BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

RDC : le président Felix Tshisekedi met en garde les gouverneurs contre la corruption

En République démocratique du Congo, le président congolais Félix Tshisekedi s’est exprimé pour la première fois lundi devant les gouverneurs et vice-gouverneurs de province réunis en séminaire trois jours à Kinshasa.

Félix Tshisekedi qui a remporté les élections présidentielles congolaises quelques mois auparavant a voulu montrer son intransigeance en exigeant un «comportement exemplaire» des nouveaux gouverneurs de provinces.

La plupart sont des proches de l’ancien président Joseph Kabila et ont été élus grâce à sa plateforme, le Front commun pour le Congo (FCC). Le nouveau président congolais leur a demandé d’être exemplaires et de mettre en oeuvre sa politique.

«Avant toute chose, leur dit Félix Tshisekedi, je voudrais vous rappeler que vous êtes les dignes représentants du président de la République dans vos provinces respectives.»

Face au nouveau chef de l’Etat congolais, des gouverneurs qui, quinze jours plus tôt, avaient répondu à l’appel de l’ancien président Joseph Kabila et auquel beaucoup ont publiquement renouvelé leur fidélité.

Il y avait beaucoup d’impératifs dans ce discours. «Ceci vous oblige à adopter un comportement exemplaire», «ceci veut dire que vous avez l’obligation d’adopter vos programmes respectifs en intégrant ma vision», renchérit le chef de l’Etat. Concernant «le respect des libertés fondamentales», il doit être «assuré».

Le président congolais dit avoir visité certaines provinces et être «choqué» par les «tracasseries administratives, policières et militaires» auxquelles la population fait face, par le mauvais état des routes, la précarité des infrastructures sanitaires et scolaires.

«La tâche qui vous attend est lourde», insiste Félix Tshisekedi qui leur a détaillé la liste de ses vingt priorités.

Et pour remédier à ces problèmes, Félix Tshisekedi a annoncé la mise en place d’un contrat programme pour «évaluer les performances» de ces nouveaux gouverneurs.

Parmi les gouverneurs interrogés par RFI, tous se disaient prêts à travailler avec le nouveau président, mais aussi attendre la mise en place du gouvernement de coalition – qui devrait être dirigé par le FCC – pour avoir des orientations précises.

«Il n’y aura pas de miracle sans argent, il faut qu’il nous donne les moyens de sa politique», ajoute l’un des chefs d’un exécutif provincial.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

RÉVISION DE LA CONSTITUTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.