RESTEZ CONNECTÉ

EDITORIAL

Révision : un repas pris en rêve

Bénin24TV

Publié

le

La mouvance n’est pas constipée. Loin de là. Avec la révision qui s’annonce, elle a encore l’occasion de dévorer à belles dents et de croquer jusqu’aux jarrets faméliques. Alors comment se fera le vote des lois au moment où l’opposition est absente de la 8ème législature ? La ‘’Rupture’’ trouvera-t-elle une approche plus conforme à la démocratie ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Vote d’une loi d’amnistie, modification de la charte politique et code électoral, statut de l’opposition et financement des partis politiques…. Tant de propositions de lois qui imposent un débat national sur leur contenu. Mais depuis avril 2019, avec la logique conspirationniste du ‘’Bénin révélé’’, que va-t-il se passer ?

L’énoncé d’une topique serait-il une nouvelle fois, la conduite cardinale dans cet univers politique où Patrice Talon tient toutes les ficelles? Sur les chantiers de la révision, le chef de l’Etat tiendra-t-il compte de Parlement illégitime pour associer en dehors de l’Assemblée, les mains les plus expertes ?

Une ouverture extraparlementaire est d’une impérieuse nécessité pour équilibrer dans une certaine mesure, les cristaux. En effet, la mise en application des recommandations du dialogue politique dans le cadre de la révision exige cette ouverture pour un vote consensuel des lois. Cela permettra de prendre en compte les différentes sensibilités politiques surtout celles exclues du Parlement pour recueillir leurs avis. Mieux, il faut recourir aux acteurs sociaux ayant développé de l’expertise sur les différentes thématiques concernées.

Ce vœu est-il possible dans les conditions actuelles de vengeances et d’animosités chères à la famille politique de Patrice Talon? On a un fort pressentiment qu’il n’y aura pas cette ouverture tant souhaitée. A moins que ne sait-on jamais, Patrice Talon en fasse la demande.

En effet, depuis les législatives exclusives, il y a une logique conspirationniste qui déferle sur le pays. Cela est dû au fait que le chef de l’Etat, n’agit plus comme un acteur dissimulé dans l’ombre comme ce fut le cas lors de la 7ème législature.

Mais actuellement, il est l’acteur principal de l’opération de rectification de la démocratie béninoise qui ne convient plus à ses goûts. Dans cette condition ‘’idéale’’ Patrice Talon fait tout pour dominer davantage un univers politique perçu comme univoque.

Mieux, au-delà de Patrice Talon, il y a la large famille de son personnel politique. Ce sont des acteurs qui sont en mouvement depuis 1990 pour certains. Ce personnel qu’il faut hâter de remplacer, car lobotomisé, développe aussi sa propre rhétorique. Mais aujourd’hui, ce personnel mal élu ou élu comme des imposteurs, pousse davantage les pions dans le sens voulu par le maitre des horloges.

En outre, les caudataires liés à Patrice Talon, savent produire un discours de valorisation de la base. C’est ainsi qu’on voit de plus en plus les cohortes d’adhésion et d’appropriation de l’identité militante de la mouvance au profit des deux partis de Patrice Talon que sont le Bloc républicain et l’Union progressiste. Tout ce beau monde n’en a que cure des discours performatifs des dirigeants sur l’enracinement de la démocratisation au Bénin.

Résultat, en dépit de la crise de rationalité de l’espace public démocratique, Patrice Talon est dans une zone politique de confort. L’explication est courte, mais c’est cela la vérité. Son leadership est total sur sa mouvance. Pas d’insurgés malgré son style plus tranché. Alors peut-on espérer l’ouverture extraparlementaire pour cette révision mal embarquée ?
Après les législatives exclusives, «A eux le repas deux fois, au peuple la galette très fine», comme on le dit désormais chaque vendredi dans les rues d’Alger

Par Titus FOLLY

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EDITORIAL

Amoussou et Fagbohoun ont eu chaud

Bénin24TV

Publié

le

Dans la commune d’Aplahoué, Bruno Amoussou est imbattable depuis les années 1990 où il a mis en terre le PSD. A Adja Ouèrè depuis le Madep a été porté sur les fonts baptismaux par Séfou Fagbohoun, celui-ci est inégalable. Mais au regard des derniers résultats des communales dans l’épicentre de chacune de ces personnalités, celles-ci ont évité de justesse la défaite face à des jeunes loups aux dents longues. Il s’agit de Casimir Sossou à Aplahoué et Adissa Nonvidé à Ouèrè. Peut-on dire que l’omnipotence de Fagbohoun et Amoussou depuis des décades s’est étiolée dans leur bastion ? Analyse dans l’exercice dans l’éditorial du jour.

Bruno Amoussou et Séfou Fagbohoun sont deux mohicans qui méritent l’antienne : «Frayez la route à celui qui chevauche les nuées». En effet, dans Aplahoué pour Amoussou et Ouérè pour Fagbohoun, ces deux monuments de la classe politique ont échappé de justesse à la défaite.

En effet, Bruno Amoussou est une figure historique au centre d’enjeux politiques depuis 1960. Mieux, c’est un symbole qui hante le présent. Si on le surnomme le ‘’Renard de Djakotomey’’ en référence à ses origines, c’est au contraire Aplahoué qui a été toujours son menu de navigation politique.

A toutes les élections depuis la première présidentielle de 1991 jusqu’à ce jour et ce en dépit de ses différents pennons (PSD, UN et maintenant UP) si Djakotomey a été toujours une citadelle imprenable, il a toujours veillé à avoir dans son escarcelle Aplahoué. Cette dernière est d’ailleurs la plus grande et puissante métropole économique du département du Couffo.

Malgré les très belles performances de l’Union progressiste (UP) lors des dernières communales sous la férule de Bruno Amoussou, (près d’une quarantaine de probables maires), celui-ci a eu chaud, très chaud à Aphahoué.

En effet, sur les 29 postes de conseillers communaux en jeu, Bruno Amoussou et l’UP n’ont récolté que 15 sur 29 soit un seul poste de plus que le BR localement sous la bannière du truculent et étoile montante de la politique dans le Couffo, Casimir Sossou. Celui-ci s’est battu à corps émoulu pour faire mordre la poussière à Bruno Amoussou. Heureusement pour le patron de l’UP a su tirer son épingle de jeu d’une courte tête.

Séfou Fagbohoun de son côté a aussi failli subir le même affront à Adja-Ouèrè. En effet, depuis qu’il a tourné casaque au PRD de Houngbédji pour créer le Madep, l’usage de sa maestria en politique n’a d’égal dans son ‘’Jarnac natal’’.

Mieux, dans tout le département du Plateau, depuis lors, le ‘’coq du Plateau’’ est une référence dans le quadrillage du terrain.. Mais quand Séfou Fagbohoun a refusé de cautionner la gouvernance rédhibitoire de Patrice Talon et que son parcours politique a été congelé et figé par le temps lors des législatives exclusives de 2019, l’eau a coulé sous les ponts.

En effet, un jeune en occurrence, le maire sortant de Adja-Ouèrè, Adissa Abiboulaye Nonvidé qui avait été pourtant parrainé par Fagbohoun pour son élection à la mairie de la localité en 2015 a tout mis en branle pour battre la liste BR parrainée par Séfou Fagbohoun.

Sur 25 postes de conseillers communaux, Séfou Fagbohoun a difficilement eu 13 postes contre 12 pour l’UP. Adissa Abiboulaye Nonvidé a failli donc réaliser l’exploit de sa jeune carrière politique en dépit de l’arrimage Séfou Fagbohoun-Patrice Talon intervenu le jeudi 13 février 2020.

«La politique n’est pas un jeu d’enfant», dit-on Mais Adissa Abiboulaye Nonvidé et Casimir Sossou ont failli démontrer le contraire à ces ainés.

Par Titus FOLLY

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

EDITORIAL

Deux confrères, deux visions  

Bénin24TV

Publié

le

«On a l’impression que le Bénin fait un bond en arrière avant 1990… On est dans une période qui questionne sur la qualité de la démocratie au Bénin». Voilà le décryptage de Expédit Ologou sur RFI jeudi dernier. Le lendemain, on a eu la réplique du communicateur de la Marina sur la même chaine qui a tenté de ‘’faubérer’’ avec la serpillère habituelle du pouvoir de la ‘’Rupture’’, les vérités distillées qui dérangent. Regard de deux confrères qui ne voient plus midi à 14 h ! Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Expédit Ologou a eu sur RFI une lecture dilettante des dernières communales du 17 mai 2020. Comme une réponse du berger et à la bergère, le communicateur en chef de la présidence du Bénin, Léandre Houngbédji a réagi,

En effet, Expédit Ologou dans sa posture de politologue et président du CIAAF, un centre de recherche sur la gouvernance a laissé entendre que : «On a l’impression que le Bénin fait un bond en arrière avant 1990… On est dans une période qui questionne sur la qualité de la démocratie au Bénin.».

En dépit de ces arguments massues et indéracinables, on a eu droit le lendemain à une riposte du communicateur de la présidence de la République. Contre les idées maitresses de l’autre, il met en avant la réduction drastique du nombre de partis politiques au Bénin. «Une dizaine de partis contre plus de 200 dans le cadre de la réforme du système partisan».

Voilà donc deux approches relatives à la démocratie béninoise. La première est celle de la réalité et l’autre celle d’un membre de l’élite soudainement métamorphosée. Ce qui est intéressant dans le décodage des deux, c’est qu’ils tenaient le même discours pour déplorer la qualité de la gouvernance de Boni Yayi. Et sous les tropiques de la ‘’Rupture’’, Expédit Ologou, nommé directeur des médias au ministère de la Communication a préféré démissionner après un an.

En effet, ayant commencé par découvrir le portrait-robot du régime de Patrice Talon a déposé le tablier pour ne pas être comptable de cette gestion inique qui déferle sur le Bénin depuis quatre ans. Parti, il a mis son temps à profit (docteur d’Etat désormais). Ce qui lui permet de mieux gravir les strates de l’analyse politique. Et le voici dorénavant avec toutes les fulgurances nécessaires de politologue pour mieux analyser sous toutes les coutures, l’actualité politique nationale.

Pour Expédit Ologou, c’est une évidence que la démocratie béninoise s’est dégradée après 30 ans d’efforts. Pour l’autre, l’organisation d’élections a tendance à se renforcer. Ce qui suffit pour qu’il récuse la thèse du déclin de la démocratie.

Pour l’opinion publique, l’énergie démocratique du Bénin depuis 1990 qui est maintenant à sens unique s’est étiolée. Mieux, Patrice Talon, le timonier national et le plus fort des chefs d’Etat béninois depuis 30 ans. Ce qui fait qu’il n’a même plus besoin du Parlement pour gouverner.

Dès lors, on voit bien la différence entre l’analyse pertinente et la vision tronquée. Les deux approches sont sans ambages entre celui qui est parti pour retrouver sa liberté de ton séculaire et celui qui est dans les liens de l’administration. Mieux, ces deux sorties ont davantage permis à l’opinion de constater le schisme entre ces deux confrères très liés qui ne partagent plus la même vision aujourd’hui.

Si l’un reste et s’établit sur le rocher ‘’respha’’, l’autre en dépit de ses qualités intrinsèques a choisi de demeurer sur le sac de cendres. On a tout compris. Défendre les turpitudes du pouvoir de son chef n’est pas chose aisée. Je le comprends.

Par Titus FOLLY

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

LE 229Il y a 4 minutes

Bénin – supposée limitation des lieux de culte : le démenti formel du Gouvernement

Ces derniers jours, il est distillé sur les réseaux sociaux une rumeur selon laquelle le Gouvernement béninois entend limiter le...

ECONOMIEIl y a 35 minutes

Sénégal : hausse de 433,40 milliards de FCFA de la masse monétaire en février

La masse monétaire du Sénégal a connu une augmentation de 433,40 milliards de FCFA (environ 693,440 millions de dollars) au...

ECONOMIEIl y a 36 minutes

Côte d’Ivoire : légère hausse du prix du carburant et du gaz butane pour le mois de juin

Les prix du carburant et du gaz butane affichent une légère hausse pour le mois de juin 2020 en Côte...

EDUCATIONIl y a 38 minutes

Reprise des cours à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, mardi

Les activités académiques reprennent mardi prochain à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, la plus grande université de la Côte d’Ivoire, après...

POLITIQUEIl y a 40 minutes

Présidentielle ivoirienne de 2020 : les cybermilitants du RHDP en formation à Abidjan

Un atelier de formation destiné aux relais régionaux et cybermilitants du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix...

RWANDAIl y a 44 minutes

Rwanda : un ancien maire emprisonné à vie pour le génocide de 1994

L’ancien maire de la commune de Nyakizu, dans le sud du Rwanda, Ladislas Ntaganzwa, accusé d’avoir orchestré le massacre de...

AFRIQUE DU SUDIl y a 49 minutes

L’Afrique du Sud exporte des produits anti-covid vers des pays africains

L’Afrique du Sud a exporté quelque 150 millions de litres de gel antiseptique et des millions de masques vers plusieurs...

CÔTE D'IVOIREIl y a 53 minutes

Côte d’Ivoire : des jeunes formés pour défendre le parti de Ouattara sur les réseaux sociaux

Des jeunes du Cercle national Amadou Gon Coulibaly (CNAGC), une association se réclamant du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie...

BURKINA FASOIl y a 56 minutes

Burkina Faso : au moins 15 civils tués dans une attaque terroriste

Le gouvernement burkinabè a annoncé, samedi, qu’au moins quinze civils ont été tués, vendredi soir, dans une attaque perpétrée par...

CORONAVIRUSIl y a 1 heure

Maroc : une patiente guérie du coronavirus à 110 ans

Une doyenne de longévité au Maroc a pu résister et battre le coronavirus après s’être remise de la maladie et...

ECONOMIEIl y a 1 heure

Initiative «Coronavirus Global Response» : le Maroc contribue à hauteur de 3 millions d’euros

Le ministère marocain de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a contribué...

MAROCIl y a 1 heure

Mohammed VI : la disparition de Abderrahmane Youssoufi, une perte considérable pour le Maroc

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à Mme Hélène El-Youssoufi, veuve du grand militant, feu Maître...

MALAWIIl y a 1 heure

Coronavirus : des centaines de Malawites rapatriés d’Afrique du Sud

Quelque 140 ressortissants sans-papiers malawites rapatriés d’Afrique du Sud sont pour la plupart soumis à des dépistages dans un camp...

SPORTSIl y a 1 heure

Le Maroc représenté par quatre membres au sein du Comité International Olympique

Le Comité International Olympique (CIO) compte quatre membres marocains au sein de ses commissions pour l’année 2020, a annoncé l’instance...

AFRIQUE FOOTIl y a 1 heure

Football : les finalistes du Prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain 2020 connus

Aucun joueur ivoirien ne figure sur la liste des onze finalistes de l’édition 2020 du Prix Marc-Vivien Foé du meilleur...

ECONOMIEIl y a 1 heure

La Banque mondiale débloque 224 milliards FCFA pour l’autonomisation des filles dans le Sahel

La Banque mondiale a débloqué 376 millions de dollars, soit plus de 224 milliards FCFA pour renforcer le capital humain...

EUROPEIl y a 1 heure

«Tout sera différent» après la pandémie, avec un monde «meilleur ou pire», selon le pape François

«Tout sera différent» après la pandémie planétaire du nouveau coronavirus, dont l’humanité ressortira «meilleure ou pire», a prévenu le pape...

CORONAVIRUSIl y a 2 heures

Coronavirus : plus de 6 millions de cas confirmés dans le monde, 366.848 décès

Plus de 6 millions de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement recensés dans le monde, dont les deux tiers...

MOYEN-ORIENTIl y a 2 heures

Afghanistan : deux employés d’une chaîne de télévision tués par une bombe

Deux employés d’une chaîne de télévision afghane ont été tués samedi 30 mai par l’explosion d’une bombe placée en bord...

CORONAVIRUSIl y a 2 heures

Le gouvernement britannique critiqué pour un déconfinement jugé «prématuré»

De nombreux experts et membres de l’opposition ont jugé «prématurée» la décision du gouvernement britannique de passer lundi à la...

EUROPEIl y a 2 heures

Au Vatican, le pape prie en mondovision, entouré d’une centaine de fidèles

Le pape François a assisté samedi 30 mai dans l’après-midi à la prière du rosaire dans les jardins du Vatican...

SPORTSIl y a 2 heures

Royaume-Uni : le gouvernement autorise la reprise des compétitions sportives

Le gouvernement britannique a autorisé samedi 30 mai le retour à huis clos des compétitions sportives à partir du 1er...

POLITIQUEIl y a 2 heures

Trump se dit prêt à envoyer des troupes à Minneapolis pour faire face aux émeutes

Le Président américain a déclaré samedi 30 mai que si les autorités de Minneapolis demandaient de l’aide, il enverrait des...

EUROPEIl y a 2 heures

En plein vol pour Moscou cet avion fait demi-tour, un pilote étant positif au Covid-19

Après qu’il s’est avéré que l’un des pilotes de l’avion opérant le vol New Delhi-Moscou avait été testé positif au...