstes vous diront que vous êtes sur le droit chemin, mais en réalité, ils sont conscients qu’ils n’ont pas un bilan à défendre et que c’est vous qui répondrez devant votre peuple.

Monsieur le Président,

La violence est déjà présente au Bénin, le Parti DAD vous supplie d’arrêter la saignée tant qu’il est encore temps. Vos concitoyens sont sous les coups des balles et gémissent dans le sang dans une situation qu’on pouvait éviter.

Monsieur le Président,

L’heure est grave et mérite une attention particulière. Votre silence aggrave davantage la situation et fait monter la tension au sein du peuple. Un message de compassion et de soutien peut les ramener au calme et leur redonner confiance. C’est pourquoi le Parti DAD trouve que vous réconcilier avec votre peuple est obligatoire et non négociable.

La seule réconciliation avec votre peuple aujourd’hui est l’annulation pure et simple des élections du 28 Avril 2019, pour ainsi les inviter au dialogue et à la tolérance.

Monsieur le Président,

Le Parti DAD vous exhorte à ouvrir votre cœur à l’Amour divin et à vous laisser inspirer par Dieu afin d’apporter des solutions justes et équitables à votre peuple en cette période difficile où le désespoir s’installe avec son cortège d’incertitudes.

Monsieur le Président,

Vous ne pouvez pas contribuer au bonheur de votre peuple sans l’écouter et intégrer ses préoccupations dans vos réformes sinon, tous vos efforts seront peine perdue.

Monsieur le Président,

Il n’y a jamais deux sans un ; car quand on interroge l’histoire du Bénin en 1968, l’élection présidentielle qui a été soldée par un taux de 28% a été annulée pour cause de légitimité et de représentativité. Donc, vous n’aurez rien inventé, encore moins faire entorse à quelque procédure que ce soit si c’est dans le seul but de réconcilier le peuple entre le peuple et par finir vous réconcilier avec ce dernier pour ne pas entacher votre image.

Le parti DAD profite de la même occasion pour condamner avec la dernière rigueur la sortie tout azimut de nos têtes couronnées et les gardiens de nos temples pour leur prise de position pour tel ou tel camp. Il ne faut pas qu’ils en rajoutent à la situation difficile que traverse déjà le pays ; ils doivent garder leur neutralité et constituer le dernier recours pour tous. Ils doivent comprendre que le séminaire de recentrage de 2007 sur le concept de la société civile les a déjà casés et ils sont apolitiques. Ils doivent conseiller en toute impartialité le Président de la République à opérer de bons choix pour le peuple. Ils sont très proches et vivent les réalités de ce peuple de jours comme de nuits.

Le parti DAD finit ce deuxième acte en adressant ses sincères condoléances aux familles éplorées dont les enfants sont tombés sous les coups des balles au cours de cette période sombre de l’histoire de notre pays. Aux blessés le parti leur souhaite prompte guérison. Le parti Profite de la même occasion pour remercier notre brave et mature peuple pour avoir su gérer ses émotions et limiter les dégâts.

Vive la démocratie

Vive le peuple souverain

Vive le Bénin gagnant.

Je vous remercie.

Pour le Bureau Politique, le Secrétaire Général et Porte-parole,

Dimitri Sètondji FADONOUGBO

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.