BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

On prend les mêmes…

La ‘’Rupture’’ a déjà ‘’sa’’ Constitution. Pourtant, elle ne peut prédire l’avenir. Le ‘’Bénin révélé’’ a déjà son code électoral. Cependant, il a l’insomnie. L’opposition chloroformée depuis les législatives, n’a rien. Cependant, elle tente d’exister. Au regard des événements d’hier où une sortie de l’opposition a été étouffée, le prochain scrutin ne s’annonce-t-il pas comme celui des législatives ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Le scénario ‘’torpille’’ de l’opposition, a sans doute commencé. Il est déjà manifeste comme hier. Il sera revendiqué et paré de toutes les vertus la prochaine fois. Il sera peut-être dissimulé, relativisé et parfois insaisissable les fois à venir.

Depuis hier, les opposants doivent avoir compris que leur participation aux prochaines élections ne sera pas de tout repos. Quand une infrastructure d’accueil refuse à la dernière minute d’honorer ses clauses contractuelles, cela peut-il relever d’un banal incident de parcours ?

En attendant, on va d’abord prolonger la réflexion engagée ci-dessus sur la relation entre les formes de configuration entre 2020 et 2019. En effet, mieux que 2019 avec les élections législatives exclusives dont la finalité, a été d’installer un Parlement monocolore et de réviser de la Constitution, 2020 revêt toute une importance capitale pour le régime Talon. Il s’agit de verrouiller les communales pour mieux préparer la présidentielle de 2021. Instinct de conservation du pouvoir oblige.

Et comme les autres stratégies ubuesques ne peuvent plus refaire surface (Certificat de conformité et autres…), les ténors de la ‘’Rupture’’, tentent de retrouver simplement la tendance à la monopolisation. Cette dernière est inscrite dans les dynamiques pour empêcher l’expression des voix discordantes.

Tout cela pour quel objectif ?

Patrice Talon, le dispensateur des biens, a décidé que l’opposition participera tout au moins aux communales de 2020. Et pour ce rendez-vous fatidique qui conditionnera le système de parrainage, Patrice Talon et ses proches tiennent à garder leur position dominante. Mais ici, avec la différence que tout dépendra des opposants. Cette fois-ci, vont-ils accepter de donner coup pour coup au regard des enjeux en perspective ?

Rien ne permet d’exclure à priori l’une ou l’autre de ces interprétations dans la mesure où elles apparaissent plus ou moins pertinentes selon les cas considérés.

Mais au regard de ce fait palpable d’hier, l’important est désormais de mettre en relation les propriétés spécifiques de chaque camp et de miser sur les voies d’acquisition. Et en la matière, tout porte à croire que Patrice Talon et Boni Yayi exerceront chacun en ce qui le concerne, une forme très personnalisée de lutte.

Si Boni Yayi est revenu dans le jeu électoral grâce au certificat de conformité de son parti FCBE, tout n’est pas encore gagné. Face à l’animosité en perspective, il lui revient d’assurer (non sans dommages), la cohésion des orientations d’une lutte électorale teintée de différends au point d’en amplifier tous les effets.

Quant à Patrice Talon, l’acteur sans charisme mais qui cumule des propriétés de position éminentes, il ne reculera devant rien. Surtout qu’il bénéficie d’une forte reconnaissance institutionnelle et mobilisable.

Même si des manœuvres dilatoires du type ‘’certificat de conformité’’ ne sont plus à envisager, l’opposition doit s’attendre à tous les échelons, à des formes variées de coup tordus.

Comme on le voit, les similitudes et les différences entre 2019 et 2020 sont là. Avec 2020, on n’est pas sorti de l’auberge d’une nouvelle crise malgré les assurances du régime Talon d’accepter l’opposition dans le jeu.

En 2020 en attendant 2021, l’amplification de la crise électorale de 2019 peut refaire surface avec l’accroissement de nouvelles contradictions d’intérêts. Faut-il craindre pour les effets cumulatifs ?

Par Titus FOLLY

SickaSport

Dernières actualités

Savè : le présumé meneur  des affrontements appréhendé

La police républicaine a mis la main ce jeudi 23 janvier 2020 sur le présumé meneur des affrontements qui ont eu lieu à Savè. Autoproclamé «général» Faletti, il est connu par ses vidéos dans lesquelles il menaçait le chef de l'Etat…

Kodak Black : voici ce que sa mère fera s’il meurt en prison

Incarcéré depuis 9 mois, le rappeur américain Kodak Black se plaint régulièrement du traitement injuste qu’il subit. Selon le rappeur les traitements qu'il subit le mène à une mort lente. Et sa mère s'inquiète sérieusement. Kodak Black…

Côte d’Ivoire : une épidémie de diarrhée sévit dans un village d’Anyama, 69 cas détectés

Une épidémie de diarrhée sévit depuis mercredi à M'Pody, un village d'Anyama, une banlieue au Nord d'Abidjan où 69 cas ont déjà été détectés, a annoncé jeudi, Vincent Toh Bi Irié, le préfet d'Abidjan. «Hier mercredi matin, des cas de…

Début du déguerpissement des habitants aux alentours de l’aéroport d’Abidjan

Aéro-Canal, un quartier de fortune, aux alentours de l’aéroport d’Abidjan était jeudi le théâtre d’une opération de déguerpissement des habitants, sommés de quitter les lieux, suite au décès d’un adolescent ivoirien, trouvé mort dans le…

Transformation de noix de cajou au Bénin : les maux qui ruinent l’éclosion de la filière

Avec des investissements massifs, le Bénin mise sur la noix de cajou pour se doter de filières à forte valeur ajoutée. Mais compte tenu de la concurrence extérieure, la branche transformation met à mal cette vision. Surnommée «l’or gris»,…

Classement 2019 de Transparency International : le Bénin gagne 5 places dans la lutte contre la…

Tranparency international a rendu public son rapport 2019 sur la lutte contre la corruption dans le secteur public hier jeudi 23 janvier 2020. On note une nouvelle performance du Bénin qui a gagné 1 point en plus, soit 41 contre 40 l’an…

Gouvernance en Afrique en 2019 : le Bénin parmi les pays à «démocratie hybride»

Le rapport 2019 de l'Economist Intelligence Unit (EIU) sur la démocratie dans le monde a été publié le mercredi 22 janvier 2020. Selon ce document, sur 50 pays africains, le Bénin est classé 16ème en 2019 parmi les pays à «démocratie…

Festival du nouvel an chinois au Bénin : distinction des meilleurs joueurs de badminton

Dans le cadre de la 11ème édition du festival du nouvel an chinois au Bénin, la fédération béninoise de badminton en collaboration avec l’ambassade de Chine et le centre culturel chinois de Cotonou, a organisé la coupe du printemps jumelée…

Dernières actualités

>
Secured By miniOrange