RESTEZ CONNECTÉ

HIGH-TECH

Parc Pendjari : Twitter rend hommage au guide béninois assassiné ‘’Fiacre Gbédji’’

Bénin24TV

Publié

le

L’assassinat du guide béninois Fiacre Gbédji qui était le guide des deux touristes français enlevés le 1er mai dernier au Parc national de la Pendjari puis libérés grâce à une intervention militaire de la France dans la nuit du jeudi à vendredi 10 mai 2019, suscite de vives réactions sur la toile.

Sur le réseau social Twitter, de milliers d’internautes ont rendu un vibrant hommage à l’illustre disparu. Il a été le grand perdant du malheureux incident survenu le 1er mai au Parc Pendjari dans le nord du Bénin. Fiacre Gbédji, a été sauvagement abattu lors de l’enlèvement de deux touristes français qu’il accompagnait en tant que guide.

Si les deux français ont été libérés sains et saufs vendredi dernier dans le nord du Burkina Faso, le peu d’échos qu’a connu la mort du béninois a choqué les internautes qui l’ont fait savoir sur le réseau social Twitter.

«Il s’appelait Fiacre Gbédji. Il était guide dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Il n’aura pas d’hommage, pas d’émission spéciale… Qu’il ait au moins ici sa photo», a écrit un internaute sur le réseau social. «Paix à ton âme fils d’Afrique #Fiacre Gbédji», a écrit un autre en hommage au guide. Le quotidien La Libre Belgique lui a même consacré une page entière.

Dans son contenu, on peut lire : (Fiacre Gbédji) «faisait découvrir sa culture et son pays aux élèves venus dans une démarche d’éducation à la citoyenneté. (…) beaucoup de jeunes Belges et leurs professeurs le connaissaient», a rapporté ‘’slateafrique’’.

«Fiacre va beaucoup nous manquer, c’est l’un des meilleurs guides que nous avions», a également confié à l’AFP le directeur du complexe touristique de la Pendjari où le drame a eu lieu, James Terjanian.

Son corps a été retrouvé quatre jours après sa disparition tout près de la frontière dans le parc de la Pendjari. Un hommage qu’il n’aura jamais dans son pays natal qu’il servait avec dévouement.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

1 COMMENTAIRE

1 COMMENTAIRE

  1. Avatar

    Meyer

    16 mai 2019 at 07:12

    Oui vraiment c’est honteux on ne pense qu’aux autres ce dernier a subi des souffrances horribles et c’est un être humain aussi on en a très peu parler comme s’il n’y avait pas d’importance pour lui, pleuredafrique cri rès fort à l’injustice de 7 victimes il a aussi une famille il faut y penser très fortement surtout dans un pays où la vie n’a pas de valeur cela a été constaté souvent autant dans les hôpitaux les soins autant au niveau des autorités pour tirer dans la foule lors des manifestations pleuredafrique rends un grand dommage à ce guide et sa famille

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CORONAVIRUS

L’application StopCovid finalement disponible mardi 2 juin à midi

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, avait d’abord indiqué qu’elle serait disponible dès ce week-end.

L’application de traçage StopCovid, destinée à repérer la propagation du coronavirus, devrait finalement être disponible à partir du mardi 2 juin à midi, a annoncé dimanche le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O.

«Mardi midi, les Françaises et les Français pourront (…) trouver l’application et la télécharger» sur leurs téléphones, et non dès ce week-end comme il l’avait indiqué la semaine dernière, a déclaré le secrétaire d’Etat sur Radio J.

«Nous sommes actuellement en train de pousser l’application sur les stores (boutiques d’applications) d’Apple et Google» mais «il y a un temps de revue», a-t-il expliqué.

Cette application a pour but de permettre à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir ceux qu’il a croisés dans les deux semaines précédentes, pour qu’ils puissent prendre leurs précautions.

«On a besoin qu’un maximum de gens l’ait» et «ce qu’on vise d’abord se sont les personnes qui vivent dans les villes parce que ce sont elles qui font circuler le virus», a affirmé Cédric O. Il a notamment cité les personnes «qui prennent les transports en commun, les personnes qui vont dans les restaurants ou qui vont dans les supermarchés aux heures de pointe».

Il s’est toutefois refusé à donner un objectif de téléchargements, alors que l’application suscite des réserves, notamment en matière de respect des libertés. «Dès les premiers téléchargements, l’application évite des contaminations», a défendu Cédric O, citant des études épidémiologiques.

Il a aussi estimé que StopCovid sera «quasiment un nouveau geste barrière», avec le lavage des mains ou le fait d’éternuer dans son coude et a appelé les collectivités à faire la promotion de l’application, comme elles le font pour les gestes barrières.

Le secrétaire d’Etat a encore indiqué que jusqu’ici l’application n’avait rien coûté au gouvernement, hormis le salaire des agents publics qui ont participé à son développement, car les entreprises qui ont travaillé sur StopCovid l’ont fait gratuitement.

«A partir d’aujourd’hui, on va rentrer dans une période un peu plus normale. Il faut maintenir l’application, l’héberger», mais «le coût ne dépassera pas plus de quelques centaines de milliers d’euros par mois», a-t-il ajouté.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

HIGH-TECH

Corée du Sud : après un an passé au sommet d’une tour, un ex-employé de Samsung met fin à son action

Benin24tv avec AFP

Publié

le

Kim Yong-hee, qui affirme avoir été licencié en 1995 pour avoir tenté de mettre en place un syndicat, est redescendu de cette immense tour de surveillance de la circulation en plein Séoul.

C’est un combat de longue haleine qu’a mené un employé de Samsung. Après avoir passé plus d’un an au sommet d’une tour à Séoul pour protester contre son licenciement, il a mis fin ce vendredi à son action.

Kim Yong-hee est finalement parvenu à une entente avec le conglomérat sud-coréen de l’électronique, auquel il reprochait sa politique d’interdiction des syndicats. L’homme de 60 ans, affirme qu’il a été licencié en 1995 pour avoir tenté de mettre en place un syndicat.

Après avoir pendant plus de vingt ans demandé en vain à Samsung des excuses et une réintégration, il est monté en 2019 au sommet de la vertigineuse tour de surveillance de la circulation, une mince colonne située dans le quartier commercial de Gangnam, près des bureaux de Samsung Electronics.

Il est resté 354 jours perché sur l’étroite plate-forme au sommet de la tour, comptant sur ses soutiens qui lui apportaient de la nourriture, des vêtements et des batteries pour téléphone portable, qu’il hissait à l’aide d’une corde.

«J’ai dû constamment lutter contre la tentation de sauter»

Après être parvenu à un accord avec le groupe jeudi, dont le contenu n’a pas été dévoilé, Kim a regagné le sol ce vendredi soir, accueilli par ses partisans avec un bouquet de fleurs. L’espace dont il disposait était «si petit» qu’il ne pouvait même pas allonger ses jambes, a-t-il raconté à l’AFP.

«J’ai souffert de crises de panique et j’ai dû constamment lutter contre la tentation de sauter … J’espère que Samsung va à présent réellement garantir (le droit) aux activités syndicales à tous les employés», a-t-il ajouté.

En mars, l’héritier de Samsung, Lee Jae-yong, actuellement poursuivi par la justice pour corruption, avait
présenté ses excuses pour la politique antisyndicale qui a longtemps prévalu dans l’entreprise.

Pendant près d’un demi-siècle, jusqu’en 2019, Samsung a réussi avec succès à contrer toutes les tentatives de création d’un syndicat. Lee Sang-hoon, ancien président de Samsung Electronics, avait été condamné en 2019 à une peine de prison pour avoir saboté les activités syndicales dans l’entreprise.

«Un effort surhumain»

Dans un communiqué, le groupe a présenté ses excuses à Kim pour «n’avoir pas réussi à régler rapidement le problème». Son action de protestation a représenté «un effort surhumain», a estimé Vladimir Tikhonov, professeur aux Etudes coréennes à l’Université d’Oslo.

«Samsung l’a maintenu en haut pendant un an, cela montre à tous les autres candidats syndicalistes de ses entreprises que s’ils veulent le combat, le combat sera cruel», a-t-il déclaré à l’AFP.

Samsung est le plus important des conglomérats sud-coréens qui ont contribué à faire de la Corée du Sud la 12e économie du monde. Samsung Electronics est le plus important fabriquant de smartphones dans le monde.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

POLITIQUEIl y a 11 heures

Bénin – report de l’élection des maires : liste des communes concernées au 30 mai

Contrairement à d’autres, certaines communes du Bénin ont connu l’échec des nouveaux maires après l’installation des conseils communaux selon le...

POLITIQUEIl y a 11 heures

La Russie s’étonne de l’«hystérie» de Trump après le lancement de SpaceX

L’agence spatiale russe a ironisé dimanche sur l’« hystérie» manifestée par Donald Trump après le lancement réussi de la fusée...

EUROPEIl y a 11 heures

Sanchez veut prolonger le confinement en Espagne jusqu’au 21 juin

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a déclaré dimanche qu’il allait demander au Parlement de prolonger de deux semaines...

CORONAVIRUSIl y a 11 heures

L’application StopCovid finalement disponible mardi 2 juin à midi

Le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, avait d’abord indiqué qu’elle serait disponible dès ce week-end. L’application de traçage StopCovid,...

POLITIQUEIl y a 11 heures

«Ses envies ne correspondent pas à sa politique» : un sénateur russe sur l’idée de Trump d’inviter la Russie au G7

En réponse à la déclaration de Donald Trump de reporter le sommet du G7 et d’y inviter la Russie, le...

POLITIQUEIl y a 11 heures

Trump déclare que la mouvance antifa sera reconnue comme organisation terroriste

Alors que les manifestations contre le racisme se poursuivent dans plusieurs villes américaines, dégénérant en émeutes, le Président Trump a...

POLITIQUEIl y a 11 heures

Trump demande aux gouverneurs de faire appel à la Garde nationale avant qu’il ne soit «trop tard»

Les militaires de la Garde nationale devraient être utilisés pour aider à mettre fin aux émeutes dans les villes et...

POLITIQUEIl y a 13 heures

Togo : un autre baobab tombe !

Au Togo, un autre baobab de la classe politique est tombé. Me Yawovi Agboyibo, ancien Premier ministre et président du...

POLITIQUEIl y a 15 heures

Bénin – Gouvernance locale : liste des maires élus à la date du 30 mai

Au Bénin, l’élection des nouveaux maires comptant pour la quatrième mandature de la décentralisation a démarré, le jeudi 28 mai...

CORONAVIRUSIl y a 16 heures

Covid-19 : de nouveaux cas positifs et de cas guéris au Bénin

De nouveaux cas positifs et de cas guéris de Coronavirus ont été enregistrés au Bénin. Précédemment à 224, le nombre...

RD CONGOIl y a 16 heures

Coronavirus : le Rwanda et la RDC coopèrent dans la lutte

Le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) ont convenu de renforcer leur collaboration dans la lutte contre la...

LE 229Il y a 20 heures

Bénin – supposée limitation des lieux de culte : le démenti formel du Gouvernement

Depuis quelques jours, il est distillé sur les réseaux sociaux une rumeur selon laquelle le Gouvernement béninois entend limiter le...

ECONOMIEIl y a 20 heures

Sénégal : hausse de 433,40 milliards de FCFA de la masse monétaire en février

La masse monétaire du Sénégal a connu une augmentation de 433,40 milliards de FCFA (environ 693,440 millions de dollars) au...

ECONOMIEIl y a 20 heures

Côte d’Ivoire : légère hausse du prix du carburant et du gaz butane pour le mois de juin

Les prix du carburant et du gaz butane affichent une légère hausse pour le mois de juin 2020 en Côte...

EDUCATIONIl y a 20 heures

Reprise des cours à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, mardi

Les activités académiques reprennent mardi prochain à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, la plus grande université de la Côte d’Ivoire, après...

POLITIQUEIl y a 20 heures

Présidentielle ivoirienne de 2020 : les cybermilitants du RHDP en formation à Abidjan

Un atelier de formation destiné aux relais régionaux et cybermilitants du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix...

RWANDAIl y a 20 heures

Rwanda : un ancien maire emprisonné à vie pour le génocide de 1994

L’ancien maire de la commune de Nyakizu, dans le sud du Rwanda, Ladislas Ntaganzwa, accusé d’avoir orchestré le massacre de...

AFRIQUE DU SUDIl y a 20 heures

L’Afrique du Sud exporte des produits anti-covid vers des pays africains

L’Afrique du Sud a exporté quelque 150 millions de litres de gel antiseptique et des millions de masques vers plusieurs...

CÔTE D'IVOIREIl y a 20 heures

Côte d’Ivoire : des jeunes formés pour défendre le parti de Ouattara sur les réseaux sociaux

Des jeunes du Cercle national Amadou Gon Coulibaly (CNAGC), une association se réclamant du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie...

BURKINA FASOIl y a 20 heures

Burkina Faso : au moins 15 civils tués dans une attaque terroriste

Le gouvernement burkinabè a annoncé, samedi, qu’au moins quinze civils ont été tués, vendredi soir, dans une attaque perpétrée par...

CORONAVIRUSIl y a 21 heures

Maroc : une patiente guérie du coronavirus à 110 ans

Une doyenne de longévité au Maroc a pu résister et battre le coronavirus après s’être remise de la maladie et...

ECONOMIEIl y a 21 heures

Initiative «Coronavirus Global Response» : le Maroc contribue à hauteur de 3 millions d’euros

Le ministère marocain de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a contribué...

MAROCIl y a 21 heures

Mohammed VI : la disparition de Abderrahmane Youssoufi, une perte considérable pour le Maroc

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à Mme Hélène El-Youssoufi, veuve du grand militant, feu Maître...

MALAWIIl y a 21 heures

Coronavirus : des centaines de Malawites rapatriés d’Afrique du Sud

Quelque 140 ressortissants sans-papiers malawites rapatriés d’Afrique du Sud sont pour la plupart soumis à des dépistages dans un camp...