BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Protection de l’environnement : l’ONG EcoBénin propose l’alternative du foyer amélioré Wanrou

La lutte contre le changement climatique oblige les uns et les autres à trouver des alternatives écologiques dans le cadre de leurs activités diverses. Ainsi, en vue de limiter les conséquences des foyers utilisés par les bonnes dames pour la cuisine, une initiative de l’ONG EcoBénin a été présentée aux populations béninoises.

L’idée du foyer Wanrou est partie des échanges avec la communauté du village de Tanongo dépendante en bois de chauffe. Or le manque de bois était devenu récurrent. Dans l’optique de rendre le foyer Wanrou aux communautés, il a fallu travailler pour l’adapter aux réalités, trois années durant. Ce sont des recherches approfondies qui ont permis de concevoir le foyer entier en argile, et aussi d’améliorer son efficacité énergétique.

Le foyer amélioré Wanrou se diffère des autres foyers ordinaires à trois pierres. Il est fait à base d’argile et utilise comme combustible une faible quantité de bois de feu. Il dispose en effet, de quatre grandes parties à savoir : une chambre de ventilation (par où circule l’air), une chambre de combustion, une partie servant de support à la marmite, et une cheminée qui canalise la fumée hors de la cuisine.

Cette constitution du foyer amélioré Wanrou favorise une meilleure combustion du bois, ce qui le rend plus efficace énergétiquement parlant. A ce jour, on compte plus de 20 000 utilisateurs du foyer amélioré Wanrou répartis dans une dizaine de communes au Bénin mais surtout dans les zones fiefs de la majeure partie de la flore béninoise.

En terme de stockage du carbone, les études estiment que l’utilisation du foyer amélioré Wanrou dans plus de 3500 ménages ne serait-ce que pour la cuisson des trois repas (matin, midi, soir) permettrait d’éviter l’émission de 10.000 tonnes de dioxyde de carbone. Du point de vue efficacité énergétique, la constitution du foyer amélioré Wanrou favorise une meilleure combustion du peu de bois qu’il utilise. Ce qui le rend efficace. Une efficacité énergétique qui oscille entre (22 % et 23 %).

Les ménages qui l’utilisent, réduisent considérablement à hauteur de 80 % leur consommation habituelle en bois et donc par conséquent, arrivent à atténuer un temps soit peu le réchauffement climatique.

Par Falco VIGNON

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.