BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Retrait des réserves de change du FCFA : Patrice Talon recevra-t-il le soutien de ses pairs ?

Le chef d’Etat béninois, Patrice Talon, a, au cours d’un entretien accordé à des médias français et diffusé le jeudi 7 novembre 2019, fait des déclarations sur les accords qui lient la monnaie des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) à la France. Mais la volonté manifeste du béninois ne peut se réaliser sans un certain nombre de dispositions antérieures.

Le retrait des réserves de change des pays de l’Uemoa ayant en partage le franc CFA est une ambitieuse initiative que le président de la République du Bénin ambitionne de voir se réaliser. En effet, bon nombre d’experts s’accordent à reconnaître que cela fera du bien à l’économie de ces pays. Mais, avant d’arriver à ce rêve qui offrira une certaine indépendance financière, les dirigeants africains doivent briser un certain nombre de barrières.

La première entrave à la volonté de Patrice Talon serait l’accord de l’ancien colon, la France. En effet, l’analyse de l’économiste Martial Ze Belinga, au micro de Stanislas Ndayishimiye sur Radio France internationale (RFI), a réagi quelques heures après les propos de Patrice Talon.

«… C’est un blocage politique, c’est une rente ancienne, c’est une rente historique. Pendant longtemps, 100% des réserves de la zone étaient conservées au Trésor public français. Et même quand on est passé à 65% dans les années 1970, les banques centrales africaines continuaient de verser quasiment 100% au Trésor public français. Donc, de toute façon, c’est une rente et ça fait partie des rentes coloniales indubitablement», a-t-il affirmé.

Ainsi donc, les pays de l’Uemoa doivent mener des négociations avec la République de France avant de pouvoir opérer cette réforme salutaire. Certes, dans un monde officiellement démocratique, il serait difficile de prouver que certains accords économiques se basent sur des influences politiques.

Toutefois, le mutisme des dirigeants africains sur le retrait des réserves de change du franc CFA de la banque de France en dit long sur les réelles capacités des uns et des autres à s’affranchir du joug colonial qui se perpétue sous diverses formes et appellations depuis 1960.

Patrice Talon recevra-t-il le soutien de ses pairs ?

Le chef d’Eta béninois est le premier président en exercice dans un pays de l’Uemoa à opiner dans le sens du retrait du franc CFA des réserves de la banque de France. Mais seul, Patrice Talon ne pourra aboutir à cette vision. Il lui faut le soutien des chefs d’Etats des pays membres de l’Uemoa. Et jusque là, rien n’y fit.

Pis, certains analystes soutiennent qu’il n’en sera rien. Qu’aucun des homologues de Patrice Talon ne soutiendra sa vision. Or, le chef d’Etat béninois, à lui seul, n’a pas une grande influence sur les décisions de l’Uemoa. Le président Alassane Ouattara, la voie indiquée, n’a pas encore abordé cet aspect du sujet avec exactitude.

L’ouverture dont a fait montre le premier magistrat du Bénin a impressionné bon nombre d’observateurs. Mais il convient de se rendre à l’évidence qu’une hirondelle ne fait pas le printemps. Qu’il faut que plusieurs dirigeants des pays membres de l’Uemoa aillent dans le même sens que Patrice Talon pour que cette vision se matérialise. En attendant, le ministre de l’Economie et des finances du Bénin, Romuald Wadagni, rassure de ce qu’un travail préalable est en train d’être fait.

«Aujourd’hui, le sujet de la gestion de la réserve de change par une partie tierce pose des questions de perception et il s’agit justement de travailler sur ces questions de perception. Il s’agit d’une réforme sur laquelle les parties travaillent ensemble – plusieurs pays y travaillent – et sur laquelle les réflexions sont en cours», a précisé Romuald Wadagni.

Par Nafiou OGOUCHOLA

Immobilier Bénin

Dernières actualités

Nantes : une jeune femme de 27 ans poignardée au ventre pour son téléphone portable

Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à proximité de la gare Nord à Nantes, en Loire-Atlantique. Vers minuit, une serveuse de 27 ans est sortie de son bar pour s'offrir une petite pause cigarette dans la rue.…

Un père de famille soupçonné d’avoir tué sa compagne frappe ses 2 enfants à coups de marteau

Les faits se sont déroulés vendredi midi à Amiens, dans la Somme. Un père de famille a frappé ses 2 enfants, âgés de 10 et 16 ans, à coups de marteau à leur domicile puis il les a poursuivis dans la rue. Les deux enfants se sont réfugiés…

Angoulême : ivre au volant avec son bébé de 8 mois, elle fait une embardée puis se met nue

La scène s'est produite mercredi soir à Angoulême, en Charente. Vers 18H30, une jeune femme de 19 ans, complètement ivre, a fait une embardée avec sa voiture dans laquelle était installée son bébé de 8 mois. La conductrice a fini sa course…

Ballon d’or 2019 : Maradona sort de son mutisme et donne une baffe à Messi

Diego Maradona n'a pas du tout apprécié que le Ballon d'or de cette année soit remis à son compatriote Lionel Messi. Pour El Pipe Del Oro, Sadio Mané et encore Van Dijk Virgil méritaient plus ce trophée que la Pulga. Très silencieux depuis…

Etats-Unis : cette étudiante de 18 ans, tuée à coups de couteau dans un parc de New-York

Le corps sans vie de Tessa Majors a été retrouvé dans un parc dans le nord de Manhattan, à New-York (Etats-Unis). C'est un agent de sécurité qui a fait la macabre découverte mercredi soir. Cette étudiante, âgée de 18 ans, a été attaquée…

Niger : quatre présidents des pays du G5 Sahel s’inclinent devant les tombes des soldats…

Quatre chefs d'État des pays du G5 Sahel se sont inclinés dimanche à Niamey sur les tombes des 71 soldats morts dans l'attaque d'Inates, en prélude un sommet extraordinaire au Niger. «Nous sommes venus présenter nos condoléances au peuple…

Rouen : quatre jeunes hommes mis en examen pour prostitution de mineures

Quatre jeunes hommes, soupçonnés d'avoir prostitué au moins quatre jeunes filles mineures à Rouen, ont été mis en examen pour proxénétisme en bande organisée, a appris l'AFP ce dimanche de sources concordantes. «L'un des mis en cause était…

Ghana : un «pasteur» ordonne à ses fidèles de boire l’eau de son bain

Une vidéo enflamme la toile en ce moment. Cette vidéo montre un «pasteur» qui se lave à l’église et demande aux fidèles de boire l’eau de son bain. C'est incroyable et dégoûtant. C'est dingue de voir ce que le temple de Dieu est devenu de…

Dernières actualités

4 COMMENTAIRES
  1. Dansnes dit

    Un coup d’épée dans l’eau trouble, boueuse, ténébreuse des accords monétaires liant 14 pays africains à la France! Président Talon ne sera jamais soutenu par au moins deux de ses pairs, Sénégalais et Ivoirien, dans sa proposition de récupérer les réserves de devises déposées au Trésor public français. Wait and see!

    1. Nubian dit

      C’est plutôt un manque d’objectivité de la part de ces journaleux en quête du sensationel sinon Talon a t’il déclaré qu’il menait des actions contre le fcfa?ses propos étaient clairs et expliquaient ce qu’il adviendrait du fcfa.Nulle part il n’est dit que le Benin seul allait retirer ses reserves et d’ailleurs cela serait impossible.Voila le visage de notre potesse.Manque de comprehension de logique et incapacité à chercher la bonne info.

  2. TODJINOU Moussa Edgard dit

    C’est ahurissant de voir qu’au XXIème siècle, que les dirigeants africains francophones n’ont pas une vision commune du développement. M. TALON a posé les jalons et quoiqu’il arrive, tôt ou tard, le bout du tunnel se verra.

  3. Nubian dit

    C’est plutôt un manque d’objectivité de la part de ces journaleux en quête du sensationel sinon Talon a t’il déclaré qu’il menait des actions contre le fcfa?ses propos étaient clairs et expliquaient ce qu’il adviendrait du fcfa.Nulle part il n’est dit que le Benin seul allait retirer ses reserves et d’ailleurs cela serait impossible.Voila le visage de notre presse.Manque de comprehension de logique et incapacité à chercher la bonne info.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.