BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Ouattara et Macron, dans la pénombre du CFA

Ouattara- et Macron, ont-ils réussi leur objectif, celui de saper la dynamique vers l’Eco ? Sans ambiguïté, tout le démontre. Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

On s’attendait à une cure de jouvence du CFA. Mais en lieu et place de la réforme du CFA, Macron et Ouattara, les deux têtes d’affiche de ce dossier, ont su glisser de manière subtile nous égarer dans une cérémonie baptismale de l’Eco.

Et à ce jeu, chacun d’eux avait un rôle capital à jouer. C’est ainsi qu’Alassane Ouattara, le plus grand pro-CFA devant l’Eternel de la zone franc, a fait semblant de dire le requiem de ladite monnaie.

Quant à Macron, sa présence lors de cette annonce majeure, avait pour but de faire taire la critique envers la France et le franc CFA. Mais au finish, tout le monde, a finalement compris avec le recul que leurs manœuvres de réformes du CFA de la part des deux hommes d’Etat, n’avaient que pour but de maintenir de manière voilée, le mécanisme de la monnaie comme c’est le cas depuis des décennies.

Comme on le voit, Ouattara et Macron, ont utilisé chacun en ce qui le concerne, ce qu’il incarne comme symbole très fort pour légitimer un dossier (dont les enjeux politiques et financiers) qui a un besoin pressant de, réponses.

Et à comparer les approches symboliques et matérielles dans leurs actions, on pense à une place aux affects et à la pensée bien calculatrice des deux nourris du Franc.

Et naturellement, tout comme à une partie de jeux de pétanque, cette tendance observée dans le champ de l’analyse politique et monétaire, leur a réussi. La preuve, ils ont eu l’émotion des ovations nourries. Ils ont donc gagné dans un premier temps, cette bataille relative à l’approche fictive par rapport à l’école du choix rationnel.

Le scénario monté par les deux hommes d’ Etat, démontre entre autres défauts, celui de distinguer les différents types de mouvements en fonction de leurs objectifs premiers.

Pour le président Ouattara, il faut lui attribuer dans cette histoire du CFA, le symbole du conquérant qui a arraché cette monnaie des mains du maitre. Et à ce jeu, il a su bien orchestrer son coup. Il s’agit de s’appuyer sur les outils de la révolution cognitive pour remettre l’émotion en selle à la faveur d’un lent dépassement des modèles jusque-là privilégiés contre le CFA.

Quant à Emmanuel Macron, il lui fallait émousser les ressentiments relatifs aux reliques et aux vestiges. Et c’est à dessein que le président français a parlé de : «Oripeaux». Et mieux, ayant des ‘’sympathies’’ pour les mouvements protestataires contre le CFA, il tenait à leur montrer qu’il était à leur écoute et qu’il pouvait décrire leur sujet.

Dans l’une ou l’autre des deux stratégies, il y a une vérité qui caractérise ce qu’il convient d’appeler désormais, «la réforme du CFA à la naissance de l’Eco». Dans l’un ou l’autre cas, il y a clairement une stratégie déguisée de passer directement d’un bord à l’autre.

Et au bout du rouleau, dans la soirée du 21 décembre 2019, les réfractaires contre la politique du CFA durant des décennies, ont été d’abord émus avant de tomber dans un certain désarroi.

Malheureusement, le mal était déjà fait. Les deux camps en hostilité viscéral aussi bien contre Alassane Ouattara et Emmanuel Macron, ont retrouvé leurs logiques, le cognitif a été déjà sapé. Et ce qu’ils ont qualifié : «d’audace de la part des deux présidents», ne peut que provoquer des actions de court terme génératrices de longs regrets. Et depuis lors, l’amertume persiste encore aujourd’hui et pour bien longtemps encore.

Résultat des courses, Alassane Ouattara et Emmanuel Macron, ont eu tendance à simplifier l’émotion. Dans un premier temps, cela leur a marché en dépit de toute la complexité conservée. Mais au retour de la manivelle, les dupés n’ont plus de mal à s’affranchir d’une interprétation trop univoque de l’émotion en opposition à la rationalité.

Avec les manœuvres subreptices de ces deux présidents, c’est maintenant que le CFA va davantage écrire sa longue épopée.

Par Titus FOLLY

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Liga : grâce à un doublé de Casemiro, le Real Madrid renverse le FC Séville et met le Barça sous…

Le Real Madrid a remporté ce samedi l'affiche de la 20e journée de Liga contre le FC Séville (2-1), à Santiago-Bernabeu. Le club de la capitale a dominé la formation andalouse sur un doublé du milieu brésilien Casemiro (56e, 68e), contre…

Bénin – Recrutement dans les forces armées : bonne nouvelle pour les candidats

Bonne nouvelle pour les candidats au concours de recrutement militaire au titre de l'année 2019. Initialement prévue pour prendre fin le mardi 17 janvier 2020, la periode de dépôt des dossiers des candidatures est prorogée jusqu'au…

Video – Selena Gomez : la chanteuse fait un tatouage en hommage à son album

La chanteuse a dévoilé hier la nouvelle inscription qu’elle s’est faite sur le corps. Ce motif a une signification particulière car il est rattaché à son dernier opus Rare. Selena adore les tatouages et elle le fait savoir. La chanteuse de…

15 janvier 2010-15 janvier 2020 : il y a 10 ans, le Général Sékouba Konaté donnait la démocratie à…

Homme d’Etat modeste, humble, fidèle en amitié, formé au Maroc (Meknès), en France (Pau), et en Chine, le Président Sékouba Konaté a mis la Guinée sur les rails de la démocratie. La démocratie et l’Etat de droit en Guinée, le peuple guinéen…

15 janvier 2010-15 janvier 2020 : il y a 10 ans, le Général Sékouba Konaté donnait la démocratie à…

Homme d’Etat modeste, humble, fidèle en amitié, formé au Maroc (Meknès), en France (Pau), et en Chine, le Président Sékouba Konaté a mis la Guinée sur les rails de la démocratie. La démocratie et l’Etat de droit en Guinée, le peuple guinéen…

Tpi Djougou : ouverture de la 1ère session criminelle de l’année lundi prochain

Le tribunal de première instance de deuxième classe de Djougou ouvre ce lundi 20 janvier sa première session criminelle de l'année 2020 qui représente pas la même occasion, la première session criminelle dans l'histoire du tribunal depuis…

«Ça a été un grand regret pour moi», Will Smith parle de la relation qu’entretenait Tupac avec Jada…

De passage au micro du Breakfast Club, Will Smith a admis qu’il était très jaloux de l’amitié qui liait son épouse Jada Pinkett à Tupac. En effet, l’actrice et le rappeur ont été au lycée ensemble et sont restés très proches jusqu’à…

PSG – Malaise : «On espère qu’il reviendra très rapidement», Tuchel sur Cavani

Présent en conférence de presse, Thomas Tuchel a confirmé qu’Edinson Cavani serait une nouvelle fois absent contre Lorient en Coupe de France. Présent en conférence de presse, Thomas Tuchel a confirmé qu’Edinson Cavani serait absent contre…

Dernières actualités

>
Secured By miniOrange