BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Projet de loi de finances 2020 : quelles priorités dans les secteurs agricole, industrie et commerce ?

Le gouvernement s’est fixé d’énormes priorités pour l’année 2020. Il compte embrasser tous les secteurs d’activité au Bénin. Pour cela, un document a été réalisé en mai 2019 pour renseigner chacun sur le contenu du Projet de loi de finances gestion 2020. Il s’agit du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2020-2022. Alors, que prévoit le gouvernement dans le secteur agricole, industrie et commerce ?

Dans le domaine agricole, l’État béninois mettra l’accent en 2020 principalement sur le renforcement de l’opérationnalisation des Pôles de Développement ; la poursuite des mesures de facilitation de l’accès aux semences, intrants et marchés pour la promotion des nouvelles filières agricoles : (anacarde, ananas, produits maraîchers, riz, maïs, manioc, palmier à huile, agrumes et mangues, karité et soja) ; l’irrigation, les aménagements hydro agricoles et leur valorisation ; la mise en œuvre du Programme national de développement de la mécanisation agricole ; la réalisation des infrastructures marchandes et le développement des services logistiques (quais fruitiers, chambres frigorifiques, etc.).

Dans le domaine de l’industrie et du commerce, en 2020, il est prévu, la mise en place d’un secteur privé productif de biens et services de qualité et compétitifs pour la satisfaction des besoins des consommateurs nationaux et étrangers en vue de l’amélioration de la croissance économique du Bénin et de la réduction de la pauvreté.

A cet effet, les priorités concerneront la compétitivité des entreprises locales ; des infrastructures d’appui technique au développement des entreprises ; de l’accompagnement technique au développement des entreprises ; de la sécurité et la protection des consommateurs.

Il faut souligner que les prévisions macroéconomiques sont sujettes à des incertitudes qui pourraient affecter quelque peu la réalisation parfaite des priorités de la loi des finances 2020.

Au nombre de ces contraintes exogènes, il y a les aléas climatiques ; l’évolution des cours des matières premières dont en particulier le coton et le pétrole ; les politiques commerciales et d’echange au Nigéria. La réaction du monde des affaires pendant les années préélectorales et électorales ; les conditions financières internationales ; les conditions sécuritaires ; etc.

La fermeture des frontières entre le Nigeria et le Bénin depuis le 20 août 2019 pourrait avoir des répercussions négatives sur les priorités de l’Etat pour 2020.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

+ 49 = 58